Modifié

Paul Garbani : "Contre Bâle, Carouge doit tenir les 20 premières minutes"

Paul Garbani, qui a entraîné Carouge durant trois périodes (1957-1960, 1961-1965 et 1976-1977), suit toujours avec attention les résultats du club. [Amandine Rosset - RTS]
Paul Garbani, qui a entraîné Carouge durant trois périodes (1957-1960, 1961-1965 et 1976-1977), suit toujours avec attention les résultats du club. [Amandine Rosset - RTS]
Emblématique entraîneur du football romand, Paul Garbani (94 ans) sera dans les tribunes du stade de la Fontenette mercredi pour assister au 8e de finale de la Coupe de Suisse entre Étoile Carouge et Bâle (18h50, RTS 2). Fidèle suiveur des "Stelliens", Monsieur Paul a reçu RTSsport chez lui à Carouge pour livrer son regard sur son club de cœur.

"C’est impossible de ne pas aller voir ce match de Coupe face à Bâle", lance d’entrée Paul Garbani. "Recevoir les Rhénans doit être vu comme un honneur. Le FC Bâle est un exemple pour le football suisse", précise-t-il. L’ancien entraîneur de Carouge espère que le public répondra présent afin de transcender le "petit" comme à son époque où il y avait parfois plus de 7'000 spectateurs au stade.

Pour Paul Garbani, le club de la Fontenette est le point de départ d’une magnifique carrière qui le verra entraîner Carouge, Porrentruy, Neuchâtel, Lausanne, Vevey, Urania Genève Sport (UGS) et Montreux en ligue nationale. Un parcours marqué par plusieurs années de LNA, 2 titres de champion de LNB ainsi qu'une demi-finale de Coupe de Suisse. "À un moment, on m’a même approché pour prendre l’équipe de Suisse. Mais je n’ai malheureusement jamais été à l'aise avec la langue allemande", glisse Garbani.

Il y a eu des hauts et des bas, mais je reste très attaché à Carouge où j'ai pu faire mes 1ers pas dans le métier d'entraîneur

Paul Garbani [Amandine Rosset - RTS]
Paul Garbani

L’aventure entre Étoile Carouge et Paul Garbani commence en 1957. Caractérisé par de l’audace, un jeu tourné vers l’offensif et de l’amitié pour les joueurs, le style Garbani s’impose rapidement. À l’été 1958, l’entraîneur tente un coup d’éclat qui fait grand bruit. Il remplace l’entier de la 1re équipe par de jeunes joueurs du club. Un pari réussi puisque Carouge sera promu en 1re ligue (3e division) à la fin de la saison.

Paul Garbani [RTS]
Paul Garbani: Etoile Carouge atteint la 1re ligue avec une équipe de juniors lors de la saison 1958-1959 / RTS Sport / 43 sec. / le 27 octobre 2021

"Il y a eu des hauts et des bas, mais je reste très attaché à Carouge où j'ai pu faire mes 1ers pas dans le métier d'entraîneur", indique Paul Garbani. En 1963, il emmènera son équipe jusqu’en LNB. L’occasion de le voir dans une très belle séquence des archives de la RTS où il est interrogé par le journaliste Jean-Jacques Tillmann.

Paul Garbani: interview d'après-match en 1963 avec Jean-Jacques Tillmann [RTS]
Paul Garbani: interview d'après-match en 1963 avec Jean-Jacques Tillmann / RTS Sport / 2 min. / le 27 octobre 2021

C’est une fierté d’avoir commencé à Carouge en 2e ligue et d’être parvenu à atteindre un jour l’élite du foot suisse avec ce club

Paul Garbani [Amandine Rosset - RTS]
Paul Garbani

Après un passage par Porrentruy, Neuchâtel et Lausanne, Garbani revient à Carouge en 1976. L’année suivante, il fêtera une promotion en LNA. "C’est une fierté d’avoir fait mes débuts à Carouge en 2e ligue et d’être parvenu un jour à atteindre l’élite du foot suisse avec ce club".

Quelle consigne donnerait Paul Garbani dans le vestiaire avant d’affronter le FCB? "Contre Bâle, Carouge doit tenir les 20 premières minutes. Après, les joueurs devront se surpasser et le public aura un rôle déterminant à jouer". En cas de victoire, les "Stelliens" seraient toujours en course pour égaler la meilleure performance de Carouge en Coupe de Suisse (demi-finaliste en 1977 et 1988).

Sébastien Schorderet, Amandine Rosset, Laurent Guignard

Publié Modifié