Modifié

FIFA Coupe du monde 2018: Kylian Mbappé: "On a travaillé toute la saison, là c’est le moment de fêter"

Kylian Mbappé a inscrit le quatrième but des Bleus à la 65e minute. [Matthias Schrader - Keystone]
Kylian Mbappé a inscrit le quatrième but des Bleus à la 65e minute. [Matthias Schrader - Keystone]
France
4 - 2
Croatie
Vainqueurs de la Croatie en finale de la Coupe du monde, les Bleus se sont confiés avant d'aller fêter la deuxième étoile du football tricolore.

DIDIER DESCHAMPS: "Nous sommes partis de loin... Tout n'a pas toujours été facile. Mais nous nous sommes construits dans cette difficulté, nous avions besoin de ça. Ca avait fait tellement mal de perdre la finale de l'Euro il y a 2 ans, mais ça nous a servi."

ANTOINE GRIEZMANN: "Je ne sais pas où je suis!... Très heureux. Cela a été un match très difficile, la Croatie a fait un grand match, nous on est rentré timidement, on a vu que c'était une finale de Coupe du monde, et on s'est lâché petit à petit. C'est un kiff, on a hâte de ramener la Coupe en France. Sur le penalty, j'hésite à faire la panenka de Zidane (ndlr: en finale du Mondial 2006) mais finalement j'ouvre mon pied. J'espère dormir avec la Coupe et ma fille."

"Un truc de fou"

KYLIAN MBAPPE: "Je suis très content, j’avais affiché mes ambitions collectives en début de Coupe du monde, c’était de gagner. C’est la vie qu’on voulait, on est fier, heureux, on est conscient qu’on avait ce rôle là de rendre les gens heureux, ils oublient tous leurs problèmes. J'ai toujours dit que je ne voulais pas être de passage dans le foot, être champion du monde c’est envoyer un message. Moi j’ai le sommeil facile (rire), mais là je ne vais pas dormir, on va fêter ça, il y a un moment pour tout, on a travaillé toute la saison, là c’est le moment de fêter ."

ADIL RAMI: "C'est un truc de dingue, on n'ose même pas imaginer ce qu'il se passe en France. On est un pays qui a souffert, il y a eu beaucoup d'amalgames. On est fier de rendre le pays fier en jouant comme maintenant. Je suis d'origine marocaine, je suis Français, j'aime mon pays, j'aime les 2 pays. On a hâte (de célébrer en France). Ca met du baume au coeur à tout le monde. Tout le monde fait la fête. C'est énorme. C'est un truc de fou."

"Il y a un an, je jouais en 2e division allemande"

BENJAMIN PAVARD: "C'est quelque chose de 'ouf' à 22 ans, je sors de nulle part. Je pense que je ne réalise pas encore totalement. Quand on va rentrer en France on va voir toute la ferveur du peuple français, cela va être quelque chose d'énorme, je n'attends que ça. Il y a deux ans, j'étais avec mes potes sur la fan-zone de Lille, il y a un an je jouais en 2e division allemande. J'ai enchaîné les matches et là on est champions du monde. Des choses comme ça, c'est très rare. J'ai versé quelques larmes."

LUCAS HERNANDEZ: "C'est incroyable. On ne réalise pas encore ce qu'on vient de faire. C'est quelque chose de très grand. Je veux fêter ça avec tous les Français, je pense qu'il y en a des millions qui sont dans les rues en train de fêter ça. Je n'espère qu'une chose, arriver à Paris et voir tous ces gens dans la rue et crier 'Vive la France'."

CORENTIN TOLISSO: "C'était un rêve, un rêve de gosse. On est très très fiers, comme tous les Français, qui sont aux Champs-Élysées, à Lyon, partout. On a hâte de les retrouver pour faire la fête demain. On est champions du monde."

agences/adav

A lire aussi: La France tient sa deuxième étoile

Deschamps rejoint Zagallo et Beckenbauer

Elu meilleur joueur, Luka Modric garde "la tête haute"

Publié Modifié

Modric: "Nous pouvons garder la tête haute"

ZLTKO DALIC: "Je voudrais féliciter les Français. Nous sommes très tristes. Le penalty nous a fait mal et tout a été de plus en plus difficile après. Je voulais tellement devenir champion du monde, mais tel est le football."

LUKA MODRIC: "Aucun regret, nous étions la meilleure équipe durant la majeure partie du match. Malheureusement certains buts ont fait tourner les choses en leur faveur. Ils seront célébrés, mais nous pouvons garder la tête haute. Quand l'émotion sera retombée, nous pourrons analyser cette finale au calme. Je suis fier d'avoir été désigné meilleur joueur du Mondial. Mais c'est dur d'être arrivé si près mais de ne pas avoir gagné."

France - Croatie 4-2 (2-1)

18e Mandzukic (csc) 1-0. 28e Perisic 1-1. 38e Griezmann (P) 2-1. 59e Pogba 3-1. 65e Mbappé 4-1. 69e Mandzukic 4-2.

France: Lloris; Pavard, Varane, Umtiti, Hernandez; Kanté (55e Nzonzi), Pogba; Mbappé, Griezmann, Matuidi (73e Tolisso); Giroud (81e Fekir).

Croatie: Subasic; Vrsaljko, Lovren, Vida, Strinic (82e Pjaca); Rakitic, Brozovic; Rebic (71e Kramaric), Modric, Perisic; Mandzukic.

Stade Loujniki (Moscou): 78'011 spectateurs.
Arbitre: Néstor Pitana (ARG)

Phase finale

Finale: 15 juillet à 17h00
FRANCE - Croatie 4-2 (2-1)

Finale, 3e place
BELGIQUE - Angleterre 2-0 (1-0)

Demi-finales
FRANCE - Belgique 1-0 (0-0)
Angleterre - CROATIE ap 1-2 (1-0)

Quarts de finale
Uruguay - FRANCE 0-2 (0-1)
Brésil - BELGIQUE 1-2 (0-2)
Suède - ANGLETERRE 0-2 (0-1)
Russie - CROATIE tb 3-4 (ap 2-2)

Huitièmes de finale
FRANCE - Argentine 4-3 (1-1)
URUGUAY - Portugal 2-1 (1-0)
Espagne - RUSSIE tb 3-4 ap 1-1
CROATIE - Danemark tb 3-2 ap 1-1
BRESIL - Mexique 2-0 (0-0)
BELGIQUE - Japon 3-2 (0-0)
SUEDE - Suisse 1-0 (0-0)
Colombie - ANGLETERRE tb 3-4 ap 1-1

Coupe du monde, palmarès

5 fois: Brésil 1958/1962/1970/1994/2002

4 fois: Allemagne 1954/1974/1990/2014

4 fois: Italie 1934/1938/1982/2006

2 fois: Argentine 1978/1986

2 fois: France 1998/2018

2 fois: Uruguay 1930/1950

1 fois: Angleterre 1966

1 fois: Espagne 2010