Modifié

Ski: Lara Gut prête à relever le défi de la Rosa Khutor

Lara Gut pourrait amener à la Suisse sa première médaille en ski alpin à Sotchi. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Lara Gut pourrait amener à la Suisse sa première médaille en ski alpin à Sotchi. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Trente ans après Michela Figini à Sarajevo, une nouvelle Suissesse - Tessinoise de surcroît - est-elle capable de devenir championne olympique de descente à Sotchi ? Tel est le grand défi qui s'offre mercredi à Lara Gut.

Cet hiver en Coupe du monde, la Tessinoise est l'une des skieuses à s'être arrogée une part du territoire de Lindsey Vonn, reine de la descente réduite à l'inactivité en raison d'une blessure au genou.

Victorieuse en ouverture de saison à Beaver Creek (Etats-Unis), Lara Gut a ensuite alterné le bon et le moins bon. Ses résultats restent en effet encore largement corrélés aux conditions de course, elle qui a besoin d'une piste verglacée et d'un maximum de difficultés techniques pour s'exprimer pleinement.

Rebondir après l'échec du super-combiné

A cet égard, sa prise de contact avec la piste de Rosa Khutor n'avait guère incité à l'optimisme. Distancée lors du premier entraînement, elle se plaignait d'une piste "trop plate". Reste qu'à force d'insister - elle est l'une des rares à avoir disputé les quatre entraînements - elle a fini par s'y sentir à l'aise. Et lundi, elle a achevé de rassurer son monde en descente du super-combiné, à l'issue de laquelle elle avait signé le deuxième chrono.

Fabienne Suter s'est montrée à l'aise lors des entraînements. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Fabienne Suter s'est montrée à l'aise lors des entraînements. [Jean-Christophe Bott - Keystone]A l'inverse, Marianne Kaufmann-Abderhalden ne semble pas avoir trouvé la clef à Rosa Khutor. Elle a terminé très loin aux entraînements, et même chuté, avant de manquer une porte lors du super-combiné. No 3 mondiale cette saison en Coupe du monde, la St-Galloise devrait avoir du mal mercredi à être à la hauteur de ce statut.

La surprise Suter?

La cote de Fabienne Suter est, elle, remontée en flèche depuis son arrivée en Russie. Alors qu'elle n'en finissait plus de traîner son spleen cet hiver, la Schwytzoise s'est refait un moral en signant à deux reprises les meilleurs temps des entraînements.

Marchant plus que toute autre à la confiance, la skieuse de Sattel pourrait être la bonne surprise de ces Jeux, d'autant plus que les grandes courbes de la piste olympique correspondent parfaitement à ses capacités techniques.

Elle aussi victorieuse d'un entraînement, Dominique Gisin fait partie du cercle élargi des candidates aux médailles. Reste à savoir si l'Obwaldienne saura vaincre sa malédiction des grands rendez-vous, elle qui ne compte plus ses chutes et ses médailles ratées pour quelques centièmes aux JO ou aux Mondiaux.

si/jbla

A lire aussi: Tina Weirather annonce son forfait, le "coeur brisé"

Publié Modifié

Le pari de Julia Mancuso

Nombreuses sont celles qui pourraient succéder au palmarès à Lindsey Vonn. A commencer par l'Allemande Maria Höfl-Riesch, meilleure descendeuse de l'hiver en Coupe du monde et qui ne pouvait pas mieux lancer ses Jeux, elle qui a raflé l'or lundi en super-combiné.

La Slovène Tina Maze ainsi que les Autrichiennes Anna Fenninger et Elisabeth Görgl seront aussi très dangereuses, tout comme d'ailleurs l'Américaine Julia Mancuso. Fidèle à son habitude, la Californienne a tout misé cette saison sur les JO, et pour l'instant avec succès: elle a décroché le bronze du super-combiné après avoir impressionné lors de la première manche en descente.

Parmi les favorites, Tina Weirather, blessée au tibia, a déclaré forfait.

Dernier entraînement annulé

Le dernier entraînement en vue de la descente dames a été annulé mardi matin. Les organisateurs ont décidé de ménager la piste avant la course, programmée mercredi.

Chez les messieurs, Bode Miller s'est montré le plus rapide lors de l'entraînement de la descente en vue du super-combiné de vendredi. Silvan Zurbriggen, qui figure comme remplaçant, s'est classé 6e à 1"79. Les autres Suisses (Caviezel, Feuz, Janka et Viletta).