Modifié

Mort de Maradona: il y aura bien procès des professionnels de santé

Une policière devant la cour de justice de San Isidro. [Juan Mabromata - AFP]
Une policière devant la cour de justice de San Isidro. [Juan Mabromata - AFP]
Huit professionnels de santé seront bien jugés en Argentine pour homicide involontaire avec circonstances aggravantes, au terme de l'enquête sur la mort en 2020 à 60 ans d'une crise cardiaque de Diego Maradona. Aucune date n'a été avancée à ce stade pour la tenue du procès.

Un juge de San Isidro a confirmé le procès de ces professionnels, parmi lesquels un neurochirurgien et médecin de famille, un médecin clinicien, une psychiatre, une psychologue, un responsable infirmier et des infirmiers. Le parquet avait demandé en avril ce procès, soulignant des manquements et négligences dans la prise en charge de l'ex-star.

Des peines pouvant aller jusqu'à 25 ans

Maradona était décédé d'une crise cardio-respiratoire le 25 novembre 2020, seul, sur son lit médicalisé dans une résidence du nord de Buenos Aires, alors qu'il était en convalescence après une neurochirurgie. Il souffrait de problèmes rénaux, au foie, d'insuffisance cardiaque, de détérioration neurologique et de dépendance à l'alcool et aux psychotropes.

Les huit suspects risquent des peines allant de 8 à 25 ans d'emprisonnement, mais devraient comparaître libres au procès, le parquet de San Isidro n'ayant jamais requis leur détention provisoire.

agences/lper

Publié Modifié