Modifié

FIFA - Coupe du monde féminine: les Etats-Unis favoris, la France et l'Allemagne en embuscade

Les Bleues de Corinne Diacre se préparent à quelques heures du match d'ouverture du Mondial féminin contre la Corée du Sud (vendredi, 21h). [FRANCK FIFE  - AFP]
Les Bleues de Corinne Diacre se préparent à quelques heures du match d'ouverture du Mondial féminin contre la Corée du Sud (vendredi, 21h). [FRANCK FIFE - AFP]
Ce sera peut-être la Coupe du monde la plus relevée de l'histoire. Si les Etats-Unis restent les principaux favoris à leur succession, l'Allemagne, championne olympique en titre, et la France, pays hôte, veulent créer la surprise pour remporter le Mondial féminin 2019, qui débute vendredi. La Suisse sera absente en France après sa défaite en barrage contre les Pays-Bas.

Les USA, nation la plus titrée de la jeune histoire de la Coupe du monde féminine créée en 1991 avec 3 trophées, visent une 4e couronne. "Le niveau a augmenté de manière exponentielle en 4 ans. Les différentes équipes ont progressé. Ça va être une Coupe du monde très ouverte", a toutefois prévenu la sélectionneuse américaine Jill Ellis.

De l'Allemagne, l'autre géant de la discipline, à l'Angleterre, la nation montante, sans oublier la France, jamais sacrée mais qui sera plus que jamais motivée devant son public, les 24 nations en lice rêvent de mettre fin à l'hégémonie du "Team USA".

Mais pour les Françaises, le chemin vers "leur" finale pourrait croiser celui des Américaines dès les quarts si les 2 équipes terminent premières de leur groupe respectif.

Devant leur public, les joueuses de Corinne Diacre ont une chance d'imiter les garçons, tenants du titre et sacrés en 1998 lors de leur Mondial à domicile.

ats/rens

Publié Modifié

Quinze matches sur RTSsport

RTSsport diffusera sur ses différents vecteurs 15 parties en direct dont le match d'ouverture, les quarts, les demi-finales et la finale. Les rencontres pourront également être visionnées en Suisse sur srf.ch/sport, rsi.ch/sport et sur la plateforme de l'European Broadcasting Union (EBU) football.eurovisionsports.tv