Modifié

FIFA Mondial: l'Argentine doit séduire, le Nigeria confirmer

L'Argentine de Messi doit dominer le Nigeria pour montrer aux autres concurrents à la victoire finale qu'elle est un prétendant sérieux au titre suprême. [Peter Powell - Keystone]
L'Argentine de Messi doit dominer le Nigeria pour montrer aux autres concurrents à la victoire finale qu'elle est un prétendant sérieux au titre suprême. [Peter Powell - Keystone]
L'Argentine, assurée de jouer les huitièmes du Mondial, doit enfin séduire mercredi à Porto Alegre contre le Nigeria, qui vise également la 1re place du groupe F

L'ombre de la France, l'un des épouvantails du premier tour, planera sur ce duel: le perdant risque de devoir affronter en huitièmes de finale les Bleus, probables vainqueurs du groupe E.

Emenike [Gerry Penny - Keystone]Emenike [Gerry Penny - Keystone]Un match nul au stade Beira-Rio enverrait les deux équipes au second tour dans leur ordre actuel, l'Argentine à la première place et le Nigeria à la deuxième, c'est-à-dire face aux Français, ce qui donne une bonne raison aux champions d'Afrique 2013 de tenter de l'emporter mercredi.

Le Nigeria presque à l'abri

Mais pas à tout prix non plus: la défaite est interdite pour le Nigeria (4 points), qui reste sous la menace de l'Iran (1 pt) si cette dernière bat au même moment la Bosnie déjà éliminée.

De même, un revers est déconseillé pour une Argentine aussi ambitieuse que tâtonnante: l'Albiceleste , malgré deux victoires, cherche encore la bonne carburation et s'en est remise au talent de son turbo Lionel Messi (2 buts) pour franchir l'obstacle bosnien (2-1) puis iranien (1-0).

"Nous ne montrons pas ce dont nous sommes capables", a reconnu le quadruple Ballon d'Or argentin après la victoire contre l'Iran. "Mais je crois que nous allons y parvenir au fil des matches."

afp/bond

Référence aux matches diffusés en direct le 25 juin sur RTS Deux à 18h00: Argentine-Nigeria et Iran-Bosnie-Herzégovine, Coupe du monde de la FIFA 2014

Publié Modifié

L'Iran n'a rien à perdre

La Bosnie est déjà éliminée. L'Iran, qui a réalisé jusqu'ici un bon Mondial, avec un point pris contre le Nigeria et une défaite sur le fil contre l'Argentine, est encore en course. Mais une victoire ne suffira pas si le Nigeria fait nul dans l'autre match du groupe. Y aura-t-il un miracle pour la "Team Melli" à Salvador ?

Une élimination ne serait pas honteuse pour les Iraniens, dont l'idole est désormais Haghighi, gardien à la performance remarquable face aux Argentins. Il a fallu une frappe enroulée du gauche venue d'ailleurs de Messi pour que le portier du Sporting Covilha s'incline.