Modifié

La Suisse finit par un joli succès pour l'honneur

La dernière image de l'album photo "Euro 2012" des Suisses. [Georgios Kefalas - Keystone]
La dernière image de l'album photo "Euro 2012" des Suisses. [Georgios Kefalas - Keystone]
La sélection suisse a clos sa campagne pour l'Euro 2012 par un succès sur le Monténégro. Si le match n'était pas la "finalissima" espérée par Lichtsteiner et Cie, les hommes d'Hitzfeld ont montré un visage encourageant au Parc St-Jacques.

La Suisse tient sa revanche. Face à un Monténégro sans doute un brin démobilisé, les Suisses ont effacé le mortifiant échec de Podgorica de l'an dernier en s'imposant 2-0 à Bâle en clôture des éliminatoires de l'Euro 2012.


Devant 19 997 spectateurs, la Suisse a remporté une rencontre qui était malheureusement sans enjeu. Elle a forcé la décision sur des réussites de Derdiyok (51e) et de Lichtsteiner (65e). Le Bâlois a ouvert le score de manière presque rocambolesque sur un une-deux sollicité par Xhaka. Sa remise abusait le gardien Bozovic dont la responsabilité est largement engagée sur cette action.


Derdiyok et Xhaka sont félicités par leurs coéquipiers après le premier but. [Alessandro Della Bella - Keystone]
Derdiyok et Xhaka sont félicités par leurs coéquipiers après le premier but. [Alessandro Della Bella - Keystone]

Après une première mi-temps décevante, les Suisses sont parvenus à "enflammer" ce match. Le réveil de Gökhan Inler, les éclairs d'un Xhaka et l'allant des deux latéraux ont permis à la Suisse d'élever considérablement le niveau de son jeu. Face à un adversaire privé de ses deux meilleurs joueurs, Vucinic et Jovetic, les Suissses n'ont toutefois pas réussi l'exploit du siècle.


Des regrets bien sûr

Mais avec cette victoire qui aurait pu être encore plus nette, ils ont conclu leur campagne de l'Euro 2012 sur une bonne note. Ce succès ne fera qu'aviver des regrets bien légitimes. La Suisse avait vraiment les moyens de se qualifier pour les barrages. Seulement, la réussite l'a boudée au Monténégro et au Pays de Galles lors de deux rencontres qu'elle n'aurait jamais dû perdre.


Ricardo Rodriguez pourrait vite devenir titulaire au sein de la "Nati". [Georgios Kefalas - Keystone]
Ricardo Rodriguez pourrait vite devenir titulaire au sein de la "Nati". [Georgios Kefalas - Keystone]

Une frappe de Behrami (30e) et une rupture de Derdiyok (32e): le bilan offensif de l'équipe de Suisse en première période fut presque famélique. Malgré l'abattage de Behrami qui avait déjà été à son avantage au Pays de Galles, les Suisses ont trop souffert de l'étonnant déchet accusé par leur capitaine pour prendre vraiment l'ascendant sur la rencontre.


Rodriguez remarquable

Fort heureusement, Gökhan Inler s'est repris après le repos. Avant de délivrer l'assist pour le 2-0 de Lichtsteiner, le Soleurois avait retrouvé sa vista pour justifier son statut. L'exemple de Ricardo Rodriguez lui a peut-être ouvert les yeux. Pour sa première titularisation, le champion du monde M17 a joué complètement libéré. Le latéral du FCZ a vraiment pesé sur le plan offensif. On comprend aisément pourquoi il a poussé Ludovic Magnin sur le banc des remplaçants dans son club. Le jeune défenseur de 19 ans se profile désormais comme un concurrent crédible pour Reto Ziegler qu'il relayait mardi soir.


si/hdel


Publié Modifié

Qualifications pour l'Euro 2012, groupe G

Suisse - Monténégro 2-0 (0-0)
51'Derdiyok, 65'Lichtsteiner.

Suisse: Benaglio; Lichtsteiner, Von Bergen, Djourou, Rodriguez; Inler, Behrami; Shaqiri (78'D.Degen), G.Xhaka (84'Fernandes), Mehmedi; Derdiyok (69'Emeghara).

Monténégro: M.Bozovic; D. Bozovic, Batak, Savic, Pejovic (46'V.Bozovic); Beciraj, Zverotic, Drincic (72'Grbic), Cetkovic; Dalovic (66'Delibasic); Damjanovic.

Arbitre: Benquerenca/POR
Bâle: 19'997 spectateurs

******************************

Bulgarie - Pays de Galles 0-1 (0-1)
45'Bale.

<b>Classement:</b>

1. ANGLETERRE 8/18
----------------------------------
2. Monténégro 8/12
----------------------------------
3. Suisse 8/11
4. Pays de Galles 8/9
5. Bulgarie 8/5

1 = Euro 2012. 2 = barrages