Modifié

FIFA Mondial: Uruguay-Italie, un "gros" restera sur le carreau

Buffon ne masque aucunement son inquiétude au moment d'évoquer le match couperet face à l'Uruguay. [Maurizio Degl' Innocenti - Keystone]
Buffon ne masque aucunement son inquiétude au moment d'évoquer le match couperet face à l'Uruguay. [Maurizio Degl' Innocenti - Keystone]
"Adios" ou bien "ciao" ? Après le "goodbye" de l'Angleterre, le groupe de la mort de la Coupe du monde va faire sa deuxième victime mardi à Natal (18h) entre l'Uruguay, vainqueur de la dernière Copa America, et l'Italie, vice-championne d'Europe.

Les deux sélections comptent trois points chacune, mais l'Italie a "l'avantage d'avoir à disposition deux résultats sur trois", a résumé son capitaine et gardien, Gianluigi Buffon, puisqu'un nul la qualifierait grâce à une meilleure différence de buts par rapport à la Celeste (0 contre -1).

"Nous avons un groupe habitué à résister à la pression et qui y répond bien", a balayé en regard le sélectionneur uruguayen Oscar Tabarez.

Suarez [Lavandera Jr - Keystone]Suarez [Lavandera Jr - Keystone]La menace Suarez

Si "Natale" en italien signifie Noël, les Azzurri vont trouver un cadeau empoisonné dans leurs souliers à crampons: l'Uruguay du redoutable Suarez. Double buteur contre l'Angleterre (2-1) dès son retour un peu forcé de convalescence, l'attaquant de Liverpool arrive le vent dans le dos.

Le "Pistolero", encore en chaise roulante il y a quelques semaines après une opération au genou gauche, a libéré une équipe tout en "garra", cette énergie souvent rude dont s'enorgueillit l'Uruguay. "Peut-être que notre football n'est pas très attractif, mais on a des joueurs qui donnent tout, nos joueurs aiment leur pays et pour nous c'est très important", a souligné Oscar Tabarez.

Retour au "catenaccio" ?

Le sélectionneur Cesare Prandelli répète qu'il ne faut pas paniquer, mais son système basé sur la possession a tourné à vide. L'Italie pourrait du coup retrouver des airs de "catenaccio" pour ce match avec une défense à cinq.

Outre le public, c'est la touffeur qui s'invitera au match. L'Italie a paru un peu "bouillie" contre le Costa Rica, notamment l'ancien Andrea Pirlo (35 ans), qui n'a tenu qu'une mi-temps. Et elle a disposé d'un jour de moins de récupération, restant du coup dans le Nordeste plutôt que de perdre du temps en voyages pour retourner à son camp de base de Mangaratiba, au sud de Rio de Janeiro.

L'Uruguay a disputé son dernier match à Sao Paulo, dans un climat moins pesant, et aura besoin de réserves d'énergie pour emballer le match s'il est trop tactique: à 0-0, elle sera éliminée.

si/bond

Référence au match qui sera diffusé en direct sur RTS Deux mardi 24 juin à 18h00: Uruguay-Italie , Coupe du Monde de la FIFA 2014

Publié Modifié

Un enjeu restreint entre le Costa Rica et l'Angleterre

Le Costa Rica est donc déjà qualifié et l'Angleterre déjà éliminée. L'enjeu de ce match à Belo Horizonte sera donc pour les "Ticos" d'assurer leur première place de groupe, pour affronter ensuite en 8e de finale le 2e du groupe C, vraisemblablement la Côte d'Ivoire qui a pris une option derrière la Colombie, déjà qualifiée.

Un nul suffira au Costa Rica pour rester premier. Mais avec leur différence de buts confortable (+3), les partenaires de Joel Campbell peuvent s'estimer à l'abri, même en cas de revers. Dans quel état d'esprit vont se présenter les joueurs anglais pour leur dernier match du Mondial ?

"Je suis brisé par ce qui s'est passé ces deux dernières semaines", a dit le capitaine des "Trois Lions" Steven Gerrard, qui veut prendre son temps pour décider de la suite de sa carrière internationale.