Modifié

Swiss Football League: un concept proposé pour mieux remplir les stades

La présence de spectateurs en nombres dans les stades est une question de survie pour les clubs. [Salvatore Di Nofli - Keystone]
La présence de spectateurs en nombres dans les stades est une question de survie pour les clubs. [Salvatore Di Nofli - Keystone]
Alors que la saison 2019/20 touche à sa fin, la Swiss Football League planche sur la suivante, aussi menacée par le coronavirus. Un concept de protection est à l'étude pour pouvoir mieux remplir les stades.

Ce concept prévoit l'obligation de porter le masque, la renonciation aux supporters du club visiteur ainsi qu'aux places debout. L'objectif est de permettre aux clubs de survivre économiquement. Grâce à ces mesures, qui devraient être complétées par diverses autres mesures d'accompagnement, au moins 50% de la capacité d'accueil pourrait être utilisée dans chaque stade.

La survie des clubs en dépend

Un retour à la "normale" le plus rapidement possible est d'une importance capitale pour la survie des clubs. Le Conseil fédéral devrait se prononcer le 12 août à ce sujet.

C'est pourquoi la SFL travaille intensément au sein d'un groupe de travail avec les représentants des clubs afin de garantir une mise en œuvre uniforme et un concept de protection adapté avec des directives détaillées pour les événements de plus de 1000 personnes pour la nouvelle saison. Celle-ci doit commencer le 11 septembre.

Le but ultime de la SFL est que tous les clubs survivent à la pandémie de Covid-19. Cependant, si les restrictions actuelles sur le nombre de personnes dans les stades ne sont pas assouplies, de nombreux clubs de football ne survivront pas, avertit-elle.

ats/alt

Publié Modifié

Situation économique catastrophique

En mars, le Conseil fédéral a ordonné des mesures de protection de la santé publique en raison de la pandémie de Covid-19, y compris l'interdiction des évènements majeurs. Cela a ébranlé les fondements mêmes du football en Suisse. La principale source de revenus - les recettes provenant de la billetterie, de la restauration et des clients VIP le jour du match - s'est effondrée d'un jour à l'autre. Des matches ont lieu depuis le 19 juin, avec jusqu'à 1000 personnes admises dans le stade. Toutefois, cette mesure n'a en rien amélioré la situation économique des clubs de football. Elle a aussi et surtout généré des coûts.