Modifié

Equipe de Suisse: bilan mitigé lors de la sortie polonaise

Shaqiri & Cie ont alterné le bon et le moins bon à Wroclaw. [Maciej Kulzynski - Keystone]
Shaqiri & Cie ont alterné le bon et le moins bon à Wroclaw. [Maciej Kulzynski - Keystone]
A Wroclaw, face à une équipe de Pologne plutôt en forme ces derniers temps, l'équipe de Suisse a obtenu le match nul (2-2) au terme d'un match amical rythmé et engagé.

Le 750e match de son histoire a failli se solder par une défaite malheureuse pour une équipe de Suisse qui se ménage toujours autant d'occasions. Après l'ouverture du score de Drmic à la 4e, elle a ainsi joué vraiment de malchance dans la mesure où les deux buts qu'elle a concédés le furent quelques instants seulement après deux occasions en or qui auraient pu lui permettre de "tuer" le match.

Schär [Keystone]
Schär [Keystone]

Schär tient la baraque

Face à une équipe portée par la ferveur d'un public - 40'133 spectateurs - qu'elle a reconquis cette année après un long désamour, la Suisse a vraiment offert la réplique espérée. Elle a fait jeu égal avec les "bourreaux" des Champions du monde. Elle a aussi (re)trouvé un grand patron en défense en la personne de Fabian Schär dont les qualités de relance et d'anticipation ont fait merveille à Wroclaw.

Buerki [Keystone]
Buerki [Keystone]

Mention "bien" pour Bürki

En revanche, sa responsabilité est engagée sur le deuxième but polonais. Le portier du SC Fribourg a été l'auteur d'une sortie "kamikaze" devant Lewandowski à l'heure de jeu. Il écopait d'un carton jaune qui aurait été sans doute rouge si cette rencontre avait eu un enjeu. Le gaucher de l'Ajax Milik transformait imparablement le coup-franc pour donner l'avantage à une équipe qui avait frôlé le pire quelques secondes plus tôt.

Drmic avait, en effet, eu la balle de 2-1 au bout du crampon en se présentant seul devant le gardien Fabianski. Mais comme le 1er juillet face à l'Argentin Romero dans un duel qu'il n'oubliera jamais, il lui a manqué un éclair de lucidité pour conclure.

si/bond

Publié Modifié

Pologne - Suisse 2-2 (1-1)

4'Drmic 0-1, 45'Jedrzejczyk 1-1, 61'Milik 2-1, 86'F.Frei 2-2

Pologne: Boruc; Olkowski, Cionek, Glik, Jedrzejczyk (53'Broz); Krychowiak (68'Teodorczyk), Jodlowiec; Kucharczyk (52'Zyro/83'), Zielinski (46'Milik), Rybus; R.Lewandowski (63'Mila).

Suisse: Burki; Lang, Schaer, Von Bergen, Moubandje; Fernandes (62'F.Frei), Inler (46'Behrami), Kasami (68'Seferovic); Shaqiri, Drmic (77'Schoenbaechler), Stocker (62'Mehmedi).

Equipe de Suisse, programme

Qualifications Euro 2016
Suisse - Angleterre 0-2
Slovénie - Suisse 1-0
St-Marin - Suisse 0-4
Suisse - Lituanie 4-0

Suisse - Estonie 27.03.15
Lituanie - Suisse 14.06.15
Suisse - Slovénie 05.09.15
Angleterre - Suisse 08.09.15
Suisse - St-Marin 09.10.15
Estonie - Suisse 12.10.15

Classement (14.10)
1. Angleterre 4 4 0 0 11- 1 12
2. Slovénie 4 2 0 2 4- 4 6
3. Suisse 4 2 0 2 8- 3 6
4. Lituanie 4 2 0 2 3- 6 6
5. Estonie 4 1 1 2 1- 2 4
6. St-Marin 4 0 1 3 0-11 1


Matches amicaux
Pologne - Suisse 2-2

Note: les deux premiers de chacun des neuf groupes, ainsi que le meilleur troisième, sont qualifiés pour la phase finale en France (10 juin - 10 juillet). Les huit autres troisièmes se disputeront les quatre dernières places en barrage aller - retour (novembre 2015).

Vladimir Petkovic: "Une véritable fête du football"

"J'ai vu un très bon match ce soir. Ce fut une véritable fête du football avec un public extraordinaire !" Vladimir Petkovic n'a pas perdu sa soirée.

"Le résultat est juste. Aucune équipe ne méritait de perdre", poursuit-il. Nous avons un regret: nous aurions pu faire le break en première période. Mais l'adversaire était vraiment de grande qualité. Nous avons su le gêner, le pousser dans ses derniers retranchements. Cette rencontre m'a donné des enseignements très précieux".

"Nous ne nous sommes jamais cachés. Nous nous sommes toujours efforcés de jouer vers l'avant. Nous avons été par instants les meilleurs dans cette partie de haut niveau", explique-t-il. Je ne peux être que satisfait. Je le répète une fois encore: ce soir nous avons affronté une grande équipe poussée par une immense ferveur".