Modifié

L'Argentine gagne in extremis contre le Pérou

Palermo exulte après avoir inscrit le but de la victoire pour l'Argentine. [Keystone]
Palermo exulte après avoir inscrit le but de la victoire pour l'Argentine. [Keystone]
L'Argentine a battu in extremis le Pérou 2-1 grâce à un but dans le temps additionnel de Palermo. L'albiceleste a désormais son destin entre les mains pour se qualifier pour le Mondial. Le Chili et le Mexique ont décroché leur ticket.

L'Argentine s'est replacée en position de force pour la
qualification pour le Mondial-2010, en s'imposant in extremis
contre le Pérou (2-1), grâce à un but de Palermo dans le temps
additionnel, samedi lors de l'avant-dernière journée de la zone
Amérique du Sud.

Les hommes de Diego Maradona n'ont une fois de plus pas convaincu
contre le dernier de la poule, mais ils ont mis fin à une série de
trois défaites consécutives et repris à l'Equateur, battu par
l'Uruguay (1-2), la 4e place de la zone, la dernière directement
qualificative pour le Mondial.

Si l'Argentine s'impose mercredi prochain chez son voisin
uruguayen, qui la suit à une longueur au classement et jouera lui
aussi la qualification, elle disputera sa 10e phase finale de Coupe
du monde consécutive. Un nul pourrait même lui suffire à condition
que l'Equateur ne l'emporte pas dans le même temps au Chili, déjà
qualifié après sa victoire samedi en Colombie (4-2).

Une fin de match à rebondissements

Ce fut un miracle de
plus de 'saint Palermo' qui nous maintient encore en vie Diego Maradona
Rien n'est
cependant garanti, au vu du faible niveau de jeu encore démontré
samedi soir par l'Argentine dans un Monumental qui n'a pas fait le
plein. Manquant de vitesse et s'enfermant trop souvent dans l'axe,
l'albiceleste a buté pendant une mi-temps sur le bloc défensif du
Pérou. Elle a même failli concéder l'ouverture du score, sur une
volée de Vargas, qui a heurté la barre (46).

Mais elle a fini par trouver la faille juste après grâce à une
belle action en triangle initiée par un Messi encore en
demi-teinte, prolongée par Aimar et conclue par Higuain (47).
L'attaquant du Real Madrid, déjà auteur d'un tir sur le poteau
avant la pause (21), pensait avoir libéré les siens, mais
l'Argentine recula dangereusement par la suite, signe de sa
fébrilité actuelle, et finit par rompre sur une tête de Rengifo
(90).

Heureusement pour elle, le revenant Palermo justifia son retour en
sélection après dix ans d'absence en inscrivant le but de la
victoire (90+2). L'attaquant de 36 ans, entré en jeu après la
mi-temps, a marqué le but de la victoire à la 93e, alors que le
Pérou venait tout juste d'égaliser (90e). «Je lui ai dit
'Martin, vas-y et règle moi ce problème'
, a raconté
l'entraîneur. «Ce fut un miracle de plus de 'saint Palermo' qui
nous maintient encore en vie.»
Même après ce but, les
Argentins ont encore tremblé, puisque les Péruviens ont ajusté la
transversale au bout du temps additionnel, dans ce match fou.
«L'espoir est intact. Si l'on avait mis cinq buts au Pérou, je
serais plus optimiste, mais nous allons jouer notre va-tout en
Uruguay pour nous qualifier»
, a encore déclaré Maradona.

Enfin un pari gagné pour son sélectionneur Maradona, qui jouera
encore une fois sa place en Uruguay. Il ne résisterait sans doute
pas à une non qualification de l'Argentine, qui serait une première
depuis 1970.

Le Mexique et les USA décrochent leur ticket

Etats-Unis et Mexique, les deux super puissances de la Concacaf
(Amérique du nord, centrale et Caraïbes) ont décroché samedi leur
billet pour le Mondial-2010 alors que la dernière place directement
qualificative se jouera mercredi entre Costa Rica et
Honduras.

Les Etats-Unis sont allés s'imposer au Honduras (3-2) dans la
chaude ambiance de San Pedro de Sula grâce à un doublé de Conor
Casey et au 42e but en sélection de l'inévitable Landon Donovan,
leur maître à jouer. Carlos Pavon a manqué un penalty à la 87e
minute pour le Honduras. Les Etats-Unis participeront en Afrique du
Sud à une 6e Coupe du monde consécutive, la 9e de leur histoire.
Leur dernière non qualification remonte à 1986, au Mexique.

Devant 105'000 spectateurs massés dans son mythique stade Aztèque,
le Mexique s'est lui facilement imposé face au Salvador (4-1) avec
notamment un but de l'inusable attaquant Cuauhtemoc Blanco, 36 ans.
La sélection mexicaine, surnommé "El Tri", n'a plus manqué le grand
rendez-vous mondial quadriennal depuis 1990 en Italie. Au total, le
Mexique a été absent de seulement quatre Coupes du monde (1934,
1938, 1974 et 1990).

afp/rou

Publié Modifié

Mondial 2010, qualifications

Zone Amsud

17e journée (10.10)

Argentine - Pérou 2-1 (0-0)
48e Higuain 1-0, 90e Rengifo 1-1, 93e Palermo 2-1.

Colombie - Chili 2-4 (1-2)
3e Vidal (csc) 1-0, 35e Ponce 1-1, 36e Suazo 1-2, 63e Moreno 2-2, 72e Valdivia 2-3, 79e Orellana 2-4.

Equateur - Uruguay 1-2 (0-0)
67e Valencia 1-0, 69e Suarez 1-1, 94e Forlan (P) 1-2.

Venezuela - Paraguay 1-2 (0-0)
55e Cabanas 0-1, 79e Cardozo 0-2, 86e Rondon 1-2.

Bolivie - Brésil dimanche

Classement:
1.BRESIL 16/33
2.PARAGUAY 17/33
3.CHILI 17/30
4.Argentine 17/25
5.Uruguay 17/24
6.Equateur 17/23
7.Venezuela 17/21
8.Colombie 17/20
9.Bolivie 16/12
10.Pérou 17/10