Modifié

Bâle perd ses illusions à Gelsenkirchen

Draxler ouvre le score pour Schalke et plonge les Bâlois en plein désarroi. [Martin Meissner  - Keystone]
Draxler ouvre le score pour Schalke et plonge les Bâlois en plein désarroi. [Martin Meissner - Keystone]
Battu 2-0 par Schalke, le FC Bâle quitte la Ligue des champions au stade de la phase de poules et sera reversé en Europa League. Rageant, pour des Rhénans très peu aidés par les décisions du trio arbitral.

Le FC Bâle ne connaîtra pas les joies de la Ligue des champions au printemps prochain. Les hommes de Murat Yakin se sont inclinés 2-0 contre Schalke à Gelsenkirchen, alors qu'il leur suffisait d'un point pour se hisser en 8es de finale.

Troisièmes de leur groupe, les Rhénans ne quittent pas l'Europe pour autant puisqu'ils seront reversés en Europa League, compétition dans laquelle ils avaient atteint les demi-finales la saison dernière. Maigre consolation...

Mais plus que l'élimination en elle-même, ce sont ses circonstances qui laisseront un goût amer aux Rhénans. Car ces derniers ont payé au prix fort les erreurs de l'arbitre italien M.Tagliavento.

Deux décisions qui coûtent cher

Salah [Georgios Kefalas  - Keystone]
Salah [Georgios Kefalas - Keystone]

Ironie de l'histoire, le capitaine de Schalke, blessé sur l'action, avait dû céder dans la foulée sa place à Szalai, victime de la faute d'Ivanov. C'est donc ave un homme de moins que les Bâlois ont par craquer sur une réussite de Draxler (51e), déjà buteur à l'aller au Parc St-Jacques.

Mais si cette décision s'est avérée difficile à avaler pour le FCB, que dire du deuxième but des "Knappen" signé Matip (57e)? Quatre Allemands en position plus qu'évidente de hors-jeu n'ont visiblement pas suffi au trio arbitral pour y trouver quelque chose de suspect.

Schalke a fait le match qu'il fallait

Mais effectuer le facile raccourci entre les décisions arbitrales et la défaite du FC Bâle serait injuste pour Schalke. Dans l'obligation de gagner pour se qualifier, les hommes de Jens Keller ont fait le match qu'il fallait.

Farfan [Martin Meissner  - Keystone]
Farfan [Martin Meissner - Keystone]

Poussés par les 52'000 spectateurs de la Schalke Arena, ils n'avaient par ailleurs pas attendu d'être en supériorité numérique pour donner des sueurs froides au FCB avec, notamment, un ballon dévié sur la barre par Xhaka (11e), un tir de Meyer sauvé sur sa ligne par Xhaka (11e) et une tentative de Farfan détournée miraculeusement par Sommer (43e).

Serey Die: "On nous a volés!"

GEOFFROY SEREY DIE: Avec l'aide de l'arbitre, ils ont réussi à nous battre. On nous a volés. Ca fait mal, c'est tout ce que je peux dire. On n'a pas le choix, il faut faire avec...

L'arbitre se prend pour Dieu. Nous joueurs, on ne peut rien lui dire, on doit juste fermer notre gueule et nous remettre au boulot. C'est grave, il faut faire quelque chose contre une telle attitude. Ca fait mal au coeur.

Je suis très en colère, mais il faut essayer de relativiser. Il se passe des choses plus graves dans le monde, des gens n'ont pas à manger. Ca reste un match de football.

Sommer: "Pas mal de choses contre nous ce soir"

YANN SOMMER: C'est clair qu'on est très déçus. Il y a eu beaucoup de choses contre nous ce soir (réd: mercredi). Après le carton rouge, c'était très difficile. On peut discuter longtemps de cette décision, mais l'arbitre l'a prise. On ne peut rien dire. Je n'aime pas beaucoup discuter de l'arbitrage.

Je pense qu'on a bien entamé le match. Schalke, c'est très fort. A onze contre onze, ça change tout.

On est déçus, mais on a montré encore une fois qu'on avait le niveau européen. Les deux matches nuls contre Bucarest? C'est dommage...

Yakin [Friso Gentsch  - Keystone]
Yakin [Friso Gentsch - Keystone]
Yakin: "Je retiens notre belle campagne"

MURAT YAKIN (entraîneur du FCB): Pour le moment, nous sommes évidemment déçus. Mais je tiens à féliciter Schalke pour sa qualification. Je retiens la belle campagne disputée par mon équipe.

On ne peut rien faire contre les décisions arbitrales, il n'y a aucune possibilité de contester. Le deuxième but de Schalke est incroyable. je ne comprends pas comment on peut ne pas voir le hors-jeu. C'est vraiment dommage.

BERNHARD HEUSLER (président du FCB): Ca me fait surtout de la peine pour l'équipe, les joueurs ont tout donné. Jouer l'Europa League ne va pas changer notre stratégie. L'objectif no 1 reste d'être champion de Suisse. L'arbitrage? Je ne dis rien (sourire).

De Gelsenkirchen, Axel David

Publié Modifié