Modifié

Une victoire et 3 points qui valent "Schär"

Fabian Schär a fait valoir ses qualités aériennes pour marquer. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Fabian Schär a fait valoir ses qualités aériennes pour marquer. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Conquérante au pays des vikings, la Suisse a déjà posé un pied au Brésil. Sa victoire 2-0 contre la Norvège à Oslo grâce à un doublé de Fabian Schär relègue l'Islande, sa dauphine dans le groupe E des qualifications pour le Mondial, à 5 points. Un matelas confortable à deux matches de la fin.
La Suisse prend le chemin de la Coupe du monde. [Laurent Gillieron - Keystone]
La Suisse prend le chemin de la Coupe du monde. [Laurent Gillieron - Keystone]

En d'autres termes, Xherdan Shaqiri et Cie ont rempli leur mission et, cerise sur le gâteau, y ont mis la manière.

Pas de place pour le cauchemar

Douze minutes d'une domination claire: c'est le temps qu'il aura fallu à Fabian Schär pour surprendre la Norvège dans un domaine où elle jouit d'une solide réputation, à savoir les balles arrêtées. Le défenseur bâlois a surgi sur un coup franc magistral de son capitaine Gökhan Inler pour placer un coup de tête victorieux.

Le rêve du St-Gallois a bien failli virer au cauchemar lorsqu'il a bêtement laissé filer Tarik Elyounoussi au but. Heureusement pour lui, Diego Benaglio a réussi une parade de toute beauté (26e). Sauvé par son gardien, le même Schär, servi par le même Inler sur un nouveau coup franc, a regoûté au conte de fée en signant le doublé à la 51e minute.

Un caractère remarquable

Deux matches comme titulaire, trois réussites au compteur, Schär est devenu le meilleur buteur suisse de ces qualifications. A 21 ans, il s'affirme par sa qualité technique, son sens du placement, sa vista devant les filets adverses comme un très grand défenseur. Il ne reste au prodige du FC Bâle qu'à gommer certaines petites sautes de concentration, à l'image de celle qui aurait pu amener l'égalisation adverse.

La Suisse a effacé son mauvais pas de vendredi passé contre l'Islande. [Hakon Mosvold Larsen - Keystone]
La Suisse a effacé son mauvais pas de vendredi passé contre l'Islande. [Hakon Mosvold Larsen - Keystone]

Toute l'équipe a rassuré

Il fallait une réaction, il fallait rebondir. La Suisse a su le faire avec brio, à l'image de Ricardo Rodriguez. Sous le feu des critiques après sa performance médiocre face à l'Islande, le latéral de Wolfsburg a livré une excellente copie mardi sous la pluie osloïte.

Sa maîtrise collective, la Suisse la doit aussi à Inler, qui a signé un retour - après sa suspension - solide. Appliqué, le Napolitain a apporté une véritable assise, bien aidé en cela par un Valon Behrami infatigable dans son abattage défensif. La Nati a rassuré dans son ensemble et offert à ses fans l'occasion de "rougir" pour une nuit encore le "Sentrum" de la capitale norvégienne.

Fernandes: "L'équipe a su se révolter"

GELSON FERNANDES: C'est une belle victoire. L'équipe a montré du caractère, a fait preuve d'expérience et a su se révolter. Le groupe était totalement remobilisé. L'ouverture du score était importante et après, Diego (Benaglio) réussit un superbe arrêt qui nous sauve

STEVE VON BERGEN: Nous avions à coeur de démontrer que l'épisode islandais n'était qu'un accident. Nous l'avons fait. Nous avons concédé peu d'occasions aux Norvégiens, bien géré la balle. Nous avons été attentifs sur les coups de pied arrêtés, nous avons beaucoup couru. Notre match était très bon. Nous sommes bien sûr contents du résultat. C'est un pas important vers le Brésil. Schär avait beaucoup de pression sur lui, il y a très très bien répondu.

Schär: "J'étais bien placé"

Fabian Schär n'a laissé aucune chance au gardien norvégien sur ses deux buts. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Fabian Schär n'a laissé aucune chance au gardien norvégien sur ses deux buts. [Laurent Gilliéron - Keystone]

Meilleur buteur suisse des qualifications? Je ne sais pas quoi en dire (sourire). Sur les deux réussites de ce soir, "Gökhi" (Inler) a tiré deux superbes coups francs et moi j'étais bien placé pour marquer.

Lichtsteiner: "On connaît nos qualités"

STEPHAN LICHTSTEINER: Pour nous les joueurs, le match face à l'Islande, ce n'était rien de grave. Ce soir (mardi), on a fait un grand match. On connait nos qualités, on a confiance en nos capacités et on a donné un tout autre signal que vendredi. C'est vrai qu'on a marqué sur coup franc, ce qui est d'habitude la force des Norvégiens, mais on s'est créé d'autres occasions et pas seulement sur des balles arrêtées.

DIEGO BENAGLIO: On est très bien entré dans le match et on a bien joué par la suite. Je suis heureux que Schär ait pu marquer deux fois, c'était une rencontre très importante.

Behrami: "Avec la bonne mentalité"

VALON BEHRAMI: On est entré dans le match avec la bonne mentalité. Ce n'était pas facile ces derniers jours avec ce qui s'est dit, ce qui s'est écrit dans la presse. C'est une victoire magnifique, méritée. On a pris le jeu à notre compte, on leur a laissé peu d'opportunités. On a joué avec de la personnalité, du caractère. Les jeunes joueurs ont très bien réagi après le 4-4 de vendredi. Cette équipe mérite d'aller au Brésil.

Il y a eu peu d'erreurs, on a retrouvé un équilibre. Tout le monde a participé à l'effort défensif, les joueurs offensifs aussi. Ils ont fait un gros boulot

Oslo, Ludovic Perruchoud

Publié Modifié

Qualifs Mondial 2014, Groupe E

Norvège - Suisse 0-2
Chypre - Slovénie 0-2
Islande - Albanie 2-1

Classement (10.09)
1. Suisse 8/18
2. Islande 8/13
3. Slovénie 8 /12
4. Norvège 8/11
5. Albanie 8/10
6. Chypre 8/4

Les 2 dernières journées
11.10
Islande - Chypre
Albanie - Suisse
Slovénie - Norvège

15.10
Suisse - Slovénie
Chypre - Albanie
Norvège - Islande