Modifié

Aragones est décédé à l'âge de 75 ans

Aragones a entraîné dix clubs en 35 ans, dont l'Atletico Madrid et le Barça. [Keystone]
Aragones a entraîné dix clubs en 35 ans, dont l'Atletico Madrid et le Barça. [Keystone]
L'ex-sélectionneur de l'équipe d'Espagne Luis Aragones est mort samedi dans une clinique de Madrid à l'âge de 75 ans. Celui qui avait conduit la "Roja" au sacre lors de l'Euro 2008 s'est éteint "après avoir été victime d'une maladie hématologique", a annoncé la clinique madrilène Cemtro.

Le "Sage d'Hortaleza", à la tête de l'équipe nationale entre 2004 et 2008, a été l'un des grands artisans de la montée en puissance de la "Roja" dans le football mondial. Il a su fixer son jeu de passes ("toque"), chasser les démons d'une sélection talentueuse mais souvent défaite, et décrocher un 2e triomphe européen après celui de 1964.

A la tête de la "Roja", Aragones a soulevé le graal européen en 2008, 2e succès de l'Espagne après 1964. [Bernat Armangue - Keystone]A la tête de la "Roja", Aragones a soulevé le graal européen en 2008, 2e succès de l'Espagne après 1964. [Bernat Armangue - Keystone]Aragones a façonné la "Roja" triomphante

Comme il l'avait annoncé avant l'Euro 2008, Aragones avait renoncé au lendemain de son succès à la direction de la sélection, conduite ensuite par Vicente del Bosque à sa première victoire au Mondial, en 2010, et à un deuxième titre européen consécutif en 2012.

"La RFEF veut exprimer sa douleur et sa consternation après la mort de celui qui fut joueur et entraîneur de football pour divers clubs d'Espagne et d'ailleurs, et sélectionneur national de l'Espagne au début de son époque la plus glorieuse", écrit la fédération espagnole de football dans un communiqué.

Début décembre, il avait annoncé dans une interview prendre sa retraite, avant de revenir sur ses propos un peu plus tard, se jugeant encore intéressé par une direction d'équipe.

afp/baru

Publié Modifié

Hommages de Torres et Ramos à Aragones




Del Bosque salue la mémoire de son prédécesseur

"C'est un jour triste pour notre football. Nous avons perdu un homme clé dans l'histoire moderne de ce sport. Sans aucun doute, il a ouvert le chemin de cette période si brillante", a réagi Vicente Del Bosque, qui lui a succédé en 2008 à la tête de l'Espagne, reprenant les mêmes bases pour remporter le Mondial 2010 puis l'Euro 2012.