Modifié

Grâce à Inler, y a de la joie dans l'équipe de Suisse

Inler à son arrivée aux quartiers généraux de l'équipe de Suisse, à Feusisberg. [Steffen Schmidt - Keystone]
Inler à son arrivée aux quartiers généraux de l'équipe de Suisse, à Feusisberg. [Steffen Schmidt - Keystone]
Les 21 internationaux suisses sont arrivés lundi en fin d'après-midi à Feusisberg, où ils prépareront les deux matches des éliminatoires du Mondial 2014 contre la Norvège (vendredi à Berne) et en Islande (mardi). Un rassemblement que le capitaine Gökhan Inler entend placer sous le signe de la joie et de la camaraderie.

Parmi les sélectionnés se trouvait donc un Marco Mathys (25 ans) visiblement intimidé par l'intérêt médiatique qu'il a suscité. Le demi offensif de St-Gall, appelé pour la première fois de sa carrière en équipe de Suisse (il n'avait jamais été retenu chez les juniors non plus), s'est simplement dit "surpris et heureux" et espère prendre ses marques le plus rapidement possible.

L'intégration de celui qui n'a découvert la Super League qu'en début d'année figure au cahier des charges du capitaine Inler, un Soleurois lui aussi. Le milieu de Naples prend son rôle très au sérieux. "J'essaie non seulement de transmettre mon expérience aux jeunes (ndlr: il est, avec 60 sélections, le second joueur le plus capé du groupe derrière Barnetta et ses 61 matches internationaux), mais je veille aussi à maintenir une bonne ambiance dans le groupe, explique-t-il. Tout le monde doit éprouver de la joie d'être ici, dans cette équipe, avec ces joueurs."Mathys découvre un environnement nouveau pour lui. [Steffen Schmidt - Keystone]Mathys découvre un environnement nouveau pour lui. [Steffen Schmidt - Keystone]

Inler, qui n'a que trop connu les dissensions au sein d'une sélection en proie à des conflits de générations, est catégorique: "Il n'y a pas de place pour les clans. Nous sommes tous ensemble, nous nous battons ensemble, nous ferons tout pour poursuivre notre série victorieuse. Et nos jeunes ont faim de succès. Tant mieux car nous n'avons encore rien obtenu! En huit matches, il peut se passer bien des choses..." Ce brassard qui lui tient tant à coeur n'a toutefois pas transformé le Napolitain. "Je suis comme je suis. Je n'ai pas changé et je ne vais pas changer."

Cérémonial secret

Le capitaine a cependant instauré quelques règles de vie dans le groupe, notamment avant les rencontres. Un cérémonial qu'il tient néanmoins à garder secret. "Ce sont des affaires privées, élude-t-il dans un sourire presque gêné, je n'ai pas à m'étendre sur ce sujet. Je peux seulement dire que nous parlons beaucoup entre nous, que nous nous disons tout ce qu'il y a à se dire pour qu'il n'y ait ni frustration, ni malentendus."

Gökhan Inler sera ainsi attentif à tous les détails durant les dix jours de vie commune de l'équipe de Suisse. Une sélection qui, après avoir privilégié la récupération ou la musculation lundi soir, retrouvera le terrain mardi matin, au Chrummen de Freienbach. Elle s'entraînera ensuite mercredi à Jona puis jeudi à Berne, avant la partie face à la Norvège. L'envol pour Reykjavik est programmé dimanche en fin de journée.

si/tai

Publié Modifié

Mondial 2014, qualifications

Classement du groupe E (11.09)
1. Suisse 2/6
2. Islande 2/3
3. Albanie 2/3
4. Norvège 2/3
. Chypre 2/3
6. Slovénie 2/0

Les matches de la Suisse

Slovénie - Suisse 0-2 (0-1)
Suisse - Albanie 2-0 (1-0)
Suisse - Norvège 12.10 20h30 Berne
Islande - Suisse 16.10 20h30 Reykjavik

Suisse - Chypre 23.03.13
Chypre - Suisse 08.06.13
Suisse - Islande 06.09.13
Norvège - Suisse 10.09.13 Oslo
Albanie - Suisse 11.10.13
Suisse - Slovénie 15.10.13