Modifié

Le Bayern et le Real déjà à la fête

Alaba, ici dans les bras de Dante, n'a pas tardé à faire trembler les filets. [ANDREAS GEBERT  - Keystone]
Alaba, ici dans les bras de Dante, n'a pas tardé à faire trembler les filets. [ANDREAS GEBERT - Keystone]
Le Bayern Munich et le Real Madrid n'ont pas été inquiétés pour leur entrée en Ligue des Champions. Les Bavarois se sont imposés 3-0 contre le CSKA Moscou, tandis que les Merengue ont écrasé 6-1 Galatasaray.

Moins de trois minutes ont suffi au Bayern Munich pour annoncer la couleur. Sur un coup-franc qu'il avait lui-même provoqué, Alaba ouvrait le score en bénéficiant il est vrai d'une hésitation du gardien Akinfeiev.

Casillas a joué de malchance pour son retour dans les buts madrilènes. [EPA TOLGA BOZOGLU  - Keystone]Casillas a joué de malchance pour son retour dans les buts madrilènes. [EPA TOLGA BOZOGLU - Keystone]La tête victorieuse de Mandzukic trois minutes avant la pause sur un coup-franc délivré par Robben pour le 2-0 levait la dernière incertitude quant à l'issue de cette rencontre. Xherdan Shaqiri a dû attendre la 79e minute pour fouler la pelouse.

Titularisé sur le flanc droit, Steven Zuber a eu toutes les peines du monde à exister dans ce match. Le transfuge des Grasshoppers a surtout dû oeuvrer sur le plan défensif face au duo infernal formé par Alaba et Ribéry.

A Plzen dans l'autre rencontre de ce groupe D, Manchester City s'est imposé 3-0 en frappant trois fois en l'espace de dix minutes par Dzeko (48e), Touré (53e) et Aguero (58e).

Casillas maudit

Barré dans les buts depuis janvier par Diego Lopez, "San Iker" n'a pas pu saisir la chance offerte par Carlo Ancelotti à l'occasion du déplacement victorieux (6-1) des Merengue chez Galatasaray, lors de la 1re journée de la Ligue des champions.

Rapidement mis à l'épreuve sur une lourde frappe de Felipe Melo (3e), Casillas a dû sortir sur blessure (côtes) à la... 15e après un choc avec son Seferovic et la Real Sociedad n'ont pas trouvé la clé face au Shakhtar Donetsk. [EPA JAVIER ETXEZARRETA  - Keystone]Seferovic et la Real Sociedad n'ont pas trouvé la clé face au Shakhtar Donetsk. [EPA JAVIER ETXEZARRETA - Keystone]coéquipier Sergio Ramos.

Il s'agissait de son premier match cette année avec Madrid! Le Real s'est tout de même imposé sur une réussite d'Isco, un doublé de Benzema et, bien sûr, un triplé Cristiano Ronaldo.

De quoi prendre ses aises d'entrée dans le groupe B puisque l'autre gros morceau de la poule, la Juventus, a curieusement flanché chez le FC  Copenhague (1-1).

Succès de ManU et Paris

Wayne Rooney, annoncé partant durant tout l'été, et Robin van Persie ont permis à David Moyes de remporter sa toute première rencontre de Ligue des champions contre Bayer Leverkusen (4-2). ManU n'avait plus joué en Coupe d'Europe sous la direction d'un autre homme que Sir Alex Ferguson depuis le 20 mars... 1985.Eren Derdiyok est entré à la 78e côté allemand.

Son successeur à la pointe de l'attaque de l'équipe de Suisse, Haris Seferovic, était pour sa part titulaire à la Real Sociedad, qui s'est inclinée 2-0 face au Shakhtar Donetsk. Au Pirée, le Paris Saint-Germain a battu l'Olympiakos 4-1.

si/jbla

Publié Modifié