Modifié

UEFA Euro 2016: "promouvoir l'enthousiasme de nos fans", souhaite Daniel Glock

Daniel Glock, armé de son smartphone, filme une séquence sur l'équipe dames. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Daniel Glock, armé de son smartphone, filme une séquence sur l'équipe dames. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Vous le verrez peu ou pas du tout, et pourtant il est partout. C'est lui, Daniel Glock, qui, armé de son smartphone, vous fait vivre en images, en vidéos ou en textes, le quotidien de l'équipe de Suisse sur les réseaux sociaux, pour l'Association Suisse de Football. Interview.

Daniel Glock appartient à ces membres de l'ASF qui oeuvrent dans l'ombre. Le Social Media Manager et responsable média de l'équipe de Suisse féminine n'en reste pas moins l'un des rouages essentiels de la communication au sein de la Fédération. Volontiers disponible, l'ancien rédacteur en ligne du site "football.ch", qui suivra la sélection durant l'Euro 2016 en France, s'est confié à RTSsport.ch.

RTSsport.ch: L’ASF a lancé une campagne avec le hashtag #AllezLaSuisse sur les réseaux sociaux. Pourquoi?

DANIEL GLOCK: D’une part nous voulons, dans le sens classique du hashtag, animer la discussion autour de l’équipe nationale et contribuer à ce que le public puisse s’échanger à propos de notre participation à l’Euro. De plus, la campagne #AllezLaSuisse vise bien sûr à multiplier les émotions positives comme la solidarité et la joie anticipée, que nous souhaitons susciter.

RTSsport.ch: Est-ce que ce n’est pas lié aussi à un certain scepticisme qu’on a pu constater en Suisse après les deux premiers matches amicaux de l’année, un peu dans l’idée d’une campagne de séduction pour créer de l’engouement avant l’Euro?

DANIEL GLOCK: Le slogan "Allez la Suisse" a été lancé lors de la qualification pour l’Euro 2016, après la victoire contre Saint-Marin à Saint-Gall (ndlr: 09.10.2015), où il était présent sur les t-shirts que portaient les joueurs une fois la qualification acquise. Mais oui, l’un des objectifs de cette campagne est de promouvoir davantage l’enthousiasme de nos supporters, qui se manifeste de plus en plus. Nous sommes conscients que ce genre d’émotions est principalement lié à l’action sur le terrain. La campagne est plutôt sensée offrir un cadre de soutien.

RTSsport.ch: Quel sera votre rôle durant la compétition en France?

DANIEL GLOCK: Ce qui se passe sur nos réseaux sociaux, c’est tout d’abord de la communication, en forme de textes, photos et vidéos. Les contenus de cette communication sont très variés et, pendant un grand tournoi comme l’Euro 2016, au centre de l’attention des fans mais aussi des journalistes. En tant que Social Media Manager de l’ASF, je serai l’interface entre notre public sur les réseaux sociaux et l’équipe.

Je serai autour de l’équipe pendant toute la durée du tournoi pour faire des photos et des vidéos qui seront publiés sur Facebook, Twitter et Instagram. Je suis également documentariste de tout ce qui se passe autour de l’équipe en France. En outre, j’apporte mon soutien à notre département des médias afin de transmettre rapidement des informations importantes aux journalistes, telles que des changements de programme ou des blessures.

RTSsport.ch: Les joueurs participent volontiers à cette campagne? Y sont-ils obligés?

DANIEL GLOCK: Ils participent non seulement volontiers, mais ils nous fournissent même du contenu gratuit sur leurs propres réseaux, que nous partageons sur les nôtres. Les joueurs sont habitués dans leurs clubs à avoir une équipe social média autour d’eux dans leur quotidien de footballeurs professionnels. En même temps, nous mettons tout en œuvre pour ne pas déranger l’équipe et le staff technique dans leur travail. Nous nous limitons ainsi souvent à la simple documentation de ce qui se passe autour de l’équipe. Il est évident que tout doit être subordonné au succès sportif, cela vaut aussi pour le Social Media Manager.

RTSsport.ch: Certains joueurs justement sont très actifs sur les réseaux sociaux, est-ce que l’ASF surveille ce qu’ils y mettent?

DANIEL GLOCK: Les joueurs sont très expérimentés quant à l’utilisation des réseaux sociaux. Ils savent exactement ce qui est publiable et ce qui ne l’est pas. Nous suivons ce qu'il se passe sur les comptes de nos joueurs, mais nous n’avons jamais eu à intervenir.

RTSsport.ch: Y a-t-il un règlement interne à l’ASF au sujet des réseaux sociaux?

DANIEL GLOCK: Il existe naturellement des directives, telles l’interdiction de publier des détails tactiques ou des infos sur des blessures. Mais là aussi il s’agit d’évidences pour la plupart des joueurs, seuls les jeunes, les néophytes sont avertis de manière explicite sur ce genre de règles et nous profitons aussi de cette occasion pour rappeler les règles principales aux joueurs plus expérimentés, résumées sur une feuille A4.

Montpellier, Ludovic Perruchoud - Twitter @LPerruchoud

A lire aussi: Les gardiens, l'atout helvétique

"La France peut aller au bout" pour Dominique Rocheteau

Publié Modifié

UEFA Euro 2016, groupe A

11.06, Lens: Albanie - Suisse
15.06, Paris: Roumanie - Suisse
19.06, Lille: Suisse - France

1. Albanie 0/0 (0-0)
2. France 0/0 (0-0)
3. Roumanie 0/0 (0-0)
4. Suisse 0/0 (0-0)

Equipe de Suisse, la liste des 23

GARDIENS: BÜRKI/Dortmund, HITZ/Augsburg, SOMMER/Mönchengladbach.

DEFENSEURS: DJOUROU/Hamburg, ELVEDI/Mönchengladbach, LANG/Bâle, LICHTSTEINER/Juventus, MOUBANDJE/Toulouse, RODRIGUEZ/Wolfsburg, SCHÄR/Hoffenheim, VON BERGEN/YB.

MILIEUX ET ATTAQUANTS: BEHRAMI/Watford, DERDIYOK/Kasimpasa, DZEMAILI/Genoa, EMBOLO/Bâle, FERNANDES/Rennes, FREI/Mayence, MEHMEDI/Leverkusen, SEFEROVIC/Francfort, SHAQIRI/Stoke, TARASHAJ/GC, XHAKA/Mönchengladbach, ZAKARIA/YB.