Modifié

UEFA Euro 2020: l'Italie s'embrase pour fêter son sacre

La foule réunie au pied du monument au roi Victor-Emmanuel II. [Vincenzo Pinto - AFP]
La foule réunie au pied du monument au roi Victor-Emmanuel II. [Vincenzo Pinto - AFP]
De Milan à Naples, de Rome à Palerme, l'Italie s'est embrasée pour fêter le sacre dans l'Euro 2020, un trophée tant attendu pour faire oublier la tragédie de la pandémie.

Au coeur de la capitale italienne, plongée dans la nuit tiède de l'été, les Italiens ont célébré par un concert de klaxons et de cornes de brume, dans un nuage de fumigènes, la deuxième étoile européenne accrochée sur le maillot azur de la "Nazionale" depuis le titre continental de 1968.

Au coup de sifflet final, des milliers de tifosi drapés dans les flammes tricolores vert-blanc-rouge ont quitté les fan-zones installées près du Colisée ou de la Piazza del Popolo pour converger sur la Piazza Venezia, au pied du monument au roi Victor-Emmanuel II, père de l'Italie unifiée.

Sur le papier, les rassemblements étaient interdits. Difficile, en réalité, d'empêcher les jeunes et moins jeunes de se retrouver enfin après des mois de confinement où ils ont été privés de vie sociale. Sous les pins centenaires de la via dei Fori Imperiali, les forces de l'ordre ont regardé d'un oeil bienveillant le cortège de supporters en liesse.

Car au-delà de la performance sportive, l'Italie veut croire que le sacre de la Nazionale permettra de refermer définitivement le funeste chapitre de la pandémie de Covid-19 qui y a fait plus de 128'000 morts.

Le pays a été le premier d'Europe frappé par le virus en février 2020 et le souvenir reste vif. Le Corriere della Sera, le plus grand tirage d'Italie, écrivait dimanche: "Après la plus grande tragédie italienne de l'après-guerre, les Italiens ont retrouvé le sourire".

agences/lper

Publié Modifié

"It's coming to Rome"

"It's coming to Rome", comme l'a hurlé de plaisir Leonardo Bonucci. Le héros italien a détourné l'inoxydable hymne des Anglais, "Football's coming home" ("Le football revient chez lui"). "On a entendu jour après jour, depuis le match contre le Danemark, que la Coupe reviendrait à Londres, à la maison. Désolé pour eux, mais en fait la Coupe va faire un joli voyage jusqu'à Rome. C'est pour tous les Italiens, partout dans le monde, pour eux, pour nous", a cinglé le défenseur de la Juve.

"Nous sommes l'Europe"

"Nous sommes l'Europe", "L'Europe est à nous": le sacre européen de l'Italie est sans surprise salué par la presse italienne. "C'est si beau, l'Italie est championne d'Europe", résume en Une la Gazzetta dello Sport. "L'Italie est la reine de l'Europe, elle a mérité de gagner, elle a su réagir dans un match qui semblait perdu, comme seules les grandes équipes savent le faire. Wembley s'est tu après avoir sifflé (l'hymne italien), crié et conspué", écrit le quotidien sportif dans son éditorial.

Retour triomphal

L'équipe d'Italie, sacrée championne d'Europe, a fait un retour triomphal à Rome à l'aube. Son capitaine Giorgio Chiellini, coiffé d'une couronne, a fiérement exhibé le trophée européen devant de nombreux supporters venus les accueillir.