Modifié

Qualifs Euro 2020: la Suisse en passe six et valide son ticket

En inscrivant le 1-0, Cedric Itten, félicité ici par Christian Fassnacht, a soulagé l'équipe nationale. [Anthony Anex - Keystone]
En inscrivant le 1-0, Cedric Itten, félicité ici par Christian Fassnacht, a soulagé l'équipe nationale. [Anthony Anex - Keystone]
Gibraltar
1 - 6
Suisse
En s'imposant 6-1 à Gibraltar, l'équipe de Suisse termine 1re de son groupe et gagne son billet pour l'Euro 2020, sa quatrième grande compétition internationale de rang. Quatre des cinq titulaires surprises ont marqué. Tirage au sort le 30 novembre.

En ouvrant la marque à la 10e sur un service de Ruben Vargas, Cedric Itten a vite permis à la Suisse de se mettre à l'abri. Poussive, l'équipe nationale a encore disposé de deux occasions avant la pause, mais Fassnacht et Itten - encore lui - n'ont pas concrétisé.

Il n'a fallu patienter que cinq minutes après le thé pour voir la Suisse doubler la mise, grâce à Vargas. Pour sa troisième sélection, le joueur d'Augsbourg, parfaitement servi par Benito, plaça un imparable coup de tête (50e).

Fassnacht (57e), Styche pour Gibraltar (74e) et Benito (75e) marquèrent également. Cela avant qu'Itten ne double son capital - devenant ainsi le... meilleur buteur suisse des éliminatoires -, puis que Xhaka ne permette à la sélection d'être reçue six sur six (86e).

Billet en poche, Petkovic et ses hommes devront patienter jusqu'au 30 novembre et le tirage au sort de l'Euro pour être fixés sur leur avenir.

ace

Publié Modifié

Dans le deuxième chapeau

Le match nul entre l'Irlande et le Danemark permet à la Suisse de terminer en tête de son groupe. Un fait pas anodin, puisque la troupe de Petkovic se retrouvera du coup dans le 2e chapeau du tirage au sort, et non pas dans le 3e, tel que cela aurait été le cas si les Danois avaient conservé leur avantage à Dublin.

Cömert officiellement Suisse

Entré en jeu à la 65e minute pour relayer Manuel Akanji, Eray Cömert a définitivement officialisé son avenir international. D'origine turque, le joueur du FC Bâle, né sur les bords du Rhin, ne peut plus opter pour le pays de ses parents. Âgé de 21 ans, ce défenseur central formé au FCB mais passé par Lugano et Sion incarne l'avenir de la Nati. A noter que Michel Aebischer (YB) a lui aussi connu sa première cape internationale.