Publié

Super League: Sion trouve un accord avec quatre des neuf bannis

Pajtim Kasami, ici balle aux pieds, et Ermir Lenjani (en rouge derrière) sont "revenus à la raison", dixit Christian Constantin.
Pajtim Kasami, ici balle aux pieds, et Ermir Lenjani (en rouge derrière) sont "revenus à la raison", dixit Christian Constantin.
Le ciel est moins chargé sur le FC Sion. Quatre des neuf joueurs qui avaient refusé le chômage partiel le mois dernier ont finalement trouvé un accord avec le président Christian Constantin.

Pajtim Kasami, le joueur le mieux payé de l'effectif, Ermir Lenjani, Birama Ndoye et Mickaël Facchinetti ont accepté de recourir au chômage partiel. "Ils sont revenus à la raison", se félicite Christian Constantin, contacté par Keystone-ATS.

Le retour dans l'effectif de ces quatre joueurs est salutaire dans l'optique d'une reprise du championnat. Mais pour Constantin, cette reprise est de plus en plus hypothétique. "Il y a tant de choses à régler sur le plan financier avant de rejouer, explique-t-il. Contrairement à un pays comme l'Allemagne où le montant des droits télévises peut justifier la tenue des matches à huis clos, nous perdrons beaucoup d'argent en Suisse si nous devons jouer sans public. Qui paiera alors ?"

Christian Constantin se demande quelle légitimité peut justifier une reprise du championnat: "Le foot devra se plier aux décisions des autorités sanitaires. Sinon, je me demande comment un professeur d'auto-école acceptera de ne toujours pas travailler sous prétexte qu'il est assis trop près de son élève conducteur, alors que l'un de mes défenseurs pourra coller à un attaquant adverse sur corner..."

ats/ace

Publié