Modifié

FIFA Mondial: la "Seleçao" se heurte à un intraitable Ochoa

Magistral, le portier mexicain Ochoa a été le héros du match. [Themba Hadebe - Keystone]
Magistral, le portier mexicain Ochoa a été le héros du match. [Themba Hadebe - Keystone]
Guillermo Ochoa, muraille infranchissable! Tenu en échec par le Mexique à Fortaleza (0-0), le Brésil s'est cassé les dents face au portier de la "Tricolor" lors de son 2e match du Mondial (groupe A). C'est la première fois, en 4 rencontres, que les Aztèques ne s'inclinent pas devant la "Seleçao" lors d'une Coupe du monde.

Ochoa a réalisé plusieurs parades exceptionnelles, notamment une en première mi-temps après une tête de Neymar. Le portier, qui évoluait à Ajaccio et qui cherche un nouveau club, a fait le désespoir de tout un pays.

Mais les Brésiliens ne doivent pas se cacher derrière les prouesses du gardien des Aztèques. Ils ont déçu dans le jeu, et n'ont de loin pas rassuré leurs supporters. Le Mexique aurait même pu l'emporter, car il s'est montré souvent dangereux sur des frappes lointaines.

L'ange gardien du Mexique a été décisif face à Neymar (26e). [Yuri Cortez - AFP]L'ange gardien du Mexique a été décisif face à Neymar (26e). [Yuri Cortez - AFP]Une parade digne des livres d'histoire

La partie s'est ouverte de manière très engagée, avec une multitude de duels à la limite de la régularité et d'interruptions de jeu. Difficile dans ces conditions pour les quintuples champions du monde de trouver rythme et fluidité dans leurs actions. Surtout que les Mexicains, disposés en 5-3-2, défendaient leur camp avec un engagement exemplaire, après avoir tenté de presser durant les toutes premières minutes, sans résultat concret.

Les points forts ont donc été rares dans la moiteur de Fortaleza. La plus belle occasion est revenue à Neymar, dont la reprise de la tête après un centre de Dani Alves a permis au gardien Ochoa de réussir un arrêt fantastique (26e), sans doute l'un des plus beaux de la compétition. Les plus anciens ont été tentés de faire des comparaisons avec la parade légendaire de Gordon Banks sur une tête de Pelé lors de la lointaine mais mythique Coupe du monde 1970 au Mexique.

Neymar (no 10) n'a pas démérité mais, hélas pour lui, Ochoa l'a éclipsé. [Georgi Licovski - Keystone]Neymar (no 10) n'a pas démérité mais, hélas pour lui, Ochoa l'a éclipsé. [Georgi Licovski - Keystone]Encore et toujours Ochoa

Lancé dans le bain à la place de Ramires à la reprise, Bernard était tout près de délivrer un assist décisif, mais son centre pour Neymar était dégagé de justesse par Rodriguez (48e), auteur d'un superbe geste défensif. Mais à l'approche de l'heure de jeu, les Mexicains connaissaient une très bonne période, avec notamment deux tirs de Vazquez (55e) et Herrera (57e), alors que le jeu brésilien continuait de connaître de sérieux ratés.

La sortie du transparent Fred donnait un coup de fouet au Brésil. Bernard servait Neymar, qui voyait sa reprise être sauvée par l'impeccable Ochoa (69e). La "Seleçao" frôlait le pire à la 78e, quand son capitaine Thiago Silva se faisait l'auteur d'une horrible faute sur Hernandez. Le joueur du PSG pouvait se montrer très heureux de ne récolter qu'un carton jaune. Mais il était malheureux peu après quand sa tête à bout portant était stoppée par Ochoa (86e), l'homme du match.

agences/baru

Revivez le fil du match, minute par minute, avec Jimmy Bondallaz

Revivez les matches du jour en images

Publié Modifié

Pour Pelé, le Brésil "n'a pas mal joué"

Pelé a estimé que le Brésil n'avait "pas mal joué" mardi lors de son match nul (0-0) contre le Mexique à Fortaleza, regrettant seulement que la "Seleçao" n'ait "pas gagné".

"L'équipe n'a pas mal joué, seulement elle n'a pas gagné. Il n'y a pas de match facile, nous le savons. Nous irons en finale si Dieu le veut", a dit le triple champion du monde à la chaîne Globo, appelant ses compatriotes à "rester positifs".

"J'ai beaucoup souffert. J'ai écouté la première mi-temps dans la voiture car il y avait des embouteillages. Il y a un moment que le Mexique gêne le Brésil", a-t-il ajouté.

"C'est la deuxième fois seulement que j'écoute à la radio un match de Coupe du monde du Brésil", a dit Pelé, 73 ans.