Modifié

FIFA: Blatter: "J'arrêterai le 26 février. Pas un jour plus tôt"

Sepp Blatter refuse de plier devant les injonctions des sponsors. [Christophe Ena - Keystone]
Sepp Blatter refuse de plier devant les injonctions des sponsors. [Christophe Ena - Keystone]
"J'arrêterai le 26 février. Pas un jour plus tôt", a déclaré Sepp Blatter, président démissionnaire de la FIFA sous le coup d'une procédure pénale, dans une interview au magazine allemand "Bunte".

Sepp Blatter a fermement rejeté une nouvelle fois l'idée d'un départ prématuré. "Je me battrai jusqu'au bout. Je suis convaincu que le mal apparaîtra à la lumière et que le bien l'emportera", poursuit Blatter dans "Bunte", six jours après la demande de démission immédiate formulée par quatre grands sponsors de l'organisation mondial.

En outre, le Valaisan reste "convaincu" qu'il peut "initier les réformes nécessaires au bénéfice de la FIFA" mais qu'il "faut" le "laisser travailler et cesser les attaques constantes".

Blatter est visé personnellement depuis fin septembre par une procédure pénale suisse pour un versement présumé illégal de 2 millions de francs suisse (1,8 million d'euros) en faveur de Michel Platini, président de l'UEFA (Fédération européenne de football) et favori, jusqu'ici, à sa succession.

A lire aussi: Sepp Blatter vers une suspension de 3 mois

afp/fg

Publié Modifié