Modifié

UEFA Euro 2020: une finale impériale à Wembley

Le mythique stade de Wembley sera le théâtre de la finale de l'Euro 2020. [Frank Augstein - Keystone]
Le mythique stade de Wembley sera le théâtre de la finale de l'Euro 2020. [Frank Augstein - Keystone]
La bataille de Wembley s'annonce furieuse dimanche à 21h00 (dès 20h00 sur RTS 2) entre la solide Angleterre, aux ambitions gonflées par la présence massive de ses supporters, et l'Italie avide de retrouver sa majesté.

A l'approche du "D-Day", la pression monte. Un tel sommet, "c'est énorme et le fait que ce soit à Wembley, c'est encore plus spécial", déclare le défenseur John Stones avant d'affronter la Nazionale. "On va jouer chez eux, mais cela ne nous effraie pas", a évacué son vis-à-vis Leonardo Bonucci.

Le stade mythique du nord-ouest de Londres attendait en tout cas une telle fête depuis longtemps. C'était déjà ici que la sélection des "Three Lions" avait chassé son premier - et dernier - trophée en soulevant la Coupe du monde en 1966, sous le magistère d'Alf Ramsey.

"On ne pense qu'à jouer au foot"

Pour Bonucci, pas question de polémiquer sur un éventuel favoritisme envers les hôtes anglais. "On ne pense qu'à jouer au foot, à s'amuser et à apporter de l'enthousiasme. Ce qui va se passer pendant le match, ce sera le meilleur spectacle pour le football européen et mondial, de la part de l'Angeterre, de l'Italie et de la classe arbitrale".

Victorieuse de l'Espagne en demi-finales, la séduisante Italie de Roberto Mancini rêve de rééditer l'exploit du Portugal en 2016, qui avait brisé les espoirs de la France, pays-hôte. Le défi est immense face à une Angleterre réputée pour sa défense de fer et son attaque emmenée par le redoutable Kane et l'insaisissable Raheem Sterling.

agences/bur

Publié Modifié

"Donner le maximum et basta!"

A 34 ans, Leonardo Bonucci est le dernier rescapé, avec son compère de la défense Giorgio Chiellini, de la finale de l'Euro 2012 perdue contre l'Espagne (0-4). Depuis, la cote des "Azzurri" s'est délitée, de l'élimination en quarts de finale de l'Euro 2016 jusqu'à l'échec pour se qualifier au Mondial 2018, une catastrophe dans ce pays.

"C'est sûr, en allant en finale, la pression et la responsabilité augmentent, mais il faut donner le maximum et basta! Il n'y a pas de recettes, il faut donner le meilleur avec le caractère adéquat, ce qui compte c'est la confiance dans ses moyens", a déclaré Dino Zoff, gardien des champions du monde 1982 et ancien sélectionneur de la Nazionale.

Palmarès du Championnat d'Europe des nations

1960: URSS (bat Yougoslavie 2-1 a.p.)

1964: Espagne (bat URSS 2-1)

1968: Italie (bat Yougoslavie 1-1 puis 2-0 en finale rejouée)

1972: RFA (bat URSS 3-0)

1976: Tchécoslovaquie (bat RFA 2-2 a.p., 5-3 t.a.b.)

1980: RFA (bat Belgique 2-1)

1984: France (bat Espagne 2-0)

1988: Pays-Bas (battent URSS 2-0)

1992: Danemark (bat Allemagne 2-0)

1996: Allemagne (bat République tchèque 2-1, but en or)

2000: France (bat Italie 2-1, but en or)

2004: Grèce (bat Portugal 1-0)

2008: Espagne (bat Allemagne 1-0)

2012: Espagne (bat Italie 4-0)

2016: Portugal (bat France 1-0 a.p.)


Bilan:

3 titres: Allemagne (et RFA), Espagne

2 titres: France

1 titre: URSS (Russie), Italie, Tchécoslovaquie (République tchèque), Pays-Bas, Danemark, Grèce, Portugal