Modifié

La Suisse part de Split avec la banane

Dans une défense croate présentant quelques lacunes, la Suisse a pu, une fois n'est pas coutume, s'offrir de nombreuses chances de buts. [Filip Horvat - Keystone]
Dans une défense croate présentant quelques lacunes, la Suisse a pu, une fois n'est pas coutume, s'offrir de nombreuses chances de buts. [Filip Horvat - Keystone]
La Suisse s'est donnée confiance en match amical contre la Croatie. A Split, Barnetta & Cie se sont imposés 4-2. Entré à la mi-temps, Gavranovic a réussi un doublé dans la patrie de sa mère.

Souvent bien terne lors de ces rencontres amicales du mois d'août qui demandent un effort bien particulier pour trouver une véritable motivation, la Suisse a peut-être récité l'une de ses plus belles partitions depuis l'intronisation il y a quatre ans d'Ottmar Hitzfeld. Sa première période fut un petit régal pour les puristes avec un maestro fort inspiré à la baguette: Xherdan Shaqiri.

Shaqiri en grande forme

Si Shaqiri évolue dans le même registre le 7 septembre à Ljubljana contre la Slovénie, la Suisse entamera sa campagne pour le Brésil 2014 de la plus belle des manières. Capable d'être décisif à tout moment, Shaqiri a livré une performance vraiment remarquable à Split. Comme Eren Derdiyok lors de son triplé le 26 mai contre l'Allemagne à Bâle, l'ancien joueur du FCB a connu un jour de grâce. Et Ottmar Hitzfeld pourra à nouveau associer les deux hommes à Ljubljana, ce qui ne fut ni le cas à Bâle et ni à Split. Ce match contre la Croatie a toutefois apporté une bonne nouvelle que l'on n'attendait peut-être pas. La Suisse possède un autre avant-centre capable de marquer: Mario Gavranovic auteur d'un doublé en seconde période (51e et 81e).

Shaqiri et Gavranovic ont répondu aux attentes de leur sélectionneur. [Keystone]
Shaqiri et Gavranovic ont répondu aux attentes de leur sélectionneur. [Keystone]

La pudeur de Gavranovic

A la pause, Ottmar Hitzfeld procédait à quatre changements pour tenter quelques essais: relancer Gavranovic en pointe, placer Shaqiri dans l'axe, reculer Xhaka en no 6 et faire jouer Fernandes sur le flanc droit de la défense. Une nouvelle donne mais un scénario qui restait identique avec le festival Shaqiri. A la 51e, il signait un assist pour Gavranovic, lequel ne laissait aucune chance à Pletikosa. Le Tessinois ne voulait pas exprimer sa joie après ce but inscrit contre la patrie de sa mère. Il témoignait de la même réserve sur son second goal amené encore par Shaqiri. On ne sait si Ivan Rakitic, l'autre "transfuge" de ce match, aurait eu la même pudeur.

Sur le plan défensif, Ottmar Hitzfeld a n'a pas obtenu toutes les assurances qu'il espérait. Von Bergen et Djourou ont lâché prise après l'heure de jeu après avoir, il faut leur accorder ce crédit, parfaitement tenu leur place. "Nous avions 90 minutes devant nous pour trouver nos marques avant le match en Slovénie. Nous avons su parfaitement exploiter cette occasion, se félicitait le sélectionneur. Même s'il ne s'agissait que d'un match amical, la victoire était cruciale avant d'entamer notre campagne. On a été capable de se porter vers l'avant face à une équipe qui est vraiment redoutable sur le plan offensif. L'ouverture du score de Xhaka nous a insufflé une très grande confiance."

si/fayet

Publié Modifié

Croatie - Suisse 2-4 (1-2)

11' G.Xhaka 0-1, 20' Eduardo 1-1, 37' Barnetta 1-2, 51' Gavranovic 1-3, 64' Eduardo 2-3, 81' Gavranovic 2-4.

Sélection Suisse: Benaglio; Lichtsteiner (46'Fernandes), Djourou, Von Bergen, Rodriguez; Shaqiri, Inler (46'Dzemaili), Behrami (46'Stocker), Barnetta (46'Gavranovic); G.Xhaka; Mehmedi (88'Emeghara).

Les amicaux des adversaires de la Suisse

Norvège - Grèce 2-3
Slovénie - Roumanie 4-3
Albanie - Moldavie 0-0
Bulgarie - Chypre 1-0
Islande - Iles Féroé 2-0