1/27 Fernando Torres (en rouge) et l'Espagne n'en reviennent pas. La Suisse bat l'Espagne lors de son 1er match de la Coupe du monde 2010 et signe le plus bel exploit de son histoire. [Marcelo Del Pozo - Reuters]
2/27 Pour son 1er match à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, la Suisse affronte l'Espagne et s'offre un exploit historique. Un but "sorti de nulle part" de Gelson Fernandes (52e) permet aux Helvètes de l'emporter 1-0 face au futur Champion du monde! [Michael Buholzer - Reuters]
3/27 Une victoire contre l'Espagne, ça mérite bien quelques quolibets, non? [Daniel Dal Zennaro - Keystone]
4/27 L'arbitre saoudien Al Ghamadi voit un coup de coude de Valon Behrami (en blanc) sur Arturo Vidal, qui en rajoute. Carton rouge pour le Tessinois (31e). A 10, la Suisse s'incline 1-0 devant le Chili lors de son 2e match en Afrique du Sud... [Keystone]
5/27 Troisième match pour les Suisses au Mondial 2010, et le dernier. Obligés de battre le Honduras par 2 buts d'écart, les Suisses déçoivent et se contentent d'un triste 0-0. Barnetta (7), Derdiyok (19) et Cie disent au revoir à l'Afrique du Sud. [Siphiwe Sibeko - Reuters]
6/27 C'est une véritable marée humaine helvétique qui débarque en Allemagne pour le Mondial 2006. On estimera que près de 100'000 Suisses (pour beaucoup sans billet) auront fait le déplacement chez le voisin allemand... [Ronald Wittek - Keystone]
7/27 ... et même la conseillère fédérale Doris Leuthard! [Reuters]
8/27 Tous les moyens sont bons pour arrêter les "Bleus", même un "découpage" propre en ordre de Ricardo Cabanas sur le jeune Franck Ribéry! [Victor Straffon - AFP]
9/27 Zinédine Zidane est au sommet de son art en 2006, mais l'équipe de Suisse et Patrick Müller également. Suisse et France se quittent dos à dos (0-0) pour leur 1er match du Mondial 2006. [Thomas Kienzle - Keystone]
10/27 Un 0-0 qui ravira tout le monde. De quoi, bien sûr, partager quelques bières de l'amitié après le match dans les rues de Stuttgart. [Fabrizio Bensch - Reuters]
11/27 Tranquillo Barnetta inscrit le 2-0 des Suisses contre le Togo (88e) et parachève la victoire helvétique. Alex Frei avait ouvert la marque à la 16e. [Pascal Lauener - Reuters]
12/27 Philippe Senderos ouvre la marque face à la Corée du Sud, après un coup franc de Yakin, et se blesse au nez. Les Suisses remporteront leur 3e match 2-0 également et se qualifient pour les 1-8 du Mondial 2006. Place à l'Ukraine... [Kai-Uwe Knoth - Keystone]
13/27 Le remplacement d'Alex Frei - notre meilleur tireur de penalty à cette époque - quelques minutes avant la fin des prolongations contre l'Ukraine constitue aujourd'hui encore un mystère. Les autres joueurs suisses ne semblent pas comprendre non plus... [Wolfgang Rattay - Reuters]
14/27 Ricardo Cabanas, tout comme Marco Streller et Tranquillo Barnetta avant lui, manque son tir au but. La Suisse est éliminée en 1-8 du Mondial 2006. [Bernd Thissen - Keystone]
15/27 Aris Messinis/Fabrice Coffrini [AFP]
16/27 Pascal Zuberbühler quitte la Coupe du monde 2006 sans avoir concédé le moindre but du tournoi... [Shaun Best - Reuters]
17/27 Cette équipe de Suisse (Ohrel, Herr, Sforza, Chapuisat, Bickel et Sutter en haut, Bregy, Geiger, Pascolo, Hottiger et Quentin en bas), coachée par Roy Hodgson, est historique. C'est la 1ère fois depuis 28 ans que la "Nati" dispute à nouveau un Mondial, en 1994 aux USA. [Str - Keystone]
18/27 18 juin 1994: la Suisse dispute le match d'ouverture de la World Cup 94 face aux USA, au Silverdome de Detroit. Georges Bregy (6) ouvre la marque (39e) d'un magistral coup franc. Les Américains égaliseront peu après grâce à Wynalda, d'un superbe coup franc lui aussi. [Str - Keystone]
19/27 Alain Sutter et les Suisses livrent un 2e match de toute beauté face à la Roumanie (4-1) et décrochent déjà leur billet pour les 1-8. Ce succès face aux Roumains est le 1er en Coupe du monde depuis 1954. [Str - Keystone]
20/27 Après une défaite "pour beurre" face à la Colombie dans son 3e match de groupe, la Suisse, privée d'Alain Sutter (blessé), se rate totalement en 1-8 face à l'Espagne (3-0). Elle attendra 12 ans pour rejouer un Mondial... [Str - Keystone]
21/27 Le portier Charly Elsener (1) est rudoyé par 2 Espagnols. En Angleterre, au Mondial 1966 - le dernier avant 28 ans -, les Suisses subissent 3 défaites (5-0 contre l'Allemagne, 2-1 contre l'Espagne et 2-0 contre l'Argentine). [KEYSTONE/Str - Keystone]
22/27 Le traditionnel échange de fanions entre les capitaines helvétiques Charles Antenen (en rouge) et allemand Hans Schäfer lors de ce 2e match du Mondial 1962 au Chili. [AFP]
23/27 Battue 3-1 par le Chili, pays-hôte de ce Mondial 1962, la Suisse du gardien Karl Elsener (1) doit battre l'Allemagne d'Uwe Seeler (auteur du 2-0). Mais elle s'incline 2-1 à 10 est est éliminée. Victime d'un péroné fracturé dès la 14e, Norbert Eschmann finit la mi-temps, avant d'abandonner ses coéquipiers. A cette époque, les changements sont interdits... [AFP]
24/27 Incroyable 1/4 de finale pour André Neury et Charles Casali lors du Mondial 1954, en Suisse. A Lausanne, les Suisses mènent 3-0 face à l'Autriche après 19', mais se font remonter en 3'! Au final, les Autrichiens s'imposeront... 7-5! Dans ce Mondial, la Suisse aura battu l'Italie à 2 reprises. [DPA / DPA/AFP - AFP]
25/27 Dans ce 1/4 face à l'Autriche, Sepp Hügi (à droite) a inscrit 2 des 3 premiers buts helvétiques. [STAFF / ATP NEWS / AFP - AFP]
26/27 Le gardien suisse Eugene Parlier s'interpose devant l'Autrichien Theodor Wagner lors du Mondial 1954, à Lausanne. [AFP]
27/27 Hanspeter Friedländer, le capitaine helvétique (à gauche), échange son fanion avec son homologue mexicain lors du Mondial 1950, au Brésil. Les Suisses, auteur d'un exploit quelque jours plus tôt face au Brésil (2-2) après une défaite 3-0 contre la Yougoslavie, remporteront ce dernier match 2-1. [KEYSTONE/STR - Keystone]
Publié Modifié