Modifié

Von Bergen et Senderos font la paire

En club, von Bergen sort d'une bonne saison dans un contexte difficile dans la mesure où le Cesena était déjà pratiquement relégué en février. [CARL FOURIE  - Keystone]
En club, von Bergen sort d'une bonne saison dans un contexte difficile dans la mesure où le Cesena était déjà pratiquement relégué en février. [CARL FOURIE - Keystone]
Steve von Bergen a enfin gagné ses galons de titulaire en équipe de Suisse. Ottmar Hitzfeld a, en effet, décidé de l'aligner ce samedi à Bâle en défense centrale aux côtés de Philippe Senderos. Le coach national mise désormais sur la paire Senderos-von Bergen et sur une Suisse plus "joueuse".

Le choix du Neuchâtelois épouse une certaine logique. Le futur joueur de la Genoa n'a jamais déçu en sélection. Il fut ainsi une véritable satisfaction il y a deux ans en Coupe du monde, où il avait dû relayer Senderos lors de la première mi-temps contre l'Espagne.


Djourou: Hitzfeld s'interroge

Rivaux de von Bergen, Johan Djourou paye son statut de réserviste à Arsenal et François Affolter ses deux bévues en fin de rencontre contre l'Argentine. "Pour Djourou, la question d'un transfert se pose, lâche Ottmar Hitzfeld. S'il désire postuler en sélection, il doit bénéficier d'un certain temps de jeu en club. Ce n'est pas le cas à Arsenal. Quant à Affolter, il doit encore gagner en expérience. Il avait été parfait pendant 87 minutes contre l'Argentine avant d'aller à la faute".


Ottmar Hitzfeld entretenait encore le doute quant aux titularisations de Shaqiri et de Xhaka. "Ils ont réussi une saison extraordinaire avec le FCB. Ils ont eu le droit de la fêter mercredi soir. Je dois encore les observer, leur parler pour évaluer leur état de fraîcheur. Il ne faut pas oublier que nous affronterons samedi une équipe qui sera d'attaque sur le plan physique. Pour avoir une chance d'inquiéter les Allemands, mes joueurs devront être capables de repousser leurs limites".


Tranquillo Barnetta et le Bayer Leverkusen n'ont pas trouvé d'accord pour prolonger le contrat les liant, et le Suisse devrait donc s'en aller à fin juin vers un nouveau club. [LAURENT GILLIERON - Keystone]Tranquillo Barnetta et le Bayer Leverkusen n'ont pas trouvé d'accord pour prolonger le contrat les liant, et le Suisse devrait donc s'en aller à fin juin vers un nouveau club. [LAURENT GILLIERON - Keystone]Le grand retour de Barnetta

Le grand retour de Tranquillo Barnetta sur le flanc gauche est acquis. Le St-Gallois n'a plus joué en sélection depuis son doublé le 4 juin dernier à Wembley. "Il a été blessé six mois. Il revient doucement. Il lui faudra du temps pour retrouver la plénitude de ses moyens, souligne Ottmar Hitzfeld. Il est désormais en concurrence avec Valentin Stocker. Tranquillo aura l'occasion de prouver qu'il est à nouveau le no 1 à ce poste".


Même si elles tombent au bout d'une saison exténuante pour des joueurs comme Lichtsteiner et Inler, Ottmar Hitzfeld accorde une très grande importance aux rencontres contre l'Allemagne et la Roumanie. "Les jours que nous passons ensemble pour préparer ces deux matches sont très importants, lâche-t-il. Samedi à Bâle, mercredi à Lucerne et aussi lors des entraînements, je veux savoir sur quels joueurs je peux compter pour nous permettre d'aller de l'avant".


Une Suisse plus "joueuse"

Ottmar Hitzfeld songe ainsi à Benaglio, Lichtsteiner, Senderos et, bien sûr, à son capitaine Gökhan Inler. Avec ce quatuor, il peut compter sur un noyau dur qui doit donner l'impulsion espérée. "Nous avons à la fois un objectif, la Coupe du monde 2014 au Brésil, et un projet de jeu, assurent de concert Senderos et Inler. Nous nous efforçons d'être plus joueurs, de chercher à défendre haut pour permettre à l'équipe d'être très compacte, et à soigner aussi particulièrement les premières relances. Il y a eu des phases très intéressantes aux Pays Bas et contre l'Argentine. Il faut poursuivre dans cette voie samedi".


La Suisse devra composer sans Blerim Dzemaili pour le match face à l'Allemagne, ainsi que celui face à la Roumanie mercredi à Lucerne. Le milieu de Naples a reçu un coup à la jambe gauche lors d'un entraînement. 


si/fayet


Publié Modifié

La sélection d'Ottmar Hitzfeld

Joueurs pour les amicaux contre l'Allemagne (26.05) et la Roumanie (30.05)

BUT: BENAGLIO/Wolfsburg SOMMER/Bâle WÖLFLI/YB

DEFENSEURS: AFFOLTER/Brême DJOUROU/Arsenal LICHTSTEINER/Juventus MORGANELLA/Novara SENDEROS/Fulham VON BERGEN/Cesena ZIEGLER/Fenerbahçe

MILIEU ET ATTAQUE: BARNETTA/Leverkusen DERDIYOK/Leverkusen EMEGHARA/Lorient FERNANDES/Udinese INLER/Napoli MEHMEDI/Dynamo Kiev SHAQIRI/Bâle STOCKER/Bâle WINTER/Lucerne WISS/Lucerne G.XHAKA/Bâle

Löw: "la Suisse est la petite soeur des Pays-Bas"

"Avec la Suisse, nous rencontrons une équipe qui est un peu la "petite soeur" des Pays-Bas que nous affronterons à l'Euro, explique le sélectionneur Joachim Löw. Ce match me permettra de tirer des enseignements précieux". Il lui donnera, surtout, quelques pistes avant d'établir sa sélection définitive. Avec les dix-neuf joueurs qui seront présents samedi à Bâle et les huit du Bayern Munich qui ne rejoindront la sélection que lundi, le compte n'est pas exact. L'ancien joueur de Schaffhouse devra écarter quatre éléments d'ici mercredi. "Les huit joueurs du Bayern seront dans ma liste des vingt-trois", précise-t-il.