Modifié

La Suisse assure l'essentiel au Luxembourg

Senderos: frustré à Arsenal, heureux en équipe nationale. [Keystone]
Senderos: frustré à Arsenal, heureux en équipe nationale. [Keystone]
Grâce à un doublé de Senderos en début de rencontre, puis à une réussite de Huggel, l'équipe de Suisse a pris sa revanche sur le Luxembourg. La Nati ne devra pas perdre contre Israël pour se qualifier pour le Mondial.

La Suisse n'a pas eu le temps d'avoir peur au Luxembourg. Face à
l'équipe qui lui a infligée à ce jour sa seule défaite dans le tour
préliminaire de la Coupe du monde, elle n'a mis que 22 minutes pour
plier l'affaire en marquant trois fois de la tête.

Senderos est de retour

Victorieuse 3-0, la Suisse a fait un pas de plus, peut-être le
dernier si la Grèce et la Lettonie partagent l'enjeu ce soir, vers
l'Afrique du Sud avec cette sixième victoire. La conquête des trois
points a été acquise grâce à une efficacité diabolique sur les
balles arrêtées. Senderos signait le 1-0 à la 6e en surgissant sur
un coup-franc de Frei.

Deux minutes plus tard, le Genevois échappait à nouveau au
marquage du capitaine Strasser pour doubler la mise, cette fois à
la réception d'un coup-franc de Barnetta. Les 5000 supporters
suisses qui avaient fait le déplacement pouvaient déjà entamer les
chants à la gloire de leurs favoris.

La millième réussite pour Huggel

Benjamin Huggel a inscrit le 1000ème but de l'histoire de l'équipe de Suisse. [Keystone]Benjamin Huggel a inscrit le 1000ème but de l'histoire de l'équipe de Suisse. [Keystone] Une telle entame de rêve
a bien sûr grandement facilité la tâche des Suisses. Le plus dur
était fait. Ils n'avaient plus à exercer une emprise totale sur le
match. Ils pouvaient, surtout, continuer à exploiter la faiblesse
adverse dans le jeu aérien pour porter le coup de grâce. Il tombait
à la 22e sur un corner botté par Frei et repris par Huggel. Le demi
du FCB inscrivait ainsi le millième but de l'équipe de Suisse, le
deuxième seulement pour son compte personnel.

En seconde période, les Suisses auraient pu saler l'addition si la
réussite avait accompagné Frei (56e), Nkufo (63e et 72e) et Huggel
(66e). Le scénario idéal de la partie permettait à Ottmar Hitzfeld
de modifier quelque peu son système de jeu avec un passage en 4-3-3
après les introductions de Yakin et Derdiyok pour Frei et
Vonlanthen. Elles ne devaient avoir, malheureusement, aucune
incidence sur le score.

Hitzfeld: «Mission accomplie !»

Le score me laisse
un goût d'inachevé Ottmar
Hitzfeld
«Nous avons arrêté de jouer après
le millième but... Le score me laisse un goût d'inachevé. Il y
avait la place pour gagner encore plus nettement et soigner notre
goal-average»
. Perfectionniste dans l'âme, Ottmar Hitzfeld
n'était pas un sélectionneur comblé après ce 3-0 au Grand
Duché.

«Mais l'essentiel est d'avoir cueilli les trois points.
Mission accomplie,
poursuivait Ottmar Hitzfeld. L'entame
de match fut bien sûr parfaite. Senderos a démontré qu'il était
toujours là malgré la situation qu'il vit actuellement à Arsenal.
Il a marqué les deux premiers buts. Il fut intransigeant dans les
duels. Je tiens également à souligner les mérites de Von Bergen à
ses côtés».

Plus d'espace mercredi

Hitzfeld et l'équipe de Suisse ne sont pas retombés dans le piège luxembourgeois. [Keystone]Hitzfeld et l'équipe de Suisse ne sont pas retombés dans le piège luxembourgeois. [Keystone] Malgré ce sixième
succès, Ottmar Hitzfeld ne crie pas encore victoire. «Nous ne
sommes toujours pas qualifiés. Il nous reste une rencontre
extrêmement compliquée à disputer. Les Israéliens sont beaucoup
plus forts offensivement que les Luxembourgeois
,
explique-t-il. Le match de mercredi exigera de la part de mes
joueurs une concentration extrême. Mais sur le plan tactique, la
donne sera différente. Israël ouvre beaucoup plus le jeu que le
Luxembourg. Nous aurons cette fois des espaces. Et, bien sûr, nous
jouerons à domicile et un point suffira».


Interrogé sur la performance de Johann Vonlanthen, Ottmar Hitzfeld
n'a retenu que l'essentiel: le coup-franc que le joueur du FCZ est
allé provoquer pour permettre l'ouverture du score. «Ce fut une
action capitale. Johan a apporté sa contribution dans cette
victoire»
, conclut le sélectionneur.

La Grèce préserve ses minces chances

A Athènes, la Grèce a préservé ses minces espoirs de finir en
tête du groupe 2. Le champion d'Europe 2004 a en effet battu une
accrocheuse Lettonie 5-2, notamment grâce à son buteur Gekas,
auteur d'un quadruplé.

La Grèce prenait un départ idéal: dès la 4e, les protégés d'Otto
Rehhagel perçaient la défense adverse grâce à une tête de Gekas sur
laquelle Vanins ne pouvait rien. Mais une grossière erreur
défensive (relance dans l'axe) permettait à Verpakovskis d'égaliser
sur un superbe ciseau (12e).

Les Grecs manquaient de peu le 2-1, sur une frappe lointaine de
Karagounis repoussée par la transversale (14e). Leur domination
peinait à se concrétiser, à l'image d'un tir croisé de Samaras qui
frôlait le poteau. Et sur un contre, le rusé Verpakovskis, qui
évolue dans le championnat grec avec Ergotelis, donnait un avantage
flatteur aux Lettons juste avant la mi-temps.

La Lettonie s'effondre après le thé

Mais la partie allait rapidement basculer. Sur penalty, Gekas
égalisait (47e). L'attaquant du Bayer Leverkusen signait sa
troisième réussite de la soirée dix minutes plus tard, d'une
nouvelle tête. Et les espoirs lettons s'évanouissaient
définitivement après le 4-2 inscrit de manière acrobatique par
Samaras. En fin de match, Gekas y allait de son quatrième
but.

La Grèce, qui revevra le Luxembourg mercredi, compte trois points
de retard sur la Suisse, ainsi qu'une moins bonne différence de
buts (+10 pour les Suisses, +9 pour les Grecs).

si/mor

Publié Modifié

Qualifications Mondial 2010: Europe, groupe 2

Luxembourg - Suisse 0-3 (0-3)
6'/8'Senderos, 23'Huggel.

Luxembourg: Joubert; Kintziger, Blaise,Strasser, Mutsch; Laterza (46'A.Leweck), Payal, Peters, Bettmer, Collette (73'Jaenisch); Kitenge (59'Pupovac).
Suisse: Benaglio; Lichtsteiner, Senderos, Von Bergen, Spycher; Vonlanthen (65'Derdiyok), Inler, Huggel, Barnetta (81'Ziegler); Frei (65'Yakin), Nkufo.

Arbitre: Iturralde Gonzalez/ESP.
Luxembourg: 8200 spectateurs.


Israël - Moldavie 3-1 (1-0)
27'/69' Barda, 65'Ben Dayan 3-0. 90' Calincov 3-1.

Grèce - Lettonie 5-2 (1-2)
4'Gekas 1-0, 12'/41'Verpakovskis 1-2, 47'(P)/57'Gekas 3-2, 73'Samaras 4-2, 90'Gekas 5-2.

Matches du 14 octobre:
Suisse - Israël 20h00 en direct sur tsr2 et tsrsport.ch
Grèce - Luxembourg 20h00
Lettonie - Moldavie 20h00

Classement (09.09)
1. Suisse 9/20 (18-8)
2. Grèce 9/17 (18-9)
3. Israël 9/15
4. Lettonie 9/14
5. Luxembourg 9/5
6. Moldavie 9/3



Les buteurs "symboliques"

1er but: Arnold Frenken (08.03.1908/1-2 contre la France)
100e: Max «Xam» Abegglen (05.06.24/2-1 contre la Suède)
200e: Leopold «Poldi» Kielholz (31.05.1934/2-3 contre la Tchécoslovaquie)
300e: Lauro «Lajo» Amado (11.11.1945/4-4 contre l'Italie)
400e: Jacky Fatton (25.04.1954/3-5 contre la RFA)
500e: Jakob «Köbi» Kuhn (02.05.1965/1-0 contre l'Albanie)
600e: Hans-Jörg «Joko» Pfister (27.08.1980/1-1 contre le Danemark)
700e: Kubilay Türkilmaz (21.08.1990/3-1 contre l'Autriche)
800e: Kubilay Türkilmaz (11.10.1995/3-0 contre la Hongrie)
900e: Alexander Frei (18.02.2004/1-2 contre le Maroc)
1000e: Benjamin Huggel (10.10.2009/3-0 contre le Luxembourg)