Modifié

Suisse-France: "On a fait tout faux" dixit Behrami

Djourou, Behrami et Inler ont raté leur match à Salvador. [David Vincent - Keystone]
Djourou, Behrami et Inler ont raté leur match à Salvador. [David Vincent - Keystone]
"On a fait tout faux, on n'était pas réveillés..." Les hommes d'Ottmar Hitzfeld ne se sont pas voilés la face après le "naufrage de Salvador". Malgré le lourd revers concédé face à la France, l'équipe de Suisse peut encore se qualifier pour les 8es de finale de la Coupe du monde FIFA 2014. Pour cela, elle devra s'imposer mercredi à Manaus face au Honduras. Seule certitude: elle jouera sans Steve von Bergen, sérieusement blessé au visage.

La Coupe du monde 2014 est terminée pour von Bergen. [Sergei Grits - Keystone]La Coupe du monde 2014 est terminée pour von Bergen. [Sergei Grits - Keystone]3-0 contre le Honduras, 5-2 contre la France... Non, les Bleus de Deschamps n'ont à aucun moment pris la Suisse de haut. La sélection helvétique n'avait plus perdu sur un tel score depuis septembre... 1997 (5-0 en Norvège). Et l'addition aurait pu être encore bien plus salée!

Si la France s'est montré conquérante et a largement gagné la bataille du milieu (quelle santé Matuidi), la Suisse a été quelconque, gentillette, avant de sombrer totalement devant la détermination des Bleus.

Benzema & Cie ont marqué 26 fois lors de leurs 7 derniers matches!

En face, Inler n'a jamais tenu le rôle de leader, Shaqiri a endossé celui d'homme invisible. Même Rodriguez d'habitude à son affaire a pris l'eau.

K.O debout

La Suisse avait fait "illusion" contre l'Equateur en s'imposant dans les dernières secondes. La nervosité, l'altitude de Brasilia ou encore la chaleur: tels avaient été les arguments pour justifier cette victoire poussive.

Hitzfeld a eu beau s'égosiller, son équipe est restée sans voix. [Ali Haider - Keystone]Hitzfeld a eu beau s'égosiller, son équipe est restée sans voix. [Ali Haider - Keystone]A Salvador, la Suisse a sombré. Elle n'a certes pas été aidée par la sortie de son patron de la défense von Bergen (fracture du plancher de l'orbite gauche) dès la 7e. Il n'empêche que cette Suisse-là, timide, a trop rarement été dangereuse. Seuls Mehmedi, aligné d'entrée, ou encore Xhaka ont tenté d'éviter le naufrage du navire de la "Nati.

La France a laissé venir en début de partie avant de tromper 2 fois Benaglio en 70"(17e)! Instantané et... fatal.

Le spectre hondurien de 2010

S'incliner face à une telle équipe de France, qui semble libérée de l'absence de Ribéry, n'a rien de honteux. Reste que la manière ou plutôt l'absence de réaction des joueurs suisses inquiète.

Comme face à l'Equateur, Lichtsteiner est passé au travers, Benaglio n'est pas exempt de tout reproche sur les 2 premiers buts, Behrami a offert un cadeau sur le 2e but, Djourou a provoqué un penalty (non transformé). N'en jetons plus... Ce 20 juin 2014 est à oublier!

Venus en nombre à Salvador, les fans suisses ont vite déchanté. [Fabrice Coffrini - AFP]Venus en nombre à Salvador, les fans suisses ont vite déchanté. [Fabrice Coffrini - AFP]Mercredi, la Suisse disputera une "finale" face au rugueux Honduras, qui peut aussi se qualifier pour les 1/8. En espérant que le spectre de Bloemfontein (élimination en 2010 après le 0-0 face au Honduras) ne ressurgisse à Manaus.

Seferovic: "On n'était pas réveillés"

HARIS SEFEROVIC: On gagne en équipe et on perd on équipe. Nous n'avons pas joué en équipe contre la France. Nous n'étions pas réveillés. A 3-0 à la mi-temps, la partie était quasiment bouclée. Il s'agit maintenant d'effacer cet échec et penser au Honduras.

GRANIT XHAKA: On a bien joué pendant les 20 premières minutes. La France marque sur sa première action. Puis dans la foulée une erreur individuelle (de Behrami), qui peut arriver à tout le monde, nous coûte le 2e but. On n'a pu que constater la classe des joueurs français, tant au niveau défensif qu'offensif. Je reste convaincu cependant que le score ne reflète pas la physionomie du match. Nous allons montrer une réaction face au Honduras.

Mehmedi: "Notre destin en main"

ADMIR MEHMEDI: Cette défaite nous fait mal. Tout a joué en faveur de la France... Mieux vaut perdre une fois 5-2 que 2 fois 1-0. Ces 2 buts rapprochés nous ont fait très mal. L'important est maintenant de nous ressaisir pour le match face au Honduras. Nous avons notre destin en main. Une victoire nous qualifierait pour les 8es de finale.

Giroud s'est élevé plus haut que tous et a inscrit le 1er but du match à la 17e. [Ali Haider - Keystone]Giroud s'est élevé plus haut que tous et a inscrit le 1er but du match à la 17e. [Ali Haider - Keystone]RICARDO RODRIGUEZ: Nous avons été l'équipe la plus mauvaise sur le terrain. Le 2e but nous a fait très mal puis le 3e, quelques secondes après, a été brutal... Nous n'avons pas été bons, c'est tout. Il faut battre le Honduras maintenant... La France est vraiment une très bonne équipe. Le côté positif est que nous avons réussi à marquer 2 fois en 2e mi-temps. 

Behrami: "On a fait tout faux"

XHERDAN SHAQIRI: La France nous a marché dessus... Ce n'est pas une raison pour baisser la tête. Retenons les 2 buts que nous avons marqués en 2e mi-temps. Quand on est mené 3-0 à la mi-temps, il est extrêmement compliqué d'inverser la tendance.

VALON BEHRAMI: On a fait tout faux... A nous d'analyser si cela vient d'une attitude trop présomptueuse ou d'un mauvais état de forme. On s'est peut-être senti trop forts après notre victoire contre l'Equateur.

Je me sens responsable de la défaite (ndlr: erreur individuelle sur le 2e but). Cette équipe a du caractère et est capable de réagir. A elle de le démontrer contre le Honduras. 

Benzema a raté un penalty en 1ère mi-temps mais a inscrit le 4-0 à la 67e. [Marius Becker - AFP]Benzema a raté un penalty en 1ère mi-temps mais a inscrit le 4-0 à la 67e. [Marius Becker - AFP]Benzema: "On a pris du plaisir"

MATHIEU DEBUCHY: Dès l'échauffement, on a senti qu'on était prêts. Il n'y a pas de petites équipes à la Coupe du monde. On les respecte toutes. Pour l'instant, tout est réuni pour marquer pas mal de buts. On se sent bien, tant au niveau défensif qu'offensif.

KARIM BENZEMA: On a pris du plaisir. On est très bien entré dans le match, avec une grosse envie de gagner. On l'a montré en 1ère mi-temps. On joue ensemble et on est fort en contre-attaque.

OLIVIER GIROUD: Les derniers duels avec la Suisse étaient toujours très disputés... On s'est facilité la tâche en étant efficace rapidement. Ensuite, on a très bien géré. J'espère que ce n'est que le début d'une belle aventure.

Salvador, Miguel Bao - twitter @migbao #RTSmondial

Publié Modifié

Avant Suisse-France: le match dans le match des supporters à Salvador


C'est fini pour Steve von Bergen

La Coupe du monde est terminée pour Steve von Bergen. Victime d'un coup de pied de Giroud dans le visage dès la 7e minute, le Neuchâtelois de 31 ans a été hospitalisé à Salvador. Les examens ont révélé une fracture du plancher de l'orbite gauche.

Le défenseur central de Young Boys, qui a pu rejoindre Porto Seguro avec l'équipe nationale, sera rapatrié ces prochains jours en Suisse.