Modifié

FIFA Mondial: les Croates évincent le Cameroun et se relancent

Ivan Perisic et consorts ont surclassé les "Lions indomptables". [Jeon Heon-Kyun - Keystone]
Ivan Perisic et consorts ont surclassé les "Lions indomptables". [Jeon Heon-Kyun - Keystone]
A Manaus, la Croatie s'est baladée (4-0) devant le Cameroun, orphelin de Samuel Eto'o (blessé). La sélection au damier, après avoir subi la loi du Brésil (3-1) en ouverture du Mondial, s'est relancée face à des "Lions indomptables" qui n'ont pas justifié leur surnom. L'expulsion de Song à la 40e minute a précipité l'élimination des hommes de Volker Finke.

Privé des services de son attaquant Samuel Eto'o, blessé à un genou, le Cameroun a concédé un deuxième revers dans le Groupe A après celui subi face au Mexique (1-0).

L'expulsion du Camerounais Alex Song (à g.) a été le tournant du match. [Themba Hadebe - Keystone]
L'expulsion du Camerounais Alex Song (à g.) a été le tournant du match. [Themba Hadebe - Keystone]
Mandzukic enfonce le clou

A l'inverse, les Croates sont encore en vie à la faveur de ce net succès décroché au coeur d'une Amazonie plutôt clémente (27°C, 86% d'humidité). Les joueurs de Niko Kovac ont su rebondir, eux qui s'étaient inclinés contre le Brésil malgré une bonne performance lors du match d'ouverture (3-1). Des buts signés Olic (11e), Perisic (48e) et Mandzukic (61e/72e) ont permis à la Croatie de s'offrir une "finale" face au Mexique (le 23 juin à Recife).

Formation plus joueuse et plus structurée que le Cameroun, la Croatie n'a fait qu'une bouchée des "Lions indomptables" dans une rencontre qui allait condamner le perdant. Elle s'est surtout basée sur une animation offensive séduisante, marquée par le retour de Mario Mandzukic. Suspendu lors du premier match, l'attaquant du Bayern Munich a précipité la perte des Camerounais. Il a d'abord provoqué malgré lui l'expulsion d'Alexandre Song (40e), coupable d'un coup de poing vengeur dans son dos alors que le score était de 1-0, puis a inscrit les deux dernières réussites de son équipe.

Les hommes de Finke n'ont cadré qu'un seul tir en 135 minutes jouées dans ce Mondial. [Keystone]
Les hommes de Finke n'ont cadré qu'un seul tir en 135 minutes jouées dans ce Mondial. [Keystone]
Un Cameroun stérile en attaque

L'autre grand homme du match du côté croate a été Ivan Perisic. Auteur d'une passe décisive et d'un but, le milieu de Wolfsbourg a causé les plus grands tourments à la défense africaine jusqu'à sa sortie à dix minutes du coup de sifflet final. Trop brouillons en phase offensive, comme ils l'avaient été lors de leur premier match, les Camerounais n'ont inquiété Pletikosa qu'à la toute dernière minute sur une tête de Webo.

La chaleur et le violent orage du début d'après-midi dans l'Amazonie avaient dû faire monter la température d'un cran de trop dans la tête de certains. Avant un début de prise de bec entre Assou-Ekotto et Moukandjo, même celle, piquée, de l'attaquant de Fenerbahce (89e) n'a pu sauver l'honneur.

Compte tenu du match nul entre le Brésil et le Mexique mardi (0-0), la Croatie pointe toujours à une longueur de ses deux adversaires dans ce Groupe A. Il lui faudra donc l'emporter face aux Aztèques si elle entend répondre à coup sûr au rendez-vous des huitièmes de finale.

si/baru

Revivez le fil du match, minute par minute, avec Jimmy Bondallaz

Revivez les matches du jour en images

Publié Modifié