Modifié

Super League: Anthony Sauthier: "Saint-Gall-Servette, c’est une affiche dont il faut se réjouir!"

Anthony Sauthier fait tomber le Sédunois Bastien Toma. Servette est clairement le meilleur club romand actuel. [Martial Trezzini - Keystone]
Anthony Sauthier fait tomber le Sédunois Bastien Toma. Servette est clairement le meilleur club romand actuel. [Martial Trezzini - Keystone]
Vaillant capitaine d’un Servette FC admirable cette saison, Anthony Sauthier évoque l’évolution de sa carrière, la réussite genevoise et surtout le déplacement des Grenat, dimanche chez le leader (16 h), le FC Saint-Gall. Un match qui s’annonce énorme.

Les grands clubs, paraît-il, ne meurent jamais. Le Servette FC, 17 titres nationaux, s'est ainsi presque relevé de tout pour apparaître aujourd’hui comme "la" bonne surprise de cette saison de Super League. Offensif, joueur, plaisant, le club genevois, néopromu, renverse les pronostics et ne pointe "plus qu’à" 3 points du podium occupé par le FC Bâle, à 8 du FC Saint-Gall, qui l’accueille dimanche pour une empoignade qui s’annonce spectaculaire. Un match qui fait logiquement saliver Anthony Sauthier.

Le défenseur genevois, qui a soufflé ses 29 bougies mercredi, incarne mieux que personne le SFC actuel. Il en est le capitaine, le porte-drapeau, le symbole, l’homme de tous les combats, celui qui a presque tout connu avec le maillot grenat. Celui qui a su, également, élever son niveau de jeu pour briller en Super League. Alors, au moment où les promesses servettiennes fleurissent et laissent augurer un beau printemps, il faut écouter le «Sauthier de la République», personnage humble et sympa, qui s'exprime avec lucidité.

Anthony Sauthier (capitaine du Servette FC): ''Contre Saint-Gall, ce sera compliqué'' [RTS]
Anthony Sauthier (capitaine du Servette FC): ''Contre Saint-Gall, ce sera compliqué'' / Séquences spéciales / 43 sec. / le 7 février 2020

RTSsport.ch:  Anthony Sauthier, Saint-Gall-Servette, c’est dimanche, une sorte de match au sommet. Auriez-vous parié sur cela il y a de cela six mois?

ANTHONY SAUTHIER:  Non, clairement pas. Il est clair que sur la lancée de ce que nous avions fait de très bien en Challenge League, nous nous étions juré de jouer encore au foot, de conserver notre philosophie, de continuer à aller de l’avant, car ce n’est pas le style du SFC que de "garer deux bus derrière" et d’attendre. On savait également que nous disposions d’une équipe solide, douée offensivement, mais de là à ce que nous soyons 4es et que Saint-Gall soit leader au mois de février, je crois que personne ne l’aurait cru. En tout cas, c’est une très belle surprise, qui me semble bénéfique pour tout le football suisse, pour tout le monde.

Nous formons un collectif solidaire, qui dispose d’une grosse capacité de réaction.

Anthony Sauthier

RTSsport.ch:  Saint-Gall est, elle aussi, une équipe qui va de l’avant, qui joue au foot. Est-ce que vous êtes impressionné par ce que réalisent les joueurs de Peter Zeidler?

ANTHONY SAUTHIER:  Le FC Saint-Gall ne paraît pas impressionnant, vu comme ça, mais c’est une équipe incroyablement efficace. Elle joue simple, elle est super bien organisée, dans le plus pur style de M. Zeidler, avec un pressing très haut, des joueurs toujours en mouvement. A la vidéo, c’est assez incroyable à voir. Dans cette équipe, tous les gars tirent à la même corde. C’est une belle histoire que vivent les "Brodeurs".

RTSsport.ch:  Rayon belle histoire, Servette ne se défend pas trop mal non plus…

ANTHONY SAUTHIER:  Oui, et c’est un vrai plaisir que de partager tous ces bons moments avec ce groupe-là. Tous mes coéquipiers sont des personnes avec lesquelles il est formidable de bosser. Il existe une incroyable cohésion entre nous. Nous formons un collectif solidaire, qui dispose d’une grosse capacité de réaction. Bref, nous sommes un groupe de potes, sans doute le plus beau qu'il m'ait été donné de connaître au cours de ma carrière.

Anthony Sauthier (capitaine du Servette FC): ''Etre pro au SFC, ce n'est que du bonheur'' [RTS]
Anthony Sauthier (capitaine du Servette FC): ''Etre pro au SFC, ce n'est que du bonheur'' / Séquences spéciales / 1 min. / le 7 février 2020

RTSsport.ch:  Et vous en êtes le fier capitaine. Mais un capitaine par la voix ou par l’exemple, voire les deux?

ANTHONY SAUTHIER:  C’est une très bonne question. Disons que je ne suis pas un capitaine toujours sur le dos de ses coéquipiers, toujours derrière eux, mais j’aime montrer l’exemple en match et à l’entraînement, en donnant tout ce que j’ai, en respectant tout le monde. Il est toutefois vrai que dans les moments de creux, je parle davantage avec certains éléments, avec ceux que je "sens" moins bien. Mais je tiens à ne pas sortir du cadre, car je sais que nous avons dans le staff d’autres personnes qui sont faites pour discuter, pour aborder les problèmes. Pour moi, le brassard n’a en tout cas jamais constitué une pression.

RTSsport.ch:  On a l’impression que l’état d’esprit et la communion qui animent le Servette FC actuel peuvent vous sauver de tout, comme lorsque vous avez traversé votre "coup de mou" de l’automne sans jamais paniquer…

Durant la période plus compliquée que nous avons connue, nous nous sommes facilement dit les choses.

Anthony Sauthier

ANTHONY SAUTHIER:  Vous avez en bonne partie raison. Reste que je ne dirai toutefois pas que cela nous sauve de tout, mais cela nous permet d’aborder les moments délicats du mieux possible. Durant la période plus compliquée que nous avons connue, nous nous sommes facilement dit les choses, nous avons pu déterminer assez vite ce qui ne tournait pas rond. Nous avons bossé là-dessus pour corriger nos erreurs. On savait que l’ensemble allait finir par repartir dans le bon sens.

Anthony Sauthier (capitaine du Servette FC): ''Alain Geiger a parfaitement répondu à ses détracteurs'' [RTS]
Anthony Sauthier (capitaine du Servette FC): ''Alain Geiger a parfaitement répondu à ses détracteurs'' / Séquences spéciales / 1 min. / le 7 février 2020

RTSsport.ch:  On sent une grande confiance qui habite ce groupe. Mais ne craignez-vous pas un 2e tour plus compliqué, voire une 2e saison de Super League, l’an prochain, très ardue?

ANTHONY SAUTHIER:  Tout cela est fort possible, mais nous n’avons pas encore notre maintien en poche, alors si on ne parle que de notre 2e tour actuel, il est évident que cela sera déjà plus difficile pour nous que la 1re partie de la saison. Simplement car nous ne sommes plus les "petits" aux yeux de nos adversaires. Ils savent ce dont nous sommes capables. Pour eux, nous sommes Servette, l’équipe qui a battu Bâle et Young Boys, puis qui en a "collé" cinq au FC Zurich.

RTSsport.ch:  Saint-Gall reste un problème insoluble pour le moment (défaites 3-1 et 2-1 cette saison). Dimanche sera-t-elle la "bonne" rencontre pour Servette?

ANTHONY SAUTHIER:  En tout cas, je souhaite que nous profitions tous de ce match au Kybunpark, un stade plein, contre une équipe à fort potentiel qui a le vent dans le dos et qui joue bien au football. Ce sont des moments géniaux à vivre. Il s’agit d’une très belle affiche et nous ne pouvons que nous réjouir de la disputer. Après, je suis persuadé que nous pouvons poser des problèmes à cette équipe. Nous avons les capacités pour aller la chercher.

Anthony Sauthier (capitaine du Servette FC): ''Depuis tout petit, j'ai une bonne frappe de balle'' [RTS]
Anthony Sauthier (capitaine du Servette FC): ''Depuis tout petit, j'ai une bonne frappe de balle'' / Séquences spéciales / 57 sec. / le 7 février 2020

RTSsport.ch:  Vous avez marqué quelques buts spectaculaires ces dernières saisons, notamment contre Schaffhouse et Zurich. Mais vous n’avez pas encore frappé en Super League avec Servette. Dites, vous ne réserveriez pas une frappe venue d’ailleurs pour ce 9 février, par hasard?

ANTHONY SAUTHIER:  (il rit) Ce serait beau, bien sûr, de marquer dimanche sur une grosse frappe. En plus, c’est généralement à cette période de l’année que je marque. Mais pour moi, le principal serait que l’on gagne. Ca ne sert à rien que je marque si nous n’empochons pas les trois points. Enfin, de ma frappe, les gens en parlent beaucoup quand elle débouche sur de beaux buts, mais je ne vous raconte pas toutes celles qui sont allées dans les étoiles. Et heureusement, d’ailleurs (rires).

Arnaud Cerutti, Genève - @arnaud_cerutti

Publié Modifié

"Alain Geiger nous a transmis sa hargne"

"Personne ne s’attendait à ce que ce soit Alain Geiger qui prenne les commandes du Servette FC, donc c’était un peu un mystère pour nous lorsqu’il est arrivé. Mais pour lui aussi; nous avons dû apprendre à le connaître et il a dû apprendre à nous connaître. Ce qu’il a fait est très fort, puisque la mayonnaise a pris en un rien de temps. Il nous a transmis son côté gagneur et sa hargne. Il nous laisse beaucoup de libertés, mais il sait également nous recadrer lorsque c’est nécessaire, histoire que nous ne partions pas en vrille. Sa méthode est payante."

"Jamais été aussi heureux"

"Sur le plan personnel, j’ai vécu une année 2019 extraordinaire, avec la promotion en Super League puis mon mariage avec Caroline. Je n’oublierai jamais ces moments-là. Pour tout dire, je n’ai jamais été aussi heureux qu’en ce moment. Et puisque 2020 est parti sur les mêmes bases, je suis comme dans un rêve."

"Encore beaucoup à apprendre"

Anthony Sauthier, "Nini" pour les intimes, a effectué sans souci le saut entre la Challenge et la Super League. Tout lui réussit. Mais touche-t-il petit à petit à ses limites? "J’ignore quelle est ma marge de progression, mais je crois qu’elle existe encore. Avec les nouvelles technologies, on voit sur quoi on peut encore travailler. A la vidéo, on regarde par exemple souvent ce que fait Liverpool. Ses latéraux sont des bêtes. Un joueur comme Trent Alexander-Arnold est juste incroyable. Il y a encore beaucoup de choses à apprendre de ces joueurs-là."

"A Sion, j’ai forgé ma mentalité"

Passé par le FC Sion (2009-2013, 69 matches de Super League), Anthony Sauthier reconnaît avoir passablement grandi grâce à son passage en Valais. "Même si Servette et Sion sont rivaux, je n’ai pas hésité lorsque s’est présentée à moi l’opportunité de rejoindre le club valaisan, dit-il. On m’y a donné ma chance. J’ai énormément appris là-bas, j’y ai forgé ma mentalité. Je n’en retiens que des choses positives, même si je n’ai jamais compris ma soudaine mise à l’écart, décidée par Christian Constantin. Je ne lui en veux toutefois pas…"


Classement Matches Diff. Buts Points
1. Saint-Gall 23 51 : 31 45
2. Young Boys 23 46 : 31 45
3. Bâle 23 48 : 24 40
4. Servette 23 38 : 23 37
5. Zurich 23 28 : 45 32
6. Lucerne 23 25 : 30 31
7. Lugano 23 24 : 27 26
8. Sion 23 28 : 41 23
9. NE Xamax FCS 23 25 : 38 19
10. Thoune 23 23 : 46 19