Modifié

FIFA Mondial: l'Argentine retrouve enfin le dernier carré

Gonzalo Higuain a choisi le bon moment pour inscrire son premier but du tournoi. [Ueslei Marcelino - Reuters]
Gonzalo Higuain a choisi le bon moment pour inscrire son premier but du tournoi. [Ueslei Marcelino - Reuters]
Enfin! Après vingt-quatre ans d'attente, l'Argentine sera au rendez-vous des demi-finales de la Coupe du monde. Emmenée par un Gonzalo Higuain retrouvé, l'Albiceleste a dominé la Belgique 1-0 à Brasilia.

Cette rencontre, qui promettait beaucoup, n'a pas débouché sur un grand match. La faute au but rapidement inscrit par Gonzalo Higuain (8e), qui ne les a pas incités à se ruer à l'attaque. Mais aussi en raison de la défaillance collective des Belges, symbolisée par une nouvelle prestation en demi-teinte d'Hazard. Le numéro 10 a d'ailleurs été remplacé à la 75e sans avoir jamais pu donner les impulsions offensives attendues.

L'Argentine a défendu son avance avec son acharnement coutumier, harcelant ses adversaires sans relâche dès le milieu du terrain, sous la houlette de Mascherano et Biglia. Higuain, transfiguré par son but, a aussi touché la transversale (55e) et a pesé sur la charnière centrale belge. Messi a montré plusieurs gestes de grande classe, mais il a manqué la balle du 2-0 sur une rupture seul face à Courtois (94e).

Les Argentins continuent donc leur parcours, avec un cinquième succès consécutif acquis avec un but d'écart. C'est la première fois depuis 1990 que les doubles champions du monde rejoignent le dernier carré de la compétition. A Sao Paulo, l'Argentine sera opposée aux Pays-Bas ou au surprenant Costa Rica.

Fin de l'aventure pour les Belges et Daniel van Buyten. [Dylan Martinez - Reuters]
Fin de l'aventure pour les Belges et Daniel van Buyten. [Dylan Martinez - Reuters]
Des Belges prévisibles

Les hommes d'Alejandro Sabella ont pris les devants dès la 8e, après un ballon perdu à mi-terrain par Kompany. Le contre, initié par Messi, permettait à Higuain de marquer son premier but du tournoi, d'une reprise aussi spontanée qu'efficace.

La Belgique n'est jamais arrivée à se libérer. Son jeu est demeuré trop prévisible, et surtout trop lent. Hazard n'a jamais été servi dans de bonnes conditions. De plus, le lutin de Chelsea avait deux voire trois adversaires sur le dos dès qu'il recevait le ballon. Comme parfois quand cela ne tourne pas pour lui, il semblait baisser assez vite les bras. Son remplacement n'a dès lors pas franchement surpris.

Le gardien argentin Romero n'a au final quasiment aucun arrêt difficile à effectuer. Les Belges ont été dangereux sur des têtes de Mirallas (42e) et Fellaini (61e), qui manquaient de peu le cadre. Dans les dernières minutes, les Diables rouges ont poussé en vain.

si/adav

A lire aussi: Les Pays-Bas se sortent du piège costaricien

Retrouvez le fil du match, minute par minute, avec Jimmy Bondallaz

Revivez les matches du jour en images

Référence au match diffusé en direct le 5 juillet sur RTS Deux à 18h00: Argentine - Belgique, Coupe du monde de la FIFA 2014

Publié Modifié