Modifié

FIFA Mondial: une 100e réussie pour le Brésil, qui retrouvera le Chili

Fred et Neymar, les deux héros du Brésil face au Cameroun. [Xavier Marit - AFP]
Fred et Neymar, les deux héros du Brésil face au Cameroun. [Xavier Marit - AFP]
Le Brésil disputera bien les huitièmes de finale de "son" Mondial. A Brasilia, la sélection "auriverde" a fêté son 100e match en Coupe du monde avec une victoire 4-1 face au Cameroun, grâce notamment au doublé de l'étincelant Neymar, meilleur buteur du tournoi. Il termine en tête du groupe A devant le Mexique grâce à une meilleure différence de but.

Porté par un Neymar en grande forme, le Brésil a validé, sans totalement convaincre, sa qualification pour les 8es de finale de sa Coupe du monde. La "Seleção" s'est imposée 4-1 contre le Cameroun grâce à un doublé de sa star.

L'autre qualifié de ce groupe est le Mexique, qui a battu la Croatie 3-1 pour prendre la deuxième place du groupe A.

Le Brésil retrouvera donc samedi le Chili (comme en 1998 et 2010) tandis que les Aztèques se dresseront devant les Pays-Bas dimanche.

Si le Brésil semble encore très perfectible et n'a, en première mi-temps surtout, pas affiché le visage le plus rassurant qui soit, son enfant prodige n'est pas en retard au rendez-vous que lui a fixé l'histoire. Déjà auteur de deux buts lors du match d'ouverture contre la Croatie, Neymar a récidivé à Brasilia, portant sur ses jeunes épaules - il n'a que 22 ans, rappelons-le - une équipe "auriverde" vraisemblablement capable de mieux.

A 22 ans, Neymar s'offre ses 34e et 35e buts sous le maillot "auriverde". [Keystone]A 22 ans, Neymar s'offre ses 34e et 35e buts sous le maillot "auriverde". [Keystone] La "machine Fred" est-elle lancée?

Le Barcelonais a ouvert le score à la 17e sur un centre de Luiz Gustavo - 100e but du tournoi à l'occasion du 100e match du Brésil dans la compétition - et a inscrit le 2-1 à la 35e en fixant la défense avant d'armer une frappe.

Très critiqué, Fred s'est repris au bon moment en signant le 3-1 à la 49e. L'ancien Lyonnais avait déjà connu pareille situation, pendant la Coupe des Confédérations 2013, durant laquelle il était resté muet lors des deux premières rencontres avant de terminer... co-meilleur buteur de la compétition avec cinq réalisations (dont un doublé en finale). Le 4-1 a été marqué par Fernandinho à la 84e.

si/dbu

Référence au match diffusé en direct le 23 juin sur RTS Deux à 22h00: Cameroun-Brésil, Coupe du monde de la FIFA 2014

Retrouvez le fil du match, minute par minute, avec Baptiste Ruedin

Revivez les matches du jour en images

Publié Modifié

Manifestations avant Brésil-Cameroun

Des manifestations anti-Coupe du monde ont été organisées lundi à Brasilia et Sao Paulo avant le match entre le Brésil et le Cameroun disputé dans la capitale brésilienne.

"Je veux voir un travailleur avec le salaire de Neymar", ont scandé quelques 200 manifestants à Brasilia, non loin du stade National Mané Garricha. "La Coupe ne nous donne pas de maison, la Coupe ne nous donne pas de toit, seulement un trophée que je ne pourrai pas approcher", chantaient-ils encore, avant de brûler une réplique de la Coupe du monde en tissu et papier.

Au même moment à Sao Paulo, plusieurs dizaines de manifestants ont défilé sous les yeux de nombreux journalistes et policiers sur l'avenue Paulista, dans le centre-ville, pendant la rencontre Pays-Bas - Chili (2-0), disputée à 25 km plus à l'ouest, dans l'Arena Corinthians.

"Ils ne nous laissent pas manifester mais nous sommes dans un pays démocratique. Ils ne devraient pas organiser la Coupe dans un pays où il n'y a ni santé ni éducation", a notamment déclaré Leticia Pieres, une informaticienne de 18 ans.

Certains manifestants ont également brandi devant les policiers une banderole portant l'inscription: "Le peuple à la rue, premier éliminé de la Coupe", en référence aux expulsions qui ont accompagné de nombreux chantiers liés au Mondial et aux prochains JO 2016 de Rio.

Depuis le coup d'envoi du Mondial, le 12 juin, des rassemblements ont été organisés dans la plupart les villes où se disputaient des matches, mais n'ont rassemblé que 200 personnes en moyenne dans ce pays de 200 millions d'habitants.