Modifié

Sport suisse: maximum 1'000 spectateurs dans le canton de Berne

Les stades et patinoires bernoises ne pourront pas accueillir plus de 1'000 spectateurs. [Urs Lindt - Freshfocus]
Les stades et patinoires bernoises ne pourront pas accueillir plus de 1'000 spectateurs. [Urs Lindt - Freshfocus]
En raison de la progression rapide des cas de coronavirus, le Canton de Berne interdit dès ce lundi les grandes manifestations de plus de 1000 personnes. Cette mesure va ainsi impacter les rentrées financières des Young Boys en Super League ainsi que celles des équipes de National League de hockey, de Berne, Bienne et Langnau.

Ces clubs ne pourront dorénavant plus accueillir les 2 tiers de l'affluence de la capacité de leur stade comme cela avait été autorisé dès le 1er octobre selon les prescriptions de protection sanitaire. Le Canton de Berne ne donne pas de précision quant à la durée de cette nouvelle mesure.

Crainte d'un effet domino

Le CP Berne n'a pas du tout apprécié la décision et le directeur de la Ligue de hockey Denis Vaucher parle d'une "gifle sur la tête". Les signaux de la conférence des directeurs de la santé et du Conseil fédéral allaient dans une direction opposée. Vaucher redoute désormais un effet domino qui pourrait pousser d'autres cantons à suivre l'exemple bernois. "Ce serait fatal", souligne-t-il.

Le club de hockey rappelle qu'il a investi plus d'un demi-million de francs pour le concept de sécurité. "Le concept du club sportif avait été attesté qu'il était d'abord bien planifié puis bien mis en application". Il avait réduit la capacité des spectateurs de 17'000 à 6750 spectateurs. "A notre connaissance, il n'y pas de cas connu de covid en relation avec les matches du SCB. C'est pourquoi le club considère la décision du gouvernement bernois comme excessive."

ats/jfk

Publié Modifié

Young Boys également très supris

De son côté, le champion de Suisse de football, Young Boys écrit dans un communiqué qu'il est très surpris quelques jours avant le match à domicile de l'Europa League jeudi contre l'AS Rome.

Pour le grand club de la capitale, la mise sur pied de matches avec moins de 1000 spectateurs est une menace pour l'existence du club à moyen terme. Et ceci vaut aussi pour le HC Bienne ou les Langnau Tigers. Ce que confirme Denis Vaucher. "Désormais cela va encore être plus difficile sur le plan économique pour ces clubs. On peut se poser la question si tous les clubs bernois survivront si cela perdure."