Modifié

Suisse - Belgique: une défaite riche d'enseignements

Le rendement offensif de l'équipe de Suisse doit beaucoup à Shaqiri. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le rendement offensif de l'équipe de Suisse doit beaucoup à Shaqiri. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
La Suisse a fait un premier pas convaincant sur le chemin qui doit la mener à l'UEFA Euro 2016 en France. Certes battue 2-1 par la Belgique, la sélection helvétique n'en a pas moins livré un bon match au Stade de Genève, une performance également riche en enseignements.

Le premier? La Suisse, tout comme son adversaire, a su assurer le spectacle pour le plus grand plaisir des quelque 20'000 spectateurs qui garnissaient les travées de l'enceinte servettienne.

"XS" au format XL

Le retour de Xherdan Shaqiri, absent lors des défaites face à l'Eire (1-0) et à la Bosnie (2-0) en mars, n'y est bien sûr pas étranger. Car le lutin de Stoke City a livré une prestation de très grande qualité. Virevoltant, inspiré, il a été de tous les bons coups et a offert des solutions dans la profondeur, ce qui avait cruellement manqué en Irlande et à Zurich.

Son association sur le flanc droit avec Michael Lang s'est révélée particulièrement productive. Ainsi, à la 31e minute, le latéral bâlois a été à la réception d'une ouverture de Granit Xhaka et, après un une-deux avec "XS", a délivré un centre en retrait. Contré, le ballon est revenu à l'orée de la surface dans les pieds de Blerim Dzemaili qui ne s'est pas fait prier pour ajuster le petit filet opposé de Thibaut Courtois et ouvrir le score.

Djourou retrouve la forme

Autre sujet d'espérance, la paire Xhaka/Valon Behrami, capitaine à la place de Stephan Lichtsteiner, laissé sur le banc. Même si le premier a parfois manqué de disponibilité, il a bien utilisé les balles qui lui sont parvenues. Le milieu défensif de Watford a lui été fidèle à ses habitudes. Combatif, pesant de toute sa volonté dans les duels, il a été à l'origine de plusieurs récupérations de ballon décisives dans les pieds des artistes du plat pays.

A domicile, devant sa famille, Johan Djourou a également répondu présent. Amoindri par une mononucléose en début d'année, le Genevois du SV Hambourg retrouve la forme et n'a de loin pas à rougir de sa copie face à une des meilleures attaques du monde. De manière globale, la première période a été d'un excellent niveau. Puis, la rencontre a perdu en intensité d'un côté comme de l'autre, la faute à une lourde semaine de préparation.

Un but et une expulsion bêtes

Mais tout n'a pas été rose. A commencer par le premier but encaissé. Philippe Senderos n'est pas intervenu sur un centre du remuant Dries Mertens. Et là où le défenseur de GC n'a pas mis le pied, Romelu Lukaku lui l'a mis (34e). Ce 1-1 évitable pourrait bien coûter sa place parmi les vingt-trois à Senderos. Car, son remplaçant Nico Elvedi (64e), avec lequel il semble être en ballotage, a fait une bonne entrée en jeu.

En attaque, Eren Derdiyok, certes diminué par un choc en début de match, son substitut Haris Seferovic et Admir Mehmedi n'ont pas brillé. Le sauveur de Francfort a par ailleurs été expulsé bêtement (81e), ce qui a faussé la fin de match et permis à Kevin de Bruyne d'inscrire le 2-1 d'une superbe frappe (83e). Sans jouer puisque ménagé en raison d'une légère blessure, Breel Embolo a assurément marqué des points.

Genève, Ludovic Perruchoud - Twitter @LPerruchoud

A lire aussi: "Ce n'est que du plaisir", se réjouit Zakaria

Publié Modifié

Suisse - Belgique 1-2 (1-1)

31' Dzemaili 1-0, 34' R.Lukaku 1-1, 83' De Bruyne 1-2.

Suisse: Sommer; Lang (64' Widmer), Senderos (64' Elvedi), Djourou (84' Fernandes), Rodriguez; Behrami, Xhaka; Dzemaili (78' Zakaria); Shaqiri, Derdiyok (41' Seferovic/81' expulsion), Mehmedi (63' Tarashaj).

Belgique: Courtois; Witsel, Alderweireld, Vermaelen (67' J.Lukaku), Vertonghen; Fellaini (85' Benteke), Dembélé (55' Ciman); De Bruyne; Mertens (67' Origi), R.Lukaku (58' Batshuayi), Hazard.

Stade de Genève: 20'000 spectateurs.

Equipe de Suisse, programme

Matches amicaux
25.03, Dublin: Eire - Suisse
29.03, Zurich: Suisse - Bosnie 0-2 (0-1)
28.05, Genève: Suisse - Belgique 1-2 (1-1)
03.06, Lugano: Suisse - Moldavie

UEFA Euro 2016, groupe A:
11.06, Lens: Albanie - Suisse
15.06, Paris: Roumanie - Suisse
19.06, Lille: Suisse - France

1. Albanie 0/0 (0-0)
2. France 0/0 (0-0)
3. Roumanie 0/0 (0-0)
4. Suisse 0/0 (0-0)

Equipe de Suisse, sélection

Gardiens: BUERKI/Dortmund, HITZ/Augsburg, SOMMER/Mönchengladbach

Défenseurs: DJOUROU/Hamburg, ELVEDI/Mönchengladbach, LANG/Bâle, LICHTSTEINER/Juventus, MOUBANDJE/Toulouse, RODRIGUEZ/Wolfsburg, SENDEROS/GC, SCHAER/Hoffenheim, VON BERGEN/YB, WIDMER/Udinese

Milieux et attaquants: BEHRAMI/Watford, DERDIYOK/Kasimpasa, DZEMAILI/Genoa, EMBOLO/Bâle, FERNANDES/Rennes, FREI/Mainz, MEHMEDI/Leverkusen, SEFEROVIC/Frankfurt, SHAQIRI/Stoke, TARASHAJ/GC, XHAKA/Mönchengladbach, ZAKARIA/YB, ZUFFI/Bâle