Modifié

UEFA Euro 2016: un Albanie-Suisse forcément particulier

Granit Xhaka sera au coeur de toute l'attention samedi à Lens. [Laurent Gillieron - Keystone]
Granit Xhaka sera au coeur de toute l'attention samedi à Lens. [Laurent Gillieron - Keystone]
Difficile d'imaginer une entrée en lice plus riche en émotions pour l'équipe de Suisse qui affrontera l'Albanie, samedi au stade Bollaert-Delelis de Lens. Ce premier match pour les Helvètes, le deuxième de l'Euro au lendemain du duel inaugural entre leurs futurs adversaires, les Français et les Roumains, est forcément très particulier.

Les frères Granit et Taulant Xhaka se retrouveront face à face. Parmi les vingt-trois Albanais, huit possèdent en outre la nationalité suisse également. Dans la liste de Vladimir Petkovic, quatre ont des origines albanaises ou kosovares. A cela s'ajoute que nombre d'internationaux rouges et noirs ont été formés, joué ou jouent encore en Suisse.

Sommer: "on en parle ensemble"

Si les joueurs aux racines balkaniques ne sont pas (encore) parus cette semaine en conférence de presse, certainement afin d'être préservés, les questions au sujet de cette rencontre n'ont pas manqué. "Bien sûr qu'on en parle ensemble", a ainsi admis Yann Sommer. "On a aussi lu des choses dans les journaux. On parle beaucoup de ce match, parce que c'est évidemment spécial".

"Deux frères s'affrontent", a continué le gardien de Mönchengladbach. "Il y a des joueurs que l'on connaît bien car ils ont évolué en Suisse ou avec les équipes nationales juniors. Mais samedi, on va jouer avec la Suisse, on veut gagner avec la Suisse, même si au coup de sifflet final on sera de nouveau amis."

"Les émotions? Oui, ce sera énorme", a convenu Johan Djourou. "Ce sera 60% de la partie. Mais ce sera à nous de savoir rester calme, de faire notre jeu, car je pense que la Suisse est mieux armée. Ils ont aussi des qualités". "Il faudra être prêt à combattre", a poursuivi celui qui, selon toute vraisemblance, formera la charnière centrale avec Fabian Schär durant l'Euro. "Ils vont venir avec beaucoup d'agressivité, à nous de répondre présent pour parvenir à les contrer".

"Nous le savons depuis longtemps qu'il y aura de l'émotion", a renchéri le compère du Genevois en défense. "Je pense qu'il faut nous concentrer sur notre équipe et sur notre performance".

Calme, concentration et patience

Au-delà des sentiments, de l'implication personnelle de certains joueurs, il subsiste une vérité sur le papier. La Suisse possède plus de talents, d'expérience aussi face à une formation qui ne disputera que sa première phase finale dans une compétition majeure.

La sélection nationale n'a également jamais perdu face à l'Albanie en six confrontations (un nul, cinq victoires). Elle reste même sur deux succès (2-0 à Lucerne, 2-1 à Tirana) en qualifications pour la Coupe du monde 2014. La belle série suisse contre les Albanais perdurera certainement si le calme, la concentration, la patience sont de mise samedi à 15h00.

Montpellier, Ludovic Perruchoud - Twitter @LPerruchoud

A lire aussi: Pour Vincent Guérin, "l'équipe de France a un potentiel intéressant, mais..."

Le jour J est enfin arrivé

Publié Modifié

UEFA Euro 2016, groupe A

11.06, Lens: Albanie - Suisse
15.06, Paris: Roumanie - Suisse
19.06, Lille: Suisse - France

1. Albanie 0/0 (0-0)
2. France 0/0 (0-0)
3. Roumanie 0/0 (0-0)
4. Suisse 0/0 (0-0)

Equipe de Suisse, la liste des 23

GARDIENS: BÜRKI/Dortmund, HITZ/Augsburg, SOMMER/Mönchengladbach.

DEFENSEURS: DJOUROU/Hamburg, ELVEDI/Mönchengladbach, LANG/Bâle, LICHTSTEINER/Juventus, MOUBANDJE/Toulouse, RODRIGUEZ/Wolfsburg, SCHÄR/Hoffenheim, VON BERGEN/YB.

MILIEUX ET ATTAQUANTS: BEHRAMI/Watford, DERDIYOK/Kasimpasa, DZEMAILI/Genoa, EMBOLO/Bâle, FERNANDES/Rennes, FREI/Mayence, MEHMEDI/Leverkusen, SEFEROVIC/Francfort, SHAQIRI/Stoke, TARASHAJ/GC, XHAKA/Mönchengladbach, ZAKARIA/YB.