Modifié

Gavranovic mènera-t-il l'attaque en Islande?

Eren Derdiyok, suspendu contre l'Islande, sera probablement remplacé par Mario Gavranovic. [Laurent Gillieron - Keystone]
Eren Derdiyok, suspendu contre l'Islande, sera probablement remplacé par Mario Gavranovic. [Laurent Gillieron - Keystone]
L'équipe de Suisse, tenue en échec par la Norvège vendredi, cherchera à renouer avec la victoire mardi en Islande (20h30). Un succès dans ce choc au sommet permettrait aux Helvètes de prendre une option sur le Mondial 2014.

Si la sélection d'Ottmar Hitzfeld l'emporte à Reykjavik, elle repousserait les Islandais à quatre points. Dans ce cas de figure, elle compterait également "au pire" trois longueurs d'avance sur la Norvège, pour autant que celle-ci s'impose à Chypre. L'affaire serait plus que juteuse. "Si nous gagnons en Islande, nous aurons fait un immense pas vers le Brésil", estime d'ailleurs Steve Von Bergen.

Reste alors à dompter des "Strakamir Okkar" (littéralement "nos enfants") que personne n'attendait à pareille fête après trois journées et dont le style ne diffère pas énormément de celui des Norvégiens. Duels aériens et âpres contacts en prévision.

La Suisse évoluera au stade Laugardalsvöllur sans son avant-centre titulaire Eren Derdiyok, suspendu et rentré en Allemagne pendant le week-end. Or, la succession du joueur de Hoffenheim trop rarement buteur mais abattant un énorme travail pour l'équipe est une source de tracasserie certaine pour Ottmar Hitzfeld.

En cas de victoire face à l'Islande, la sélection d'Hitzfeld fera un bon pas vers le Brésil. [PETER KLAUNZER - Keystone]En cas de victoire face à l'Islande, la sélection d'Hitzfeld fera un bon pas vers le Brésil. [PETER KLAUNZER - Keystone]21,6 minutes pour un but

Trois hommes sont dans les starting-blocks: Mario Gavranovic, Admir Mehmedi et Nassim Ben Khalifa. Le Tessinois du FC Zurich, après avoir peiné durant deux saisons et demie à Schalke et Mayence, retrouve doucement ses sensations en Suisse et, surtout, affiche un ratio impressionnant en sélection: 3 buts en 4 capes ! Un rythme "alexanderfreiesque" (l'ancien capitaine avait frappé 4 fois lors de ses 4 premiers matches internationaux) qui en fait le favori logique pour mardi.

Mieux encore, Gavranovic était resté muet durant ses deux premières apparitions en sélection. Remplaçant tant contre la Croatie que contre la Norvège, il a tout de même marqué à trois reprises, avec une moyenne d'une réussite toutes les 21,6 minutes de jeu...

Un retour en Suisse bénéfique

"Je suis en pleine forme, reconnaît-il. Mon retour en Suisse était la bonne décision." Le problème est que Gavranovic n'a pas le profil de l'avant-centre pivot que recherche Hitzfeld et qui correspond aux qualités de Derdiyok.

Joueur de surface, buteur à l'affût, le Tessinois, s'il est titularisé, s'attend à souffrir. "J'ai déjà joué seul en pointe et je sais que c'est difficile. Je préfère évoluer un peu plus en retrait et dans un système à deux attaquants. Mais je jouerai où et comment on me dit de jouer."

"Mario va jouer"

Mehmedi, relégué sur le banc du Dynamo Kiev depuis plusieurs semaines, ne fait pas de mystère quant à l'issue de cette lutte à trois. "Je suis prêt mais je pense que Mario va jouer. Il est entré contre la Norvège et la Croatie et en plus, il a marqué."

Ben Khalifa, potentiellement le plus technique de la triplette, demeure sans doute un peu tendre aux yeux du sélectionneur, du haut de ses 20 ans. S'il a progressé athlétiquement depuis un an, le Vaudois de GC n'a peut-être pas encore le coffre nécessaire ni les épaules suffisamment solides pour endosser une telle responsabilité, dans un match de qualification aussi important.

Pas l'Espagne

Shaqiri mettra-t-il le feu à la défense islandaise? [Peter Schneider - Keystone]Shaqiri mettra-t-il le feu à la défense islandaise? [Peter Schneider - Keystone]Quoi qu'il en soit, mardi, la Suisse devra modifier quelque peu son approche du jeu pour s'adapter aux spécificités de son avant-centre. Un ajustement obligatoire pour prendre à défaut le bloc islandais.

Victorieuse contre la Norvège et en Albanie, l'Islande de l'ancien mentor de la Suède et du Nigeria Lars Lagerbäck se découvre des ambitions, elle qui n'a jamais participé à la moindre phase finale de Coupe du monde ou de l'Euro. Mais la formation nordique n'est pas non plus l'Espagne: elle a quand même perdu 47 des 87 matches qu'elle a disputés ces dix dernières années (22 victoires et 18 nuls)...

si/jbla

Publié Modifié

Mondial 2014, qualifications

Classement (12.10)
1. Suisse 3/7
2. Islande 3/6
3. Norvège 3/4
4. Albanie 3/3
5. Slovénie 3/3
. Chypre 3/3


Slovénie - Suisse 0-2 (0-1)
Suisse - Albanie 2-0 (1-0)
Suisse - Norvège 1-1 (0-1)
Islande - Suisse 16.10 20h30 Reykjavik

Suisse - Chypre 23.03.13
Chypre - Suisse 08.06.13
Suisse - Islande 06.09.13
Norvège - Suisse 10.09.13 Oslo
Albanie - Suisse 11.10.13
Suisse - Slovénie 15.10.13