Modifié

Un ex-arbitre pris la main dans le sac de poudre

En 2002, Moreno avait favorisé la Corée du Sud au détriment de l'Italie. [Keystone]
En 2002, Moreno avait favorisé la Corée du Sud au détriment de l'Italie. [Keystone]
Ca sent la poudre pour Byron Moreno. L'ancien arbitre, reconverti consultant pour une radio locale équatorienne, a été interpellé à New York avec 6 kilos d'héroïne dans ses sous-vêtements.

L'ancien arbitre international équatorien Byron Moreno (40 ans) a été arrêté lundi en possession de six kilos d'héroïne à l'aéroport Kennedy de New York. Il avait caché la drogue dans ses sous-vêtements. Marta Youth, attachée de presse de la représentation diplomatique américaine en Equateur a déclaré que "Monsieur Moreno a été arrêté aux Etats-Unis, parce qu'il avait intention de passer de l'héroïne."

Carrière entachée par une polémique

Les autorités américaines et Interpol enquêtent pour savoir quelles suites donner à cette affaire. Byron Moreno, qui travaille aujourd'hui comme consultant pour une radio locale, a été arbitre international pendant 16 ans.

Sa carrière a été entachée par une forte polémique lors de la Coupe du monde 2002 après l'élimination de l'Italie par la Corée du Sud (2-1, but en or), en huitièmes de finale. L'arbitre a été accusé par les Italiens de leur avoir refusé un but valable (Damiano Tommasi) et d'avoir exclu Francesco Totti sans raison valable, favorisant la Corée du Sud, l'un des deux pays organisateurs avec le Japon.

Voitures de luxe

Aucune enquête menée par la FIFA n'a jamais pu prouver que Byron Moreno aurait été payé pour prendre certaines décisions injustifiées, ce 18 juin 2002. Pourtant, à la suite du Mondial nippo-coréen, l'Equatorien avait subitement été surpris avec des habits de grands couturiers, au volant de voitures de luxe.

En Italie, depuis 2002, "Moreno" a chamboulé la hiérarchie des insultes. Il arrive souvent d'entendre ce nom lorsqu'un individu attaque verbalement son interlocuteur. Après le Mondial nippo-coréen, en septembre 2002, Moreno avait été suspendu pour vingt matches après une rencontre de championnat entre Liga de Quito et Barcelone. Au lieu de six minutes, il avait octroyé douze minutes d'arrêt de jeu et provoqué une nouvelle controverse.

afp/bao

Publié Modifié

Deux Mexicains suspendus 6 mois

La Fédération mexicaine a suspendu de la sélection pendant 6 mois les internationaux Carlos Vela (Arsenal) et Efrain Juarez (Celtic Glasgow), et infligé des amendes à 11 autres membres de la sélection, pour avoir participé à "une fête" non autorisée. Les joueurs ont contrevenu au "règlement intérieur" en se retrouvant pour faire la fête après un match amical gagné face à la Colombie (1-0) le 7 septembre à Mexico.

Des prostituées et un travesti connu avaient participé à la fête, dans un hôtel de Monterrey (nord-est), la capitale industrielle du pays, où le match s'était déroulé, selon la presse mexicaine. Des amendes de près de 4'000 dollars sont infligées à la quasi-totalité de l'équipe nationale, dont Rafael Marquez, qui vient de quitter Barcelone pour les New York Red Bulls, et Javier Hernandez "Chicharrito, qui fait des débuts très remarqués à Manchester United.