Modifié

Escrime: la Suisse envisage de ne pas aller aux Européens de Minsk

Lucas Malcotti, à droite, et ses partenaires de la Suisse ne sont pas très "chauds" pour aller en Biélorussie. [Peter Schneider - Keystone]
Lucas Malcotti, à droite, et ses partenaires de la Suisse ne sont pas très "chauds" pour aller en Biélorussie. [Peter Schneider - Keystone]
Swiss Fencing envisage de boycotter les Championnats d'Europe de Minsk, en raison de la pandémie du coronavirus. Pour l'heure toujours maintenus, les joutes continentales doivent commencer le 16 juin.

"Je suis de l'avis que nous ne devrions pas faire le voyage", lance Olivier Carrard à Keystone-ATS. Pour le président de la fédération nationale d'escrime, la gestion actuelle de l'épidémie au Bélarus est irresponsable.

Le championnat national d'hockey sur glace s'y est en effet terminé la semaine passée, même si les spectateurs ont déserté les rencontres ces derniers temps. Le championnat de football continue également à se disputer, bien que certains supporters opposés au président Alexandre Loukachenko appellent à ne pas assister aux matchs.

L'équipe de Suisse d'épée, réunie autour de Max Heinzer et à laquelle appartient notamment le Valaisan Lucas Malcotti, a terminé 3e des Mondiaux l'an dernier et était en bonne voie de se qualifier pour les prochains Jeux olympiques de Tokyo.

ats/ace

Publié Modifié

Malcotti ne les envisage pas

"Les championnats d'Europe, prévus mi-juin à Minsk, n'ont pas encore été annulés, mais ce sera certainement le cas, affirme Lucas Malcotti dans un entretien accordé à Keystone ATS. J'étais prêt à vivre mes premiers Jeux. Là, je pense que ma prochaine compétition sera le Grand Prix de Berne." En novembre...

Rêves repoussés

Malcotti, qui devait participer aux JO, doit donc repousser ses rêves d'une année. "J'ai mis quelques jours à accepter le report des JO, lâche-t-il. Ce n'était pas évident. Mais c'est normal quand tu as un objectif en tête et qu'on te l'enlève. Je n'ai jamais vécu ça. J'ai toujours eu un objectif à court terme." Le 87e de la hiérarchie mondiale ne sait pour l'heure pas trop quel visage aura son exercice 2020/2021. Il espère toujours se consacrer exclusivement à l'escrime une fois ses examens passés. "Si je ne trouve pas le financement, je travaillerais comme géomaticien à un pourcentage peu élevé", souligne-t-il.