Modifié

Challenge League: Lausanne a fait part de ses craintes à la Ligue

Solide leader de Challenge League, le LS verra-t-il ses rêves de promotion s'évanouir? [Cyril Zingaro - Keystone]
Solide leader de Challenge League, le LS verra-t-il ses rêves de promotion s'évanouir? [Cyril Zingaro - Keystone]
Alors que plane l'incertitude quant à la suite de la saison, la Swiss Football League (SFL) a reçu le Lausanne-Sport à Berne mardi. Le club vaudois a pu faire part de ses doléances.

"Le but n'est pas d'influencer la SFL, mais de faire comprendre que notre situation est particulière", explique Stefan Nellen à Keystone-ATS. Le vice-président du Lausanne-Sport a mené la délégation de trois personnes que le club vaudois a envoyé dans la capitale pour faire valoir sa position. Face à eux, les deux patrons de la Ligue: le président Heinrich Schifferle et le CEO Claudius Schäfer.

"Nous avons pu échanger sur nos incertitudes, souligne Stefan Nellen. Cela a permis de comprendre les difficultés que nous avons les uns et les autres. La SFL nous a ainsi exposés la peine qu'elle a pour l'instant à pouvoir prendre l'une ou l'autre option. Tout le monde attend des réponses." D'autres clubs ont a priori également pu faire part de leurs inquiétudes.

Pour Lausanne, il s'agissait surtout de faire reconnaître la particularité de sa situation. A savoir une équipe qui a survolé la Challenge League durant toute la saison, qui est quasi assurée d'être promue en Super League et qui a investi beaucoup pour atteindre cet objectif. Toute autre éventualité qui ne verrait pas le LS dans l'élite la saison prochaine se veut inimaginable pour les Lausannois. "Nous ne pourrons pas accepter l'annulation de la saison", faisait-on savoir ces derniers jours du côté de la Pontaise.

ats/adav

Publié Modifié

GC pousse pour des matches à huis clos

Grasshopper veut absolument terminer la saison de Challenge League sur le terrain. Sur le site web du club suisse le plus titré, une prise de position exprime clairement une volonté de reprise de la compétition même à huis clos.

"Grasshopper aimerait pouvoir défendre ses chances sportivement de revenir en Super League", écrit le club dans un communiqué.

Avec une annulation pure et simple de la fin de la saison, le football d'élite suisse "se tirerait une balle dans le pied et s'infligerait de gros dégâts", prévient le club zurichois. L'interruption de la saison pèserait plus financièrement que la poursuite du Championnat.