Modifié

FIFA Coupe du monde 2022: geste polémique de Granit Xhaka

Après le match face à la Serbie, Granit Xhaka a arboré un maillot de Jashari, un message à plusieurs sens. [Imago]
Après le match face à la Serbie, Granit Xhaka a arboré un maillot de Jashari, un message à plusieurs sens. [Imago]
Mais quelle mouche a piqué Granit Xhaka au coup de sifflet final vendredi soir? Le capitaine de l'équipe de Suisse se retrouve au centre d'une polémique à l'heure de préparer un 8e de finale de Coupe du monde.

Granit Xhaka a revêtu à l'envers le maillot de son coéquipier Adon Jashari, une fois la qualification de l'équipe de Suisse assurée à la faveur de la victoire 3-2 contre la Serbie. "Je voulais rendre hommage à un jeune joueur qui est déjà à 20 ans le capitaine du FC Lucerne et dont la carrière s'annonce magnifique, expliquait le joueur d'Arsenal. Il n'y avait rien de politique dans ce geste."

Une autre interprétation peut toutefois être faite de ce geste. Jashari est, également, un nom célèbre au Kosovo: Adem Jashari est l'un des principaux fondateurs et dirigeant de l'Armée de libération du Kosovo. Cet homme est considéré à la fois comme un héros national par les Albanais et comme un criminel de guerre par les Serbes qui l'ont abattu le 7 mars 1998 - ainsi qu'une cinquantaine de membres de sa famille - lors d'une opération sanglante.

"Aucune connotation politique"

Selon l'Assocation Suisse de Football (ASF), aucune procédure n'avait été ouverte samedi à l'encontre de Granit Xhaka. "Granit assure que son message n'avait aucune connotation politique", affirme la cellule de communication de l'ASF. Même si la pilule est extrêmement grosse, l'ASF espère que la FIFA l'avalera pour que cette affaire se dégonfle comme une baudruche.

Quatre ans après le 1er round de Kaliningrad, la rencontre de Doha n'a pas été épargnée par les provocations, notamment de la part des buteurs serbes Aleksandar Mitrovic et Dusan Vlahovic. Granit Xhaka était parvenu à conserver la maîtrise de ses nerfs avant d'être pris dans une véritable rixe en fin de rencontre. Averti par l'arbitre à la 95e minute pour son 1er carton jaune du tournoi, il devrait être de la partie mardi pour le 8e de finale contre le Portugal. A moins que la FIFA s'en mêle.

ats/jfk

A lire aussi: pas le temps de faire la fête pour la Suisse

Publié Modifié