Modifié

Hitzfeld: "La situation a empiré ces derniers temps"

Ottmar Hitzfeld, en discussion avec son capitaine Goekhan Inler, s'inquiète du temps de jeu famélique de ses joueurs en club. [Keystone]
Ottmar Hitzfeld, en discussion avec son capitaine Goekhan Inler, s'inquiète du temps de jeu famélique de ses joueurs en club. [Keystone]
Il est normalement difficile de trouver un intérêt quelconque aux matches amicaux internationaux, qu'ils se disputent en août, en février ou, comme le Tunisie-Suisse de mercredi (18h15 sur RTS deux), en novembre. Les enjeux existent pourtant bel et bien pour la sélection d'Ottmar Hitzfeld.

La Suisse n'a pas véritablement pour habitude de briller lors de ses tests (6 victoires/7 nuls/5 défaites depuis l'entrée en fonction de Hitzfeld en 2008). Elle aurait toutefois tort de prendre la rencontre de Sousse à la légère, d'autant qu'elle bénéficiera cette fois-ci d'un cadre plus clément qu'en 2011 par exemple (déplacements dans le froid aux Pays-Bas et au Luxembourg).

Les préoccupations de Hitzfeld

"L'ASF a au moins tiré les conséquences des dernières années et ne nous envoie pas dans un frigo", relevait avec le sourire un des internationaux en rentrant d'Islande le mois passé. Ottmar Hitzfeld lui-même semble adhérer à ce discours. "Les températures prévues oscillent entre 24 et 28 degrés, ce sera très agréable", glisse le sélectionneur entre quelques-unes de ses attentes en vue de la partie.

Car, au-delà des considérations météorologiques, ce match amical revêt deux enjeux majeurs pour la Suisse. "Cela me permettra de voir dans quel état de forme se trouvent les joueurs qui ne jouent plus dans leur club, explique Hitzfeld. Il est important pour moi de savoir si, malgré leur situation, ils sont toujours capables d'être performants en équipe nationale." Avec de moins en moins d'hommes titulaires en club à disposition - ils ne sont que quatre ou cinq sur le onze de base -, l'Allemand ne cache pas ses préoccupations. "La situation a empiré ces derniers temps", reconnaît-il.

Forcer la main du coach

Reto Ziegler espère avoir du temps de jeu face à la Tunisie. [Keystone]Reto Ziegler espère avoir du temps de jeu face à la Tunisie. [Keystone]La rencontre face à la Tunisie servira donc de baromètre de forme et donnera, enfin, un peu de temps de jeu à plusieurs joueurs se trouvant parfois dans une impasse en club. Elle peut également offrir à certains l'opportunité de se montrer, de prendre une place, d'impressionner le coach. C'est le cas notamment de Reto Ziegler, barré depuis plus d'un an en sélection par un Ricardo Rodriguez relégué sur le banc de Wolfsburg.

"Il est difficile de gagner sa place à l'entraînement en sélection, car nous avons peu de séances. Alors je compte sur ce match", concède le Vaudois, qui n'a toutefois pas disputé les deux dernières rencontres de son Lokomotiv Moscou. "Je me suis un peu blessé au dos la semaine passée et je n'ai pas pu m'entraîner", raconte le latéral gauche. S'illustrer contre la Tunisie, puis éventuellement en février en Grèce, serait sans doute un excellent moyen de forcer Hitzfeld à changer la donne lors du prochain match éliminatoire, en mars à Chypre.

Préparation en vue de la CAN

La Tunisie ne devrait pas être un adversaire complaisant. Les Aigles de Carthage sont en effet dans le sprint final de leur préparation à la Coupe d'Afrique des Nations (19 janvier-10 février), où ils affronteront la Côte d'Ivoire, l'Algérie et le Togo. Bien partis dans la course au Mondial 2014 - ils occupent la tête de leur groupe devant la Sierra Leone, la Guinée équatoriale et le Cap-Vert -, ils entendent bien poursuivre sur leur bonne lancée qui dure depuis 2011.

La Tunisie se présentera face à la Suisse avec le Sédunois Oussama Darragi mais sans les Zurichois Amine Chermiti ni Yassine Chikhaoui. Elle sera également privée de l'attaquant blessé d'Evian Thonon Gaillard Saber Khelifa (5 buts en Ligue 1 cette saison) mais comptera quand même avec le champion de France Jamel Saihi (Montpellier) au milieu de terrain et le buteur de Lokeren (Be) Hamdi Harbaoui.

si/alt

Publié Modifié

Sélection pour Tunisie - Suisse (14.11)

Gardiens: Diego Benaglio (né en 1983/Wolfsburg/48 sélections/0 but), Yann Sommer (1988/Bâle/1/-), Marco Wölfli (1982/Young Boys/11/-).

Défenseurs: Johan Djourou (1987/Arsenal/37/1), Timm Klose (1988/Nuremberg/4/-), Stephan Lichtsteiner (1984/Juventus/53/2), Ricardo Rodriguez (1991/Wolfsburg/10/-), Steve Von Bergen (1983/Palerme/31/-), Reto Ziegler (1986/Lokomotiv Moscou/31/1).

Milieux et attaquants: Tranquillo Barnetta (1985/Schalke 04/65/10), Valon Behrami (1985/Naples/37/2), Nassim Ben Khalifa (1992/Grasshopper/3/-), Eren Derdiyok (1988/Hoffenheim/43/7), Blerim Dzemaili (1986/Naples/23/0), Gelson Fernandes (1986/Sporting du Portugal/40/2), Izet Hajrovic (1991/Grasshopper/-/-), Gökhan Inler (1984/Naples/62/6), Admir Mehmedi (1991/Dynamo Kiev/13/1), Xherdan Shaqiri (1991/Bayern Munich/23/6), Granit Xhaka (1992/Borussia Mönchengladbach/14/3).

Programme de l'équipe de Suisse

Qualifications Mondial 2014
Slovénie- Suisse 0-2 (0-1)
Suisse - Albanie 2-0 (1-0)
Suisse - Norvège 1-1 (0-0)
Islande - Suisse 0-2 (0-0)

Chypre - Suisse 23.03.13
Suisse - Chypre 08.06.13
Suisse - Islande 06.09.13
Norvège - Suisse 10.09.13 Oslo
Albanie - Suisse 11.10.13
Suisse - Slovénie 15.10.13

Matches amicaux
Croatie - Suisse 2-4 (1-2)
Tunisie - Suisse 14.11 18h15 Sousse
Grèce - Suisse 06.02.13