Modifié

Streller absent face au Nigeria

Marco Streller n'affrontera pas le Nigeria au Letzigrund [Keystone]
Marco Streller n'affrontera pas le Nigeria au Letzigrund [Keystone]
Köbi Kuhn devra se passer de Marco Streller et ne devrait ainsi pas aligner deux attaquants contre le Nigeria. Le buteur de Bâle souffre en effet d'une pubalgie.

Marco Streller ne s'est pas entraîné mardi à Freienbach.
L'attaquant helvétique a décidé de quitter le camp mercredi matin.
Il souffre d'une pubalgie. Des examens seront effectués mercredi
pour définir exactement la nature du mal.

Cinq autres sélectionnés ont courbé cet entraînement. Benaglio,
Coltorti et Gygax n'avaient pas encore rejoint le camp mardi en fin
d'après-midi. Barnetta était grippé alors que Nkufo a ressenti une
contracture.

Regazzoni à la rescousse?

Avec le forfait de Streller, Köbi Kuhn est bien emprunté pour
lui trouver un remplaçant. Julian Esteban a, en effet, dû déclarer
forfait avec les M21. L'attaquant de Rennes est toujours blessé à
la cuisse. Mauro Lustrinelli est hors de combat depuis plusieurs
semaines.

Le seul joueur offensif valide qui figure dans la fameuse liste
des quarante et qui n'a pas été retenu pour le match contre le
Nigeria est le joueur des Young Boys Alberto Regazzoni.

Pour cette rencontre face au Nigeria, l'excuse du manque de rythme
ne sera plus recevable. A l'exception de Grichting et de Coltorti,
tous les "mercenaires" retenus par Köbi Kuhn pour la rencontre du
20 novembre contre le Nigeria étaient titulaires avec leur club ce
week-end.

Cette heureuse nouvelle, mais aussi le retour à la compétition de
Patrick Müller et l'optimisme qui est de mise sur le prochain
rétablissement d'Alex Frei, redonnent quelques couleurs à Köbi
Kuhn. Après le fiasco du 17 octobre dernier contre les Etats-Unis,
le coach national a retrouvé mardi à Feusisberg des joueurs en
grande partie rassurés sur leur sort.

«Le bon choix»

"Un Xavier Margairaz et un Gelson Fernandes ont dû cultiver les
vertus de la patience", souligne Köbi Kuhn. "Je crois qu'ils ont
tous deux mesuré pleinement la difficulté de la tâche qui les
attendait avant de signer respectivement à Osasuna et à Manchester
City. Ils devaient être convaincus de faire le bon choix dans
l'optique de l'Euro 2008, comme d'ailleurs leurs coéquipiers qui
ont choisi de rejouer en Suisse. Tout a changé depuis un mois pour
Xavier et Gelson. Margairaz est titulaire depuis trois matches.
Quant à Fernandes, il a joué dimanche et il devrait normalement
enchaîner les matches dans un championnat aussi intense que la
Premier League. J'étais beaucoup plus inquiet pour lui que pour
Xavier."

Le Vaudois et le Valaisan devraient logiquement être de la partie
au Letzigrund face au Nigeria. "Affronter une équipe de la trempe
du Nigeria comporte, bien sûr, un risque évident", souligne Köbi
Kuhn. "Mais dans l'optique de l'Euro, nous devons vraiment nous
frotter à des adversaires de premier plan. Si j'avais voulu être
plus tranquille, j'aurais conclu pour le dernier match de l'année
une rencontre contre Andorre ou Saint-Marin..."

Incapacité à enchaîner deux matches

Köbi Kuhn assure que ses joueurs présenteront un tout autre
visage que face aux Etats-Unis. "Cette défaite de Bâle est due, en
partie, à un syndrome que l'on connaît trop bien: notre incapacité
à enchaîner deux rencontres", poursuit le sélectionneur. "Après une
très bonne performance le samedi contre l'Autriche, les joueurs ont
évolué avec un peu trop de retenue le mercredi. Ils avaient déjà la
tête tournée vers les échéances de leur club. Je les comprends.
Nous ne disputons que des matches amicaux. Si nous avions joué un
match couperet, leur implication aurait été totale".

Après ce match contre le Nigeria, Köbi Kuhn tranchera une première
fois pour ramener son cadre à 27 ou 28 joueurs. "Il s'agira d'une
présélection naturelle dans cette liste des quarante",
explique-t-il. "Nous avons élargi le cadre également dans l'optique
du tour préliminaire de la Coupe du monde 2010 qui débutera deux
mois seulement après l'Euro. Cette liste nous permet de visionner
et d'encadrer des joueurs qui tiendront très certainement un rôle
dans les prochaines campagnes".

Le coach national songe ainsi à des éléments comme Pirmin
Schwegler, Julian Esteban et Reto Ziegler.

si/dbu

Publié Modifié

Suisse-Nigeria, 20 novembre au Letzigrund à 20h45: la sélection helvétique

BUT: BENAGLIO/Funchal COLTORTI/Santander ZUBERBUEHLER/Xamax

DEFENSE: P.DEGEN/Dortmund DJOUROU/Birmingham EGGIMANN/Karlsruhe GRICHTING/Auxerre LICHTSTEINER/Lille SPYCHER/Frankfurt MAGNIN/Stuttgart VON BERGEN/Berlin

MILIEU ET ATTAQUE: BARNETTA/Leverkusen D.DEGEN/Bâle FERNANDES/Manchester City GYGAX/Metz HUGGEL/Bâle INLER/Udinese MARGAIRAZ/Osasuna NKUFO/Twente YAKIN/Young Boys

Plaidoyer pour Pont

La campagne en vue du Mondial 2010 se fera sans Köbi Kuhn. Son successeur sera connu au printemps prochain. Le coach national défend toujours avec la même force la candidature de Michel Pont. "Je fais confiance à mes dirigeants. Ils sauront trouver la meilleure solution", glisse-t-il de manière diplomatique.

Il veillera toutefois à ce que le travail qu'il a accompli depuis sept ans avec son adjoint à la tête de la sélection ne soit pas gommé d'un trait. "Je crois qu'il serait dangereux que la rupture soit trop brutale", ajoute-t-il pour pousser encore davantage la carte de Michel Pont.