Modifié

Trois points dans le viseur d'Hitzfeld

Pour Hitzfeld, ça sera trois point ou rien face à Chypres samedi. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - Keystone]
Pour Hitzfeld, ça sera trois point ou rien face à Chypres samedi. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - Keystone]
Samedi soir au stade de la Praille à Genève, l'équipe de Suisse accueillera Chypre pour son sixième match des qualifications en vue du Mondial 2014. Ottmar Hitzfeld fait le point depuis les hauteurs du Mont-Pélerin.

Quand bien même la formation d'Ottmar Hitzfeld tient les rênes du groupe E devant l'Islande et l'Albanie, elle se doit de corriger le tir après les deux points perdus à Chypre (0-0). Le sélectionneur ne s'en cache pas. "Nous devons prendre les trois points. C'est important avant d'affronter l'Islande (06.09) et la Norvège (10.09)."

Cela passe par cette précision et ce réalisme qui lui avaient tant fait défaut il y a un peu plus de deux mois sur l'île d'Aphrodite: la Suisse devra faire trembler les filets.

Comme une évidence, mais...

Si la nécessité de marquer semble une évidence, elle n'en demeure pas moins un objet d'inquiétude pour une Suisse qui n'a pas inscrit le moindre but lors de ses deux matches disputés en 2013.

Mario Gavranovic pourrait être la solution en attaque pour pallier au manque de réalisme du match aller. [LAURENT GILLIERON - Keystone]Mario Gavranovic pourrait être la solution en attaque pour pallier au manque de réalisme du match aller. [LAURENT GILLIERON - Keystone]"En tant que sélectionneur, tu n'as pas vraiment le temps de travailler intensivement avec les joueurs, comme le peut un entraîneur de club", rappelle Hitzfeld. En clair: difficile de corriger le manque d'efficacité en une poignée de jours. Face à cette équipe de Chypre, "qui a notamment démontré ses qualités techniques", il faudra "se montrer plus précis et être patient".

Puis, il y a ce voeu pieux d'un adversaire moins regroupé, que "Gottmar" espère voir "plus joueur" samedi.

Un tableau pas si noir

Le sélectionneur ne sera sans doute pas exaucé. Il y a fort à parier que les Chypriotes abandonneront le ballon aux Suisses. A eux d'en faire bon usage en se montrant plus lucides, plus appliqués dans les derniers gestes.

Car nul doute que l'équipe nationale saura se procurer des occasions, ainsi qu'elle l'a prouvé en mars, où seule l'inspiration finale a manqué. Souriant et volontiers disert sur les hauts de Vevey, où sa formation a pris ses quartiers, Hitzfeld refuse en tous les cas de dresser un tableau trop sombre.

Il estime ainsi que sa troupe "a fait son devoir" jusqu'à présent dans ces éliminatoires, malgré "la déception des deux points perdus à Chypre".

Benaglio fera son retour dans la cage helvétique. [Keystone]Benaglio fera son retour dans la cage helvétique. [Keystone]Pas de révolution en défense

Entre autres éléments positifs, le technicien allemand de 64 ans souligne la qualité du pressing qui "n'abandonne que peu d'espaces à l'adversaire". Il insiste également sur la solidité de son arrière-garde, qui "laisse peu d'occasions de but" au contradicteur.

Sur ses cinq premières rencontres, l'excellent Diego Benaglio bien remplacé par Yann Sommer à Nicosie ne s'est avoué vaincu qu'à une seule reprise. C'était le 12 octobre 2012 à Berne face à la Norvège, qui reste "sur le papier le rival le plus dangereux".

Logiquement, Benaglio devrait retrouver sa place après sa suspension et le quatuor Lichtsteiner-Djourou-Von BergenRodriguez être aligné en défense.

Des décisions difficiles

Les certitudes se font bien moins nettes dans le secteur offensif, où Hitzfeld se laisse encore le temps. "Je prendrai ma décision jeudi ou vendredi selon mon feeling et ce que j'aurais vu à l'entraînement", explique le coach.

Hitzfeld suspendu, Michel Pont le remplacera une dernière fois sur le banc. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - Keystone]Hitzfeld suspendu, Michel Pont le remplacera une dernière fois sur le banc. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - Keystone]Ce dernier refuse d'ailleurs d'entrer dans la polémique des insatisfactions après les choix opérés à Chypre, où Tranquillo Barnetta et Reto Ziegler n'avaient pas été alignés. "J'ai parlé avec certains joueurs, ils doivent accepter mes décisions." Et celles-ci ne sont pas faciles à prendre avec le  temps de jeu aléatoire en club de certains, comme Goekhan Inler.

Le choix du système reste aussi ouvert. Ce sera un 4-4-2 ou un 4-2-3-1.

"Heureux de jouer à Genève"

La deuxième de Pont : Michel Pont tiendra pour la deuxième et dernière fois le rôle de capitaine du navire helvétique en raison de la suspension d'Ottmar Hitzfeld pour son doigt d'honneur lors de Suisse-Norvège à Berne.

Présent : Hitzfeld, qui avait assisté au match de Nicosie depuis sa chambre d'hôtel, sera cette fois bel et bien présent dans les tribunes du Stade de Genève. Il s'en réjouit même. "Je suis heureux de disputer ce match à Genève, où nous pouvons compter sur l'appui inconditionnel du public", a souri le sélectionneur de l'équipe de Suisse.

Mont-Pélerin, Ludovic Perruchoud

Publié Modifié

Le programme de l'équipe de Suisse

Qualifications Mondial 2014
Slovénie- Suisse 0-2 (0-1)
Suisse - Albanie 2-0 (1-0)
Suisse - Norvège 1-1 (0-0)
Islande - Suisse 0-2 (0-0)
Chypre - Suisse 0-0

Suisse - Chypre 08.06 17h30 Genève
Suisse - Islande 06.09 Berne
Norvège - Suisse 10.09 Oslo
Albanie - Suisse 11.10 Tirana
Suisse - Slovénie 15.10 Berne

Matches amicaux
Grèce - Suisse 0-0
Suisse - Brésil 14.08 Bâle