Modifié

Ligue des champions: Young Boys paie sa naïveté et sa maladresse

Gerard Moreno, façon karateka, double la mise. YB, trop naïf, a plié. [Anthony Anex - Keystone]
Gerard Moreno, façon karateka, double la mise. YB, trop naïf, a plié. [Anthony Anex - Keystone]
Young Boys
1 - 4
Villarreal
Young Boys est passé à côté de son 1er quart d'heure contre Villarreal, s'est montré bien maladroit face au but espagnol, puis s'est écroulé dans les dernières secondes. Défaits 1-4, les Bernois peuvent regretter ce résultat, car les Ibères étaient prenables.

Trois semaines après leur revers à Bergame (1-0), les Young Boys pu mesurer l'écart qui les sépare des meilleures équipes du continent. Le choix surprenant de David Wagner d'opter pour la 1re fois de la saison pour une défense à 5 a été une tragique erreur. Le manque d'automatisme des Bernois dans un tel système n'a pas pardonné à ce niveau.

Aebischer sur le poteau

YB a ainsi vécu une entame catastrophique. Villarreal a en effet marqué sur ses deux premières occasions par le prodige Pino (6e), le jour de ses 19 ans, et par Gerard Moreno (16e). Sur ces réussites, la défense bernoise a singulièrement manqué de rigueur à l'image notamment de Garcia, qui n'a pas senti le souffle de Pino dans son dos sur l'ouverture du score.

YB a toutefois eu l'immense mérite de relever la tête alors qu'il aurait pu sombrer. Hélas, la réussite n'était pas au rendez-vous, notamment sur cette frappe d'Aebischer sur le poteau à la 31e. A 2-0, Villarreal jouait sur du velours jusqu'à la réduction du score de Meschak Elia à la 77e. L'espoir devait rester vain puisque Villarreal signait le 3-1 sur la rupture de la 88e conclue par Alberto Moreno. Le club espagnol devait encore saler l'addition avec le 4-1 inscrit par Chukwueze dans le temps additionnel.

ats/ace

Publié Modifié

Ronaldo sauve ManU

Avec 3 points en 3 matches, les Young Boys occupent la dernière place de ce groupe F. Ils n'accusent cependant qu'une longueur de retard sur leurs vainqueurs du jour et sur l'Atalanta. Remo Freuler et ses coéquipiers se sont inclinés 3-2 à Manchester après avoir pourtant mené 2-0 à la pause. Les Mancuniens sont revenus de nulle part grâce aux réussites de Marcus Rashford (53e), de Harry Maguire (75e) et de l'éternel Cristiano Ronaldo (81e). Ce succès aussi miraculeux que celui arraché il y a trois semaines devant Villarreal offre un sursis presque inespéré à l'entraîneur Ole Gunnar Solskjaer.

Impitoyable Bayern

Le Bayern Munich a signé un 3e succès consécutif dans le groupe E. Les Bavarois, sans leur coach Julian Nagelsmann (malade), se sont imposés 4-0 à Lisbonne contre le Benfica grâce à Sané (70e/85e), un autogoal (80e) et Lewandowski (82e). Le Bayern est invaincu sur ses 20 derniers déplacements en C1.

Chelsea déroule

Tenant du trophée, Chelsea s'est promené contre Malmoe (4-0) dans le groupe H. La Juventus a pour sa part dû patienter jusqu'à la 86e et la tête de Kulusevski pour l'emporter sur la pelouse du Zenit Saint-Pétersbourg et compter 9 points.

Classements

Groupe E Matches Diff. Buts Points
1. Bayern Munich 6 22 : 3 18
2. Benfica Lisbonne 6 7 : 9 8
3. Barcelone 6 2 : 9 7
4. Dynamo Kiev 6 1 : 11 1


Groupe F Matches Diff. Buts Points
1. Manchester United 6 11 : 8 11
2. Villarreal 5 9 : 7 7
3. Atalanta 5 10 : 10 6
4. Young Boys 6 7 : 12 5


Groupe G Matches Diff. Buts Points
1. Lille 6 7 : 4 11
2. Salzbourg 6 8 : 6 10
3. FC Séville 6 5 : 5 6
4. VfL Wolfsburg 6 5 : 10 5


Groupe H Matches Diff. Buts Points
1. Juventus 6 10 : 6 15
2. Chelsea 6 13 : 4 13
3. Zenit St-Pét. 6 10 : 10 5
4. Malmoe FF 6 1 : 14 1