Modifié

C'est la disette pour le FC Sion

Wüthrich passe entre les Sédunois Kouassi et Veloso (au sol). [OLIVIER MAIRE - Keystone]
Wüthrich passe entre les Sédunois Kouassi et Veloso (au sol). [OLIVIER MAIRE - Keystone]
Trois matches, un point et aucun but marqué: l'été est synonyme de sécheresse offensive pour le FC Sion. Dimanche, les Valaisans se sont inclinés 1-0 face à St-Gall à Tourbillon dans la rencontre des mal classés de la 3e journée de Super League.

Muet tant à Berne contre YB (0-2) que face à Zurich (0-0), le FC Sion en est désormais à trois matches de disette offensive et se rapproche un peu plus du record de la Super League détenu par Neuchâtel Xamax lors de la saison 2011/12 (cinq matches).

Auteur d'un autogoal mémorable la saison dernière à Tourbillon, Montandon s'est racheté de la plus belle des manières en ouvrant le score sur un corner de l'ancien Sédunois Wüthrich. De quoi se poser des questions quant à l'absence du Hongrois Vanczak - et de son timing - au sein de la défense valaisanne.

Des cheveux gris pour Decastel

L'entraîneur sédunois Michel Decastel peut d'ores et déjà se poser de nombreuses questions quant à son dispositif. Certains joueurs valaisans ont semblé chercher leur place sur la pelouse, à l'image de Yartey, sorti à la pause.

Sous une chaleur écrasante, les Saint-Gallois ont eu le mérite de forcer rapidement la décision, et auraient même pu augmenter l'écart sans quelques prouesses de Vanins. Soutenus par un maigre public (5000 spectateurs), les Sédunois ont de plus été malchanceux, l'égalisation de Léo étant annulée pour une faute peu évidente de Lacroix à dix minutes du terme.

si/kg

Publié Modifié