Modifié

Seferovic délivre la Suisse à la 90e contre Chypre

Seferovic a marqué son 1er but en équipe de Suisse A [L.Gillieron - Keystone]
Seferovic a marqué son 1er but en équipe de Suisse A [L.Gillieron - Keystone]
Une lueur venue de Haris Seferovic aura suffi à une bien pâle équipe de Suisse pour assurer l'essentiel au Stade de Genève et dominer Chypre 1-0. Ce précieux succès permet aux Helvètes de s'envoler dans le groupe E des qualifications pour le Mondial 2014 au Brésil.

Seferovic a marqué d'une subtile balle piquée. [S.Di Nolfi - Keystone]Seferovic a marqué d'une subtile balle piquée. [S.Di Nolfi - Keystone]Mais diable que les airs de samba ont semblé loin dans ce match terne où la troupe de Michel Pont a cruellement manqué d'inspiration dans les trente derniers mètres adverses. Les 16'900 spectateurs ont attendu la 90e et cette balle piquée de Seferovic, servi par Xherdan Shaqiri pour rugir et se libérer de leur frustration.

Bis repetita... non placent

Jusqu'à ce splendide but de l'attaquant de Novara en Serie B, la rencontre n'aura été qu'une copie tout aussi rageante du 0-0 concédé à Nicosie à la fin du mois de mars dernier.

Toujours aux abonnés absents, le capitaine Gökhan Inler n'a guère su relever son niveau de jeu, alignant les imprécisions, les pertes de balle. Comme à Chypre. Les latéraux Stephan Lichtsteiner et Ricardo Rodriguez ont eux aussi manqué de tranchant dans leurs incursions. Comme à Chypre. Le réalisme a cruellement fait défaut à Shaqiri, muet malgré trois occasions nettes (45e/53e/88e). Comme à Chypre.

Trop d'occasions gâchées

On pourra arguer que la Suisse, dirigée pour la deuxième fois par Michel Pont, Ottmar Hitzfeld Inler a livré un de ses plus mauvais matches avec la sélection. [S.Di Nolfi - Keystone]Inler a livré un de ses plus mauvais matches avec la sélection. [S.Di Nolfi - Keystone]purgeant son dernier match de suspension, s'est ménagé pléthore de chances de buts. Mais cela ne suffit pas à ce niveau-là. Et face à un adversaire d'une autre trempe, l'issue aurait pu être bien  différente.

Le déchet technique, les imprécisions que Hitzfeld, présent en tribunes, ne voulait plus voir, l'absence de ce "killer instinct" témoignent du chemin qui reste encore à arpenter. Néanmoins, l'essentiel est sauf. La Suisse compte désormais quatre points d'avance sur l'Albanie.

Une promesse d'avenir

Il reste à espérer que cette victoire arrachée face aux Chypriotes serve de déclic à cette équipe nationale. Car le potentiel ne manque pas. Le duo Steve von Bergen-Johan Djourou a rendu une nouvelle copie sans rature. Diego Benaglio, très peu alerté, a sorti un arrêt décisif à la 61e sur un contre adverse rondement mené.

Valon Behrami a abattu un ouvrage remarquable. Valentin Stocker et Josip Drmic ont été à l'origine de la plupart des chances suisses. Puis, il y a cette première réussite de Seferovic (21 ans/2e sélection), déjà excellent à Nicosie, qui sonne comme une belle promesse d'avenir.

Djourou a rendu une copie parfaite devant son public. [S.Di Nolfi - Keystone]Djourou a rendu une copie parfaite devant son public. [S.Di Nolfi - Keystone]"On a repensé au match aller"

JOHAN DJOUROU: ce fut très difficile,  sur le terrain mais aussi pour les  nerfs. On a cru revoir le même match qu'à Nicosie. C'était difficile dans les têtes en voyant les minutes qui  passaient. Ces trois points sont vraiment importants. Partir sans la victoire aurait été très dur à digérer. Il faut aussi donner du crédit à cette équipe de Chypre. On savait qu'ils allaient jouer regroupés en défense et ils nous ont posés beaucoup de problèmes. On a eu plus d'espaces en deuxième mi- temps, cela nous a permis de multiplier les occasions. L'objectif est rempli. On aurait préféré y mettre la manière, mais c'est le jeu.

"L'équipe a montré de la volonté"   

MARIO GAVRANOVIC: ce match a beaucoup ressemblé au match de Nicosie. Nous avons connu beaucoup de problèmes dans la dernière passe, le dernier geste.Nous sommes, évidemment, très contents du résultat. On a vu la volonté de l'équipe. On voulait ces trois points et on a tout essayé jusqu'au bout.   

Malgré les occasions manquées, nous n'avons pas douté. J'en ai eu moi-même une ou deux. Chypre a resserré les lignes. C'était très compliqué pour Drmic et moi-même de trouver les Michel Pont a savouré cette victoire qui a été longue à se dessiner. [S.Di Nolfi - Keystone]Michel Pont a savouré cette victoire qui a été longue à se dessiner. [S.Di Nolfi - Keystone]espaces. Je pense que ce succès est mérité. Ca aurait été dommage de ne pas gagner car nous avons quand même fait du bon travail durant la rencontre.

"C'est un pas de plus de fait"   

STEVE VON BERGEN: Marquer dans les premières minutes nous aurait fait beaucoup de bien, cela n'a malheureusement pas été le cas. On s'est créé beaucoup d'occasions, il faut retenir ça. Ce succès nous fait du bien. Avec les résultats de la veille, on savait qu'on avait l'occasion de prendre de l'air.  C'est un pas de plus vers la Coupe du monde, mais on n'a encore rien atteint. La route est encore longue. La pire chose aurait été que l'on doute. On l'a peut-être fait inconsciemment, mais nous sommes restés lucides, à l'image de Seferovic et de son but. On a su rester concentrés.                   

"La crainte de revivre Nicosie"   

VALON BEHRAMI: On s'est créé de nombreuses opportunités de marquer, ce qui n'est jamais Shaqiri a distillé un précieux assist à Seferovic. [L.Gillieron - Keystone]Shaqiri a distillé un précieux assist à Seferovic. [L.Gillieron - Keystone]facile à ce niveau. Il y a, malgré tout, eu la crainte de revivre le match de Nicosie. Sur le banc durant les dernières minutes, je pensais déjà au prochain match et je nous voyais l'aborder avec 2 points d'avance au lieu de 4 (sourires). Tout reste ouvert pour la suite. Il y a encore des matches importants à jouer. Mais maintenant, nous avons un joker.

"Je suis déçu de la manière"   

XHERDAN SHAQIRI: Après les matches de   vendredi, on fait un pas important grâce à cette victoire. On se rapproche de notre but, même si aujourd'hui (réd: samedi), je suis déçu par la manière. Nous n'avons pas bien joué et gâché beaucoup de ballons.                 

STEPHAN LICHTSTEINER: On a attaqué, attaqué et attaqué encore. Il y a eu beaucoup d'occasions nettes. Avec 4 points d'avance, nous prenons une petite option, mais nous devrons être présents lors des prochains matches.    

"Je félicite toute l'équipe"   

MICHEL PONT (entraîneur-adjoint): L'équipe a été très nerveuse durant les dix premières minutes. Nous avions la pression car nous savions qu'une victoire permettait de creuser le trou sur nos poursuivants. Il y a eu pas mal d'erreurs techniques au début, des erreurs inhabituelles chez nous.

Je félicite l'équipe et les remplaçants pour leur patience et persévérance. Nous avons un état d'esprit au-dessus de la moyenne. Le point positif est notre potentiel offensif. Nous avons eu beaucoup d'occasions, il reste à mettre le ballon au fond. Concernant Seferovic, c'est un joueur très talentueux, il a un sens du but extraordinaire.                      

Genève, Axel David et Ludovic Perruchoud

Publié Modifié

Suisse - Chypre 1-0 (0-0)

90'Seferovic

Suisse: Benaglio; Lichtsteiner, Djourou, Von Bergen, Rodriguez; Shaqiri, Behrami (67'Dzemaili), Inler, Stocker (77'Barnetta); Gavranovic, Drmic (74'Seferovic).

Chypre: Giorgallides; Theophilou, Merkis, A.Charalampous, E.Charalambous; Nikolaou, Laban, Alexandrou; Aloneftis (62'Ch.Kyriakou), Makridis; Sotiriou.

Arbitre: Mazzoleni/ITA
Stade de Genève: 16'900 spectateurs

Classement (08.06)

1. Suisse 6/14
2. Albanie 6/10
3. Islande 6/9
4. Norvège 6/8
5. Slovénie 6/6
6. Chypre 6/4

Suite du programme
Suisse - Islande 06.09 Berne
Norvège - Suisse 10.09 Oslo
Albanie - Suisse 11.10 Tirana
Suisse - Slovénie 15.10 Berne