Modifié

FIFA Coupe du monde 2018: Neymar marque toutes les 130 minutes, Seferovic toutes les 260

Le duel en chiffres avant la rencontre Suisse - Brésil. [AFP/Keystone]
Le duel en chiffres avant la rencontre Suisse - Brésil. [AFP/Keystone]
Efficacité offensive, valeur marchande, expérience des compétitions internationales, attributs physiques: le duel en chiffres entre la Suisse et le Brésil avant la rencontre face à la Seleção, dimanche à Rostov (20h00 sur RTS Deux).

Les gâchettes brésiliennes

L'attaque brésilienne a de quoi effrayer la Suisse. Les 11 joueurs de la Seleção qui devraient affronter la sélection helvétique dimanche comptabilisent 108 buts avec leur équipe nationale, dont plus de la moitié sont l'oeuvre de Neymar (55 buts). Le buteur du PSG concrétise une occasion en moyenne toutes les 130 minutes. Son jeune compère en attaque, Gabriel Jesus (10 buts), affiche exactement la même efficacité.

Pour la Suisse, c'est une autre histoire. Le joueur qui attend le moins longtemps entre 2 buts est... Steven Zuber. En 12 sélections, le milieu offensif de Hoffenheim a inscrit 3 goals en 677 minutes, soit une réussite toutes les 226 minutes. Les autres attaquants du 11 probable helvétique, Haris Seferovic et Xherdan Shaqiri, patientent en moyenne 260 et 266 minutes entre 2 buts, c'est-à-dire l'équivalent de 3 matches complets.

Neymar vaut "180 Behrami"

Si l'issue du match dépendait uniquement de la valeur des joueurs présents sur le terrain, les espoirs de la Suisse seraient vite anéantis. La valeur marchande des 11 Brésiliens atteint 650 millions d'euros, d'après la plateforme spécialisée Transfermarkt. C'est 5 fois plus que celle des Suisses, estimée à 122 millions.

La star Neymar, joueur le plus coté des 22 probables acteurs de la rencontre, est évaluée à 180 millions d'euros, soit davantage que l'ensemble de l'équipe de Suisse ou 180 fois le "prix" de Valon Behrami.

L'expérience des Suisses

Mais la Suisse peut compter sur un effectif plus expérimenté que la Seleção à l'échelle internationale. Les 11 Suisses comptent en moyenne 52 sélections, contre 44 pour les Brésiliens.

L'équipe de Vladimir Petkovic comprend toutefois les deux joueurs les moins habitués aux rendez-vous internationaux, avec Manuel Akanji (7 sélections) et Steven Zuber (12 sélections).

Egalité sur le physique

Enfin, sur le plan physique, le duel débouche sur un match nul. Les 2 sélections ont, à quelques jours près, le même âge moyen: 28 ans et 64 jours pour les Suisses, contre 28 ans et 59 jours côté brésilien. Et au niveau du gabarit, les Suisses (181,8 cm) dépassent d'à peine 1,5 centimètre les Brésiliens (180,3 cm).

Valentin Tombez et Tybalt Félix

Publié Modifié

Les équipes probables pour le match Suisse - Brésil

L'analyse ci-dessus ne prend pas en compte l'ensemble de chaque contingent, mais la composition des 11 joueurs qui devraient, sauf surprise, débuter la rencontre Suisse - Brésil, dimanche à Rostov.

Pour la Suisse, il s'agit de: Sommer; Lichtsteiner, Schär, Akanji, Rodriguez; Behrami, Xhaka; Shaqiri, Dzemaili, Zuber; Seferovic.

Pour le Brésil: Alisson; Danilo, Thiago Silva, Miranda, Marcelo; Casemiro, Paulinho, Coutinho; Willian, Neymar, Gabriel Jesus.