Avec seulement 2 champions du monde titularisés au coup d'envoi, Mustafi et Draxler, les Allemands ont exercé une domination presque sans partage sur cette rencontre.

Un brin décevante, l'Australie a pu rêver au casse du siècle grâce au manque d'assurance de Leno. Le gardien du Bayer Leverkusen a, en effet, laissé filer sous son bras tout d'abord une frappe de Rogic pour le 1-1 de la 41e minute. Une nouvelle erreur de sa part a permis au "mercenaire" du FC Lucerne Tomi Juric de réduire le score à la 58e minute. Les Australiens n'étaient plus menés que 3-2 à cet instant de la rencontre alors qu'ils furent à plusieurs reprises au bord d'un K.O. magistral.

Les réussites de Stindl (5e) de Draxler (45e) et de Goretzka (48e) ont traduit en partie l'écrasante supériorité de leur équipe. Même privée de ses meilleurs joueurs, l'Allemagne ne risquait rien face à un adversaire aussi timoré, un adversaire qui était bien plus fort il y a deux ans lors de son triomphe dans la Coupe d'Asie face à la Corée du Sud d'Uli Stielike. 

ats/adav