Modifié

François Moubandje: "Le Dinamo Zagreb a un vrai projet pour moi"

Moubandje a signé pour 3 ans dans le mythique club croate. [DR - RTS]
Moubandje a signé pour 3 ans dans le mythique club croate. [DR - RTS]
Engagé par le Dinamo Zagreb lundi après avoir passé six saisons à Toulouse, François Moubandje se confie à RTSsport sur sa prochaine aventure.

François Moubandje est désormais fixé sur son avenir. Après six saisons passées à Toulouse, le Genevois a paraphé lundi un contrat de trois ans avec le Dinamo Zagreb. Un choix qui peut surprendre, mais un choix logique, à l’entendre. "Le club me courtisait depuis deux mois et l’entraîneur me voulait vraiment, confie-t-il ce mardi entre deux séances d'entraînement. Zagreb a une histoire, un superbe palmarès et un vrai projet, qu'il veut en partie construire avec moi."

Mon objectif est de gagner ma place, d’être un vrai titulaire et d’aller chercher des titres

Football: l'avis de François Moubandje sur le match contre le Brésil [RTS]
François Moubandje

Après avoir pourtant refusé une première offre du club croate à la mi-mai et été en contacts avec le FC Sion, Nantes, Saint-Etienne et le Betis Séville, le latéral est revenu sur sa décision. "Je m’étais fixé la date de mi-juillet pour prendre une décision quant à mon avenir et les appels du pied du Dinamo ont achevé de me convaincre. Ce que les dirigeants veulent construire est intéressant. Une discussion avec le sélectionneur Vladimir Petkovic m’a conforté dans mon choix."

Désireux de vivre une belle aventure européenne, le club croate, où évolue également le Tessinois Mario Gavranovic, entamera son parcours en éliminatoires de la Ligue des champions la semaine prochaine. "Mon objectif est de gagner ma place, d’être un vrai titulaire et d’aller chercher des titres", assène Moubandje.

Arnaud Cerutti

Publié Modifié

"Les émotions toulousaines"

Même si son aventure toulousaine s’est achevée en eau de boudin, l’entraîneur Alain Casanova l’ayant écarté du groupe, François Moubandje tient à n’en retenir que le positif.

"Il y a eu quelques moments difficiles, mais ce fut concrètement une superbe expérience, relève-t-il. Je suis arrivé là-bas en 2013 comme un joueur inconnu et j’en suis parti en étant un footballeur accompli. Grâce à ce club, j’ai gagné ma place en équipe nationale et vécu d’immenses émotions, comme notre maintien en Ligue 1 arraché in extremis en mai 2016. Cela sera gravé en moi pour l’éternité."

"Grenat un jour, Grenat toujours"

Révélé sous le maillot du Servette FC, François Moubandje est enthousiaste à l’idée de revoir le club genevois en Super League.

"C’est génial de retrouver le SFC dans l’élite. J’étais présent au stade pour le dernier match de la saison passée contre Kriens, lorsque le trophée a été remis à toute l’équipe. J’ai vécu ce moment comme si je faisais partie du groupe. Ne dit-on pas "Grenat un jour, Grenat toujours"? C’est mon cas. Maintenant, il faut que le SFC puisse se stabiliser et poursuivre l’excellent travail de ces dernières saisons."

La confiance de Petkovic

Toujours très honoré de porter le survêtement rouge à croix blanche, François Moubandje a eu l’honneur d’être convoqué récemment pour la Ligue des Nations alors même qu’il n’avait plus joué depuis deux mois. Cela lui a donné encore davantage envie de tout donner pour faire son trou en sélection.

"M. Petkovic m’a témoigné une grande confiance et j’ai maintenant envie de la lui rendre à travers mes performances avec le Dinamo. Mon objectif, à 28 ans, est de gagner du temps de jeu avec la Suisse et de jouer l’Euro 2020."

Les offres estivales

L'intersaison de François Moubandje a été rythmée par les diverses offres émanant des quatre coins de l’Europe. L'ancien Servettien a longtemps pesé le pour et le contre avant de fixer son choix sur le Dinamo Zagreb.

"Sion a pris des renseignements et la discussion est notamment allée très loin avec l’AS Saint-Etienne, explique-t-il. Le nouvel entraîneur, Ghislain Printant, me voulait, mais nous n’avons pas trouvé un terrain d’entente. Maintenant je suis à Zagreb et j’entends réussir."