Modifié

UEFA Euro 2016: Embolo, le chouchou déjà chanté

Embolo s'est beaucoup battu contre la France, mais, à l'image de son équipe, n'a pas su se montrer dangereux. [Darko Vojinovic - Keystone]
Embolo s'est beaucoup battu contre la France, mais, à l'image de son équipe, n'a pas su se montrer dangereux. [Darko Vojinovic - Keystone]
Dix-neuf ans à peine et déjà chanté dans toutes les rues, dans tous les stades des villes où évolue la Suisse: Breel Embolo est la véritable star de la sélection depuis le début de l'Euro 2016 en France.

"Oh Embolo, oh Embolo": Lens, Lille et Paris ont toutes trois déjà vibré au rythme de ce chant de supporters dédié à l'attaquant vedette du FC Bâle. "C'est toujours spécial pour moi", a-t-il concédé après le 1-1 contre la Roumanie, match durant lequel il est entré et a été acclamé, puis chanté par le public helvétique. "Je ne peux pas me l'expliquer. J'essaie de répondre à leurs attentes, à leur soutien par mes prestations sur la pelouse".

Réclamé par les fans, le joueur aux origines camerounaises a bénéficié du manque de réussite de Haris Seferovic lors des deux premiers matches et a été aligné d'entrée face à la France. Très volontaire, il a beaucoup oeuvré, n'a rien lâché dans les duels à l'image de cette scène très amusante où Paul Pogba a basculé par dessus lui.

Toutefois, malgré toute son envie, toute sa volonté, il n'est pas parvenu à se distinguer sur le plan offensif. Seferovic a certes manqué de réussite, d'adresse au moment de conclure, n'a certes pas eu à composer avec Laurent Koscielny et Adil Rami mais l'attaquant de l'Eintracht Francfort a plus pesé sur les défenses adverses.

Qui Vladimir Petkovic choisira-t-il pour le huitième de finale de samedi? Maintiendra-t-il sa confiance en Breel Embolo? Seferovic retrouvera-t-il sa préférence? La question reste ouverte. Aucun des deux n'est indiscutable et Eren Derdiyok semble pour le moment condamné à un rôle de remplaçant.

A priori, au vu de ce qu'ils ont montré en match, Seferovic semble tenir la corde. Mais la semaine est encore longue et les performances aux entraînements seront sans doute déterminantes aux yeux d'un sélectionneur toujours en quête d'un buteur régulier. Une seule chose est certaine, le chouchou du public n'épargnera pas ses efforts avant le rendez-vous au Chaudron.

Schalke, ManU ou un autre club?

Car l'avenir en club du Bâlois se joue actuellement en marge de cet Euro. Le RB Leipzig, où il a longtemps été annoncé, ne serait plus intéressé. Il est toujours question de Manchester United pour quelque 40 millions d'euros. Schalke se serait également ajouté dans le rang des équipes intéressées. Autant dire qu'Embolo a été et sera encore scruté durant la compétition.

L'enjeu revêt donc beaucoup d'importance pour l'un des plus prometteurs attaquants suisses. Il est à souhaiter que, quelque soit son choix, celui-ci lui permette de jouer et de prendre une nouvelle dimension. Le début du tournoi l'a montré, la Suisse a besoin d'un buteur pour grandir encore. Très jeune encore, Embolo a le potentiel pour devenir ce joueur décisif dans ses derniers gestes.

Montpellier, Ludovic Perruchoud - Twitter @LPerruchoud

Publié Modifié

UEFA Euro 2016, huitièmes de finale

Saint-Etienne, SA 15h00: Suisse - 2e C
Paris, SA 18h00: Pays de Galles - 3e A/C/D
Lens, SA 21h00: 1er D - 3e B/E/F
Lyon, DI 15h00: France - 3e C/D/E
Lille, DI 18h00: 1er C - 3e A/B/F
Toulouse, DI 21h00: 1er F - 2e E
Saint-Denis, LU 18h00: Italie - 2e D
Nice, LU 21h00: Angleterre - 2e F

UEFA Euro 2016, groupe A

France - Roumanie 2-1 (0-0)
Albanie - Suisse 0-1 (0-1)
Roumanie - Suisse 1-1 (1-0)
France - Albanie 2-0 (0-0)
Roumanie - Albanie 0-1 (0-1)
Suisse - France 0-0

Classement (19.06)
1. FRANCE 3/7
2. SUISSE 3/5
3. Albanie 3/3
4. Roumanie 3/1

1.+ 2. -> 8es 4 meilleurs 3es -> 8es